BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

COURANT ÉLECTRIQUE

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  AMPÈRE ANDRÉ-MARIE (1775-1836)

Écrit par : Louis POUDENSAN

Dans le chapitre "Le fondateur de l'électromagnétisme"  : … que le voisinage d'un « conflit électrique » (nous dirions maintenant avec Ampère le courant électrique) dévie l'aiguille aimantée. Partant de cette simple expérience que personne, pas même Œrsted, n'avait su comprendre et exploiter, Ampère, en quelques semaines, établit les bases de toute une science à laquelle il donne le nom d'électromagnétisme… Lire la suite
2.  ARRHENIUS SVANTE (1859-1927)

Écrit par : Jacques GUILLERME

Dans le chapitre "Les antécédents de la théorie d'Arrhenius"  : … Propriétés électriques d'abord : on savait de longue date que, si le courant électrique traverse la plupart des conducteurs solides sans les modifier, les conducteurs liquides, notamment les solutions diluées de sels, d'acides ou de bases, sont altérés dans le voisinage des électrodes. Dans une belle série de recherches publiées en 1834, Faraday… Lire la suite
3.  BOROPHÈNE

Écrit par : Bernard PIRE

Dans le chapitre "Vers des piles à borophène ?"  : … Les modèles théoriques actuels prévoient que le borophène pourrait avoir une conductivité électrique exceptionnellement élevée, surpassant celle du graphène. La synthèse du borophène ouvre la voie à une étude expérimentale approfondie de ses propriétés, et sans doute à de nombreux développements technologiques. Une première application possible du… Lire la suite
4.  CANAUX IONIQUES

Écrit par : Laurent COUNILLONMallorie POËT

Dans le chapitre " Les caractéristiques fonctionnelles des canaux ioniques"  : … ouverts à un instant donné dans la membrane d'une cellule, est donnée par la loi d'Ohm. Celle-ci permet de représenter l'intensité d'un courant I, c'est-à-dire le nombre de charges traversant la membrane par unité de temps, comme le produit du voltage E, ou potentiel membranaire par la conductance g, selon la relation empirique I = E.g… Lire la suite
5.  CHEMINS DE FER

Écrit par : Jean-Philippe BERNARDDaniel BRUNUniversalis

Dans le chapitre "Les systèmes d'électrification et les caténaires"  : … Certains réseaux ont adopté le courant continu, permettant d'alimenter directement de tels moteurs. La production de courant continu ne peut se faire à tension très élevée et il n'existait pas alors de moyen de la modifier comme en courant alternatif. Les tensions de 700, 1 500 et 3 000 V ont été utilisées, la première pouvant être distribuée par… Lire la suite
6.  CIRCUITS INTÉGRÉS

Écrit par : Frédéric PÉTROTFranck WAJSBÜRT

Dans le chapitre "Les limites physiques de l'intégration"  : … La densité de courant passant dans les fils (quelques micro-ampères dans des sections de moins d'un micromètre) fragilise les conducteurs au cours du temps en leur arrachant des atomes de matière. Les courants circulant essentiellement lors des commutations, leur effet est d'autant plus important que la fréquence de… Lire la suite
7.  DÉCOUVERTE DE L'EFFET JOSEPHSON

Écrit par : Bernard PIRE

groupent en paires pour passer sous la barrière de potentiel qui caractérise la différence des deux matériaux. Il en déduit deux effets remarquables : d'une part, qu'un supercourant doit apparaître même en l'absence de tension électrique, d'autre part, qu'un courant alternatif de haute fréquence traverse une barrière soumise à une tension constante… Lire la suite
8.  ÉLECTRICITÉ - Histoire

Écrit par : Jacques NICOLLE

Dans le chapitre "Les courants électriques"  : … En 1746, Louis Guillaume Le Monnier (1717-1799) obtint un «  courant électrique » temporaire dans un long conducteur qu'il avait réuni aux armatures d'une bouteille de Leyde et observa que « la vitesse de la matière électrique parcourant un fil de fer est au moins trente fois plus grande que celle du son ». Diderot et d'… Lire la suite
9.  ÉLECTRICITÉ - Lois et applications

Écrit par : Jean-Marie DONNINILucien QUARANTA

Dans le chapitre "La conduction, les générateurs, la loi d'Ohm"  : … pour mettre ces charges en mouvement : il entretient dans le conducteur un champ électrique qui exerce une force sur les porteurs de charges et provoque le passage d'un courant électrique. Le générateur est caractérisé par sa force électromotrice e (ou fem), qui donne la différence de potentiel à ses bornes lorsqu'il débite un courant nul… Lire la suite
10.  ÉLECTROCHIMIE

Écrit par : Jacques SIMONET

Dans le chapitre "Quel potentiel ou quel courant appliquer aux bornes d'un électrolyseur ?"  : … Si un courant d'électrolyse ie est appliqué aux bornes de la cellule :… Lire la suite
11.  ÉLECTROCUTION

Écrit par : René NOTO

En toute rigueur, il convient de définir l'électrocution comme étant l'accident suivi de mort et l'électrisation comme l'accident suivi de survie plus ou moins longue… Lire la suite
12.  ÉLECTROPHYSIOLOGIE

Écrit par : Max DONDEYJean DUMOULINAlfred FESSARDPaul LAGETJean LENÈGRE

électriques intimement liés aux activités vitales, dont ils sont un des aspects les plus révélateurs. On met ces phénomènes en évidence à l'aide d'électrodes appliquées en surface ou introduites dans la profondeur des tissus. On peut alors capter des courants ou des différences de potentiel et enregistrer leurs variations au cours du temps… Lire la suite
13.  FARADAY MICHAEL (1791-1867)

Écrit par : UniversalisLeslie Pearce WILLIAMS

Dans le chapitre "Vers l'électromagnétisme"  : … À la fin de 1821, il mit au point l'ingénieux dispositif montrant comment un courant électrique agit sur un pôle magnétique isolé et réciproquement. Cette action, qui se traduit par une rotation continue et fournit le principe d'un moteur nouveau, prouve surtout, aux yeux de Faraday, que le langage des forces attractives et répulsives,… Lire la suite
14.  GÉOMAGNÉTISME ou MAGNÉTISME TERRESTRE

Écrit par : Arnaud CHULLIAT

Dans le chapitre "Applications pratiques et risques associés au géomagnétisme"  : … santé ou bien les systèmes technologiques, même pendant un orage magnétique. En revanche, les variations du champ, lorsqu’elles sont rapides et de forte amplitude, peuvent induire des courants électriques dans le sous-sol, les réseaux électriques ou encore les pipelines. Ces courants représentent un risque naturel majeur, dans la mesure où ils… Lire la suite
15.  INTERACTIONS (physique) - Électromagnétisme

Écrit par : Bernard DIU

Dans le chapitre "Le courant électrique "  : … « pile électrique » (A. Volta) : un empilement de disques, alternativement de cuivre et de zinc, entre lesquels sont intercalées des lames de carton imbibées d'eau acidulée ; un fil métallique reliant le premier disque de cuivre au dernier disque de zinc est parcouru par un courant de charge… Lire la suite
16.  JOSEPHSON BRIAN DAVID (1940-    )

Écrit par : Bernard PIRE

les deux supraconducteurs. Il en déduit deux effets remarquables : d'une part, qu'un supercourant devrait apparaître même en l'absence de tension électrique ; d'autre part, qu'un courant alternatif de haute fréquence traverserait la barrière soumise à une tension constante. Cet « effet Josephson » fut observé expérimentalement peu après par Philip… Lire la suite
17.  MAGNÉTISME

Écrit par : Damien GIGNOUXÉtienne de LACHEISSERIELouis NÉEL

Dans le chapitre "Moment magnétique : diamagnétisme et paramagnétisme"  : … à l'existence d'un champ magnétique terrestre. Or un fil conducteur parcouru par un courant électrique fait dévier une boussole située à proximité : le courant électrique crée donc un champ magnétique H. En particulier, une spire de surface S parcourue par un courant I constitue, quand on l'observe d'assez loin, un dipôle… Lire la suite
18.  MAGNÉTISME (notions de base)

Écrit par : Bernard PIRE

Dans le chapitre "Aimants et électroaimants"  : … tels que les électro-aimants. Le principe des électro-aimants est de tirer profit de la capacité des courants électriques à créer un champ magnétique dans leur voisinage ; il s’agit donc d’utiliser une bobine parcourue par un courant électrique aussi intense que possible. Le schéma type est un tore en fer ou en acier (parfois en alliage fer-nickel… Lire la suite
19.  MESURE - Étalons fondamentaux

Écrit par : Pierre GIACOMO

Dans le chapitre "Étude des étalons"  : … en tout lieu, qui met en jeu un ensemble matériel complexe (eau à son point triple, corps noir au point de fusion du platine) ; cet ensemble doit être considéré comme l'étalon fondamental. Dans le cas, extrême, de l'unité de courant électrique, on fait appel à une expérience idéale, irréalisable, et la notion même d'étalon fondamental s'évanouit… Lire la suite
20.  MICROÉLECTRONIQUE

Écrit par : Claude WEISBUCH

Dans le chapitre "Le transistor à effet de champ :un composant à la physique « classique »"  : … Le courant traversant un transistor à effet de champ est dû à un grand nombre d'électrons qui suivent des trajectoires aléatoires et moyennées. Plus précisément, les transistors produits au début de ce xxie siècle possèdent une grille de l'ordre de 0,13 μm de longueur et de 5 μm de largeur. Le nombre d… Lire la suite
21.  MICROSCOPIE

Écrit par : Christian COLLIEXJean DAVOUSTÉtienne DELAINPierre FLEURYGeorges NOMARSKIFrank SALVANJean-Paul THIÉRY

Dans le chapitre "L'image et son interprétation"  : … Dans le mode de balayage usuel, dit à courant constant, c'est un dispositif d'asservissement qui assure une valeur constante au courant I lors du mouvement de la pointe. Dans ces conditions, l'image obtenue, qui représente la surface balayée, matérialise le mouvement z (x, y) de la pointe… Lire la suite
22.  NANOSOURCES DE COURANT

Écrit par : Bernard PIRE

l'électronique jusque dans ses applications journalières, on doit mettre au point des sources de courants qui resteront polarisés sur des distances non microscopiques et à des températures normales. Un dispositif original pouvant mener à la réalisation d'une telle source a été récemment conçu par des physiciens français de l'Institut de physique… Lire la suite
23.  NERVEUX (SYSTÈME) - L'influx nerveux

Écrit par : Alfred FESSARD

Dans le chapitre "Mécanisme de la conduction"  : … , et il est facile de comprendre que, lorsqu'un de ses points est mis à un potentiel V0, un courant s'y distribue de telle sorte que les potentiels des points voisins s'atténuent selon une loi exponentielle en fonction de la distance, soit :où λ est la constante d'espace, telle que : λ=… Lire la suite
24.  OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE

Écrit par : Pascale JOLINAT

mitting diode), sont des composants électroniques qui émettent de la lumière sous l’effet d’un courant électrique (phénomène appelé électroluminescence). Contrairement aux LED (light-emitting diode), qui reposent sur ce même principe physique… Lire la suite
25.  PHOTOVOLTAÏQUE

Écrit par : Jean-Claude MULLER

Dans le chapitre " Historique"  : … et de cuivre oxydé plongeant dans une solution électrolytique acide. Cette pile est capable de fournir un courant dès l'instant où elle est éclairée. En 1877, W. G. Adams et R. E. Day découvrent l'effet photovoltaïque du sélénium, et C. Fritts met au point le premier panneau photovoltaïque à base de cellules au sélénium. Il est surtout le… Lire la suite
26.  POLAROGRAPHIE

Écrit par : Robert ROSSET

Dans le chapitre "Les vagues polarographiques, ou polarogrammes"  : … Celle-ci étant constituée par une goutte en formation, sa surface varie continuellement au cours de l'électrolyse. De ce fait, à potentiel constant, le courant d'électrolyse croît en valeur absolue pendant le temps de goutte. L'équation du courant limite de diffusion a été établie mathématiquement par Ilkovic. On a, à 25 0C :expression dans… Lire la suite
27.  SEMI-CONDUCTEURS

Écrit par : Julien BOK

Dans le chapitre "Conductivité électrique"  : … ne peuvent pas être animés d'un déplacement collectif, donc ne peuvent pas engendrer un courant électrique. Cette propriété est une conséquence directe de la mécanique quantique et du principe de Pauli. Une comparaison simple permet de comprendre l'origine de cette propriété. Considérons un garage à voitures : les places de parking sont… Lire la suite
28.  SUPRACONDUCTIVITÉ

Écrit par : Étienne GUYONJérôme LESUEURPierre NÉDELLEC

Dans le chapitre "Supraconducteurs de deuxième espèce"  : … dynamique des matériaux de deuxième espèce dans l'état mixte. Le transport d'un courant exerce une force du type de celle de Laplace sur les lignes de flux, qui peuvent subir un déplacement avec frottement « visqueux ». Cet effet dissipatif se traduit par une résistance finie et non plus nulle au passage du courant. Dans un… Lire la suite
29.  SUPRACONDUCTIVITÉ CONVENTIONNELLE

Écrit par : Bernard PIRE

c) en dessous de laquelle ils n’opposent aucune résistance au passage d’un courant électrique est en général extrêmement basse, de l’ordre de quelques kelvins (4 K pour le mercure, 7 K pour le plomb). La découverte en 1986 (par Johannes Bednorz et Karl Müller) de céramiques supraconductrices à plus haute température critique (35 K) a… Lire la suite
30.  SURFACE PHÉNOMÈNES DE

Écrit par : Jean-François JOANNYJean SUZANNE

Dans le chapitre "Propriétés électroniques"  : … Lorsqu'on rapproche deux surfaces conductrices, il s'établit entre elles une barrière de potentiel qui s'oppose au passage d'un courant d'électrons de 1 vers 2. Cette barrière est approximativement :… Lire la suite
31.  TÉLÉCOMMUNICATIONS - Histoire

Écrit par : René WALLSTEIN

Dans le chapitre "Les équipements de transmission"  : … Tant qu'il s'agit de relier entre eux des abonnés d'une même zone urbaine, les liaisons sont courtes (souvent une trentaine de kilomètres au maximum) et l'atténuation en ligne des courants de parole reste faible. Mais lorsque l'on veut relier entre elles des villes distantes de plusieurs centaines de kilomètres, l'atténuation est alors telle que… Lire la suite
32.  THERMOÉLECTRICITÉ

Écrit par : Michel ALAIS

Le passage du courant électrique dans les conducteurs s'accompagne de phénomènes thermiques. De façon plus générale, on rencontre toujours simultanément, dans les conducteurs ou aux jonctions des conducteurs, des phénomènes thermiques et des phénomènes électriques. Certains d'entre eux, tel l'effet Joule, ne dépendent pas du sens de passage du… Lire la suite
33.  THERMO-IONIQUE ÉMISSION

Écrit par : Arvind M. SHROFF

Dans le chapitre "Champ accélérateur"  : … est, par suite des effets de répulsion mutuelle des électrons, repoussée vers la cathode. Le courant augmente donc avec la tension appliquée à température constante, et jusqu'à la saturation. Si l'on continue d'augmenter le champ électrique, on observe d'abord une croissance assez lente du courant de saturation, puis, au-delà de valeurs de champs… Lire la suite
34.  UNITÉS SYSTÈMES D'

Écrit par : Gérard FOURNET

Dans le chapitre "Nature des constantes C1 et C2"  : … C1 ni C2 ne sont des nombres mais des grandeurs ; la seconde abandonne la définition la plus usuelle de l'intensité d'un courant électrique (I = dQ/dt, rapport d'une charge à un temps, seule définition utilisée par les techniciens) pour la remplacer par une autre (attention à l'indice G !) :dans… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.