BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CORPS Schéma corporel et image de soi

« Représentation que chacun se fait de son corps et qui lui permet de se repérer dans l'espace. Fondée sur des données sensorielles multiples proprioceptives et extéroceptives, cette représentation schématique est nécessaire à la vie normale et se trouve atteinte dans les lésions du lobe pariétal. » Cette définition donnée par H. Piéron dans son Vocabulaire de la psychologie ne recouvre qu'incomplètement ce qu'on entend par schéma corporel, car elle n'envisage pas, au-delà de ses caractères sensoriels et représentatifs, son aspect symbolique. Il faut bien reconnaître que cette notion est ambiguë, restant attachée aux premiers modèles dualistes somatopsychiques des débuts de la psychologie. Elle demeure située dans une zone d'interférences entre la conscience et le sensible et n'échappe pas au balancement dialectique de l'évolution entre le corps et l'esprit. Conçue tout d'abord comme intégration d'expériences sensorielles, puis, à l'opposé, comme une donnée immédiate de la conscience, elle est entrée à partir des années soixante « enfin dans une phase de synthèse » (F. Gantheret). Malgré son ambiguïté, on ne peut donc se passer de la notion de schéma corporel. Ce serait, dit G. Gusdorf (La Découverte de soi), se lancer « dans une suite de travaux d'Hercule pour réaliser une économie assez mince et bien aléatoire ».

1.  Le développement du schéma corporel

Utilisé pour la première fois en 1923 par P. Schilder, le terme de schéma corporel a débordé progressivement l'ensemble des données cénesthésiques et sensorielles fournies par le corps lui-même, pour englober un phénomène plus complexe de représentations et de significations symboliques mettant en jeu toute la personnalité, ce phénomène étant un produit à la fois de l'inné et de l'acquis, de l'hérédité et du milieu. C'est pourquoi l'étude du développement du schéma corporel chez l'enfant doit envisager ensemble l'intégration sensori-motrice et les interrelations de l'enfant et de son milieu. L'intégration sensori-motric [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

 

Pour citer cet article

POSTEL, « CORPS - Schéma corporel et image de soi  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-schema-corporel-et-image-de-soi/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« CORPS » est également traité dans :

CORPS - Vue d'ensemble

Écrit par :  Monique DAVID-MÉNARD

Les savoirs et les pratiques qui ont pour objet le corps – médecine, arts plastiques, sémiologie, anthropologie, psychanalyse – ont à se débattre, dans la culture occidentale, avec deux traditions philosophiques, la cartésienne et l'aristotélicienne, qui hantent ce qu'ils énoncent ou effectuent, et qu'ils tentent de… Lire la suite
CORPS - Données anthropologiques

Écrit par :  Nicole SINDZINGRE

Dans les sociétés occidentales, on estime couramment que le corps humain est un objet relevant seulement de la biologie ou de la physiologie, par exemple, et que sa réalité matérielle doit être pensée d'une façon indépendante des représentations sociales. En vertu de la longue tradition philosophico-religieuse de la séparation de l' âme et du… Lire la suite
CORPS - Corps et langage

Écrit par :  Louis MARIN

Si la sémiologie est la science des signes, la sémiologie du corps se définira comme la région de cette science dont l' objet est le corps comme signe. Comment le corps humain peut-il être signe ou ensemble de signes ? Comment peut-il signifier ? Quel peut être son type propre de signifiance ? Quelles lois la régissent ? La moindre attention à… Lire la suite
CORPS - Les usages sociaux du corps

Écrit par :  Luc BOLTANSKI

Parler d'usages sociaux du corps c'est poser l'existence d'une correspondance globale entre, d'une part, l'utilisation que les individus font de leur corps, la relation qu'ils entretiennent avec le corps propre et même certaines de leurs propriétés somatiques (par exemple, le rapport entre taille et poids ou le type de… Lire la suite
CORPS - Cultes du corps

Écrit par :  Bernard ANDRIEU

Le corps n'a été durant toute l'histoire un objet de culte, de rituel et de soin qu'au service d'autres fins. Georges Vigarello, Alain Corbin et J. F. Courtine ont montré ainsi dans leur Histoire du corps combien la recherche de la beauté, les préoccupation d'hygiène et le soin de soi ont été des pratiques de cultes du corps.… Lire la suite
CORPS - Soma et psyché

Écrit par :  Pierre FÉDIDA

La distinction entre soma et psyché et le jeu d'oppositions complémentaires que sous-tendent et engagent ces notions participent d'une prise de conscience dont l'histoire s'identifie, pour une large part, à la tradition de l' idéalisme occidental. On sait que cette distinction, pour aussi évidente qu'elle… Lire la suite
CORPS - Le corps et la psychanalyse

Écrit par :  Monique DAVID-MÉNARD

Le corps est, en psychanalyse , une réalité difficile à penser, car elle défie les approches physiologiques et philosophiques, et décisive pourtant, puisque la sexualité humaine – considérée dans la jouissance ou dans des activités sublimatoires – a pour terrain le corps érogène, le corps capable d'angoisse et de plaisir . Le corps hystérique et… Lire la suite
ABRAMOVIC MARINA (1946-    )

Écrit par :  Bénédicte RAMADE

sont restées uniques. Dès 1973, date de ses premières expérimentations sur son propre corps souvent mis à nu, Marina Abramovic pousse aux extrêmes les limites de la relation qu'elle élabore avec le public. Dans le cadre de Rythms, une série de performances réalisées de 1973 à 1975, un des spectateurs lui sauvera même la… Lire la suite
ABSALON ESHER MEIR dit (1964-1993)

Écrit par :  Jean-Marc HUITOREL

donc pu être déplacée), où l'artiste, au gré de ses déplacements, pourra les habiter. En parfaite cohérence avec ses réalisations précédentes, les Cellules introduisent cependant un nouvel élément dans le projet d'Absalon, qui est celui de l'expérimentation concrète, de la mise à l'épreuve du corps et de sa confrontation avec… Lire la suite
ACCONCI VITO (1940-    )

Écrit par :  Jacinto LAGEIRA

Artiste protéiforme, Vito Acconci s'est d'abord consacré à la « poésie concrète », à la photographie et aux performances pour se tourner ensuite vers la vidéo. Chez lui, cette dernière est essentiellement constituée par la mise en scène du corps, tant dans le rapport au langage que dans le rapport aux gestes. Il s'agit le plus souvent de… Lire la suite
ACTEUR

Écrit par :  Dominique PAQUET

Dans le chapitre "Un être métamorphique"  : …  Valère Novarina enjoint aux acteurs de « refaire l'acte de faire le texte, le réécrire avec son corps ! [...] Trouver les postures musculaires et respiratoires dans lesquelles ça s'écrivait. Parce que les personnages, c'est des postures, et les scènes des séances de rythme ». Ce dramaturge exige une profération qui ne s'étaye ni sur la… Lire la suite
ADAPTATION - Adaptation psychologique

Écrit par :  Albert JAKUBOWICZ

Dans le chapitre "Les repères affectifs et leurs transformations"  : …  Le premier repère devant nos yeux est le corps, le corps de la mère, son visage, notre propre corps. Nos doigts de pieds, nos mains sont les premiers compagnons mobiles de notre environnement… Lire la suite
AFFECTIVITÉ

Écrit par :  Marc RICHIR

Dans le chapitre "La disjonction de l'affectivité et de la subjectivité : Heidegger"  : …  lié au fait qu'il n'y a pas, à rigoureusement parler, chez Heidegger, de pensée du « corps animé » ou du « corps-de-chair » (Leib) – celui-ci, autant que la différence sexuelle, paraissant lié à la dispersion, voire à l'ontique, au factuel. Heidegger paraît bien avoir perdu ce qui était pourtant l'enseignement de Husserl : à… Lire la suite
ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Troubles du comportement

Écrit par :  Laurence APFELBAUM-IGOIN

Dans le chapitre "L'anorexie comme modèle dominant"  : …  comme les deux versants d'un même trouble fondamental dans le rapport à la réalité corporelle. Une défaillance dans les apprentissages précoces des signaux de faim et de satiété, puis dans la discrimination des sensations en général conférerait à la nourriture une valeur de réponse systématique à tout malaise, l'intégrité narcissique en venant à… Lire la suite
ALTRUISME

Écrit par :  Guy PETITDEMANGE

Dans le chapitre "La connaissance d'autrui"  : …  primordiale de l'Être. Elle est celle d'une « infime différence qui me sépare de lui ». Et celle-ci est primordialement donnée au sentir, c'est-à-dire à un corps en quelque sorte plus large, plus opaque que la conscience qu'après-coup nous en prenons. Il y aurait ainsi une généralité première du sentir par le corps avant la conscience. Et Merleau-… Lire la suite
ÂME

Écrit par :  Pierre CLAIRHenri Dominique SAFFREY

Dans le chapitre "Émergence d'un principe spirituel du vivant"  : …  révolution s'est opérée dans l'anthropologie depuis Homère : corps et âme sont corrélatifs dans l'homme vivant et, pour le temps de la vie mortelle, l'âme est chez elle dans le corps. Pourtant, une autre révolution devait encore voir le jour avant Platon : dans cette conception pacifiée de la nature humaine, une guerre… Lire la suite
AMOUR

Écrit par :  Georges BRUNELBaldine SAINT GIRONS

Dans le chapitre " Les discours sur l'amour"  : …  Sans doute l'union charnelle et la missive amoureuse ne trouvent-elles leur sens qu'à travers une musique qui sourd à la fois de la chair et des étoiles : danse intérieure, vibratoire et cosmique, dont l'étude relèverait autant d'une théorie de la concentration et de la diffusion de l'énergie que de l'analyse des différentes catégories permettant l… Lire la suite
ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et philosophie

Écrit par :  Daniel CHARLES

Dans le chapitre "La philosophie des architectes, de Vitruve à Gropius"  : …  de ce foyer de convergence qu'est le module », confère à l'édifice sa structure centrée. Mais sur quoi Vitruve appuiera-t-il la proportio ? Sur le corps humain : chaque partie devra être à l'égard des autres comme une partie du corps à l'égard des autres parties du corps. Exemple : si le module du corps humain est le nombre des… Lire la suite
ARISTOTE

Écrit par :  Pierre AUBENQUE

Dans le chapitre "L'âme et le corps"  : …  n'a été aussi claire que sur cette question. Parti de l'affirmation platonisante d'une dualité radicale entre l'âme et le corps, Aristote parvient, dans le traité De l'âme, à une conception qui, au contraire, voit dans l'âme la forme du corps, donc liée à lui et disparaissant avec lui. Mais l'âme n'est pas la forme de n'importe quel corps :… Lire la suite
ART (Aspects esthétiques) - Le beau

Écrit par :  Yves MICHAUD

Dans le chapitre " Le retour du beau"  : …  Cette industrie de la beauté corporelle comprend bien sûr la chirurgie esthétique, l'industrie de la forme et du sport, mais également l'ornementation corporelle (piercings, tatouages, traitement de la chevelure). Le cœur de cette « beauté incarnée » est l'industrie des produits de maquillage et de… Lire la suite
ART & THÉOLOGIE

Écrit par :  Georges DIDI-HUBERMAN

Dans le chapitre "L'imitation et l'incarnation"  : …  de l'imitation et du simulacre, c'est au fond un certain usage des corps et de leurs plaisirs. Corps que l'on voit souvent voisiner, dans les textes théologiques, avec le mot scandalum. Corps indéniables pourtant, que les représentants de la « science divine » demanderont de voiler, de murer, de ne plus… Lire la suite
ASCÈSE & ASCÉTISME

Écrit par :  Michel HULIN

Dans le chapitre "L'ascétisme en Grèce"  : …  (492 a) et dans le Phédon (67 c-e). Le corps est ici le rempart de boue qui dérobe à l'âme la vue des intelligibles dont elle est parente et dont elle se souvient. La vie philosophique s'identifie alors à un long entraînement à « mourir et être mort » (Phédon, 64 a), c'est-à-dire que l'on s'… Lire la suite
BECKETT (S.)

Écrit par :  Jean-Pierre SARRAZAC

Dans le chapitre "La « Comédie »"  : …  les boiteries (Clov dans Fin de partie), mais encore le recours à des accessoires mettant le corps crûment à l'étal, tels la poubelle de Nagg et Nell ou le fauteuil roulant de Hamm dans Fin de partie. La physique beckettienne du théâtre retourne chaque chose en son contraire : les oripeaux en vêtements de fête (costumes de… Lire la suite
BIOÉTHIQUE - Législation : le cas de la France

Écrit par :  Marie-Isabelle MALAUZATJean-François MATTEI

Dans le chapitre "Le « respect du corps humain »"  : …  Le dispositif actuel en vigueur en droit français concerne un champ d'application très large, à commencer par la loi du 29 juillet 1994 relative « au respect du corps humain ». Cette loi jette les bases des dispositions protectrices fondamentales de l'être humain tant sur le plan individuel que collectif, c'est-à-dire au stade de l'espèce humaine.… Lire la suite
BIOPOLITIQUE

Écrit par :  Frédéric GROS

Dans le chapitre "Une nouvelle logique de pouvoir"  : …  classique, va fonctionner d'une manière très différente. Foucault en décrit deux grandes modalités : discipline des corps et biopolitique des populations. Mise en œuvre dans des institutions (casernes, usines, écoles), la discipline consiste à investir, par des techniques de répartition dans l'espace, de décomposition des gestes, d'examen des… Lire la suite
BODY ART

Écrit par :  Anne TRONCHE

expression body art réunit des artistes qui travaillent ou on travaillé avec le langage du corps afin de mieux interroger les déterminismes collectifs, le poids des rituels sociaux ou encore les codes d'une morale familiale et religieuse. À partir de gestes et d'attitudes s'est ainsi constituée une histoire complexe, qui s'inscrit dans l'esthétique… Lire la suite
BONHEUR

Écrit par :  André COMTE-SPONVILLE

Dans le chapitre "Le bonheur en acte"  : …  un manque. Quoi ? Une puissance : puissance de jouir et jouissance en puissance. Le corps en sait plus long là-dessus que nos philosophes. C'est légitimement qu'on parle de puissance sexuelle, pour désigner la capacité qu'a l'homme de désirer et de jouir. Qui y verrait un manque ? C'est l'impuissant qui manque de quelque chose… Lire la suite
BUTŌ

Écrit par :  Agnès IZRINE

Dans le chapitre " Le corps recréé"  : …  appel, à partir de 1968, aux caractéristiques du corps japonais. Il se réfère ainsi au corps des paysans de sa région natale, courbé par le travail dans les rizières, les jambes déformées par le dur labeur ou par des postures prises au cours de l'enfance (les bébés restant souvent dans des paniers, les jambes attachées) auxquelles les mères… Lire la suite
CHINOISE (CIVILISATION) - La médecine en Chine

Écrit par :  Florence BRETELLE-ESTABLET

Dans le chapitre "Les thérapies : la prévention et l'acuponcture"  : …  manière dont celle-ci se développe et se transforme fait l'objet d'une grande attention. Les textes fondateurs de la médecine chinoise témoignent d'une connaissance anatomique du corps. Mais voir permet rarement de comprendre un processus. La compréhension des processus physiologiques et pathologiques s'élabore, pour l'essentiel, sur la base d'… Lire la suite
CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

Écrit par :  Pierre NAHON

et esthétique fascine par son pouvoir de modelage, de réparation ou d'embellissement. En effet, se confronter à son image corporelle n'est pas toujours gratifiant. Dans une société ou le paraître est roi, qui n'a pas envie, d'être plus beau ou plus séduisant ? Comment résister au désir de coller aux canons de la beauté affichés en permanence ?… Lire la suite
CIVILISATION PROCESSUS DE

Écrit par :  André BURGUIÈRE

Dans le chapitre "Une théorie du changement social"  : …  religieuses ou philosophiques. Elle s'est faite de l'intérieur par une autocontrainte du corps. L'adoption de nouvelles normes de maintien d'apparence anodine (manger à l'aide d'une fourchette, se moucher discrètement à l'aide d'un mouchoir, etc.), a bouleversé de proche en proche l'équilibre psychologique des individus. C'est en disciplinant le… Lire la suite
CLARK LYGIA (1920-1988)

Écrit par :  Jean-Marc HUITOREL

essentiellement dans l'objet mais dans une situation où artiste et public établissent un rapport sensitif et véritablement expérimental. Vont suivre les masques pluri-sensoriels ainsi que des vêtements pour une ou deux personnes, étonnants outils par quoi on identifie souvent son œuvre, destinés à l'exploration de soi et de l'autre via le corps… Lire la suite
COMMUNION

Écrit par :  Alain DELAUNAY

Ce qu'on entend par communion révèle une double dimension d'accomplissement spirituel de l'être humain : a) une dimension transindividuelle de communauté, impliquant les notions de partage, d'échange, de réunion, de témoignage, de service, de don, de convivialité ; b) une dimension surindividuelle d'union… Lire la suite
DELEUZE GILLES (1925-1995)

Écrit par :  Bruno PARADIS

Dans le chapitre "Le désir"  : …  désir. Afin d'étayer sa thèse, Deleuze introduit deux concepts : les machines désirantes et le corps sans organes : « Les machines désirantes sont la catégorie fondamentale de l'économie du désir, produisent par elles-mêmes un corps sans organes. » Les deux concepts sont indissociables. Ils sont co-impliqués, et leur conjonction seule permet de… Lire la suite
DÉPERSONNALISATION

Écrit par :  Sven FOLLIN

Dans le chapitre "Les thèmes de la dépersonnalisation"  : …  Il s'y mêle des sentiments de dépersonnalisation du corps propre éprouvé comme étranger à l'image de soi. Métaphoriquement, le sujet évoque des transformations de la densité, de la consistance ou des limites de son corps. Ces sentiments sont généralement diffus, rarement localisés à un organe, vécus parfois comme étrangeté des traits du visage qui… Lire la suite
DESCARTES (R.)

Écrit par :  Ferdinand ALQUIÉ

Dans le chapitre "Des questions embarrassantes"  : …  immatérielles et pensantes : les âmes ; des substances créées, matérielles et étendues : les corps. Nous pouvons penser l'âme sans faire intervenir l'idée du corps, et réciproquement. Nous avons donc de l'âme et du corps deux idées « distinctes » et, la véracité divine garantissant la correspondance entre la distinction des idées et celle des… Lire la suite
DÉVELOPPEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR : POSTURES ET ACTIONS

Écrit par :  Christine ASSAIANTE

Dans le chapitre "Schéma corporel : une approche neurosensorielle"  : …  Le schéma corporel est une représentation interne de la géométrie du corps, de sa dynamique et de son orientation par rapport à la verticale ou à des repères de l’environnement. Le schéma corporel intègre aussi l’orientation relative des différents segments anatomiques entre eux. Du point de vue neurobiologique, le schéma corporel présente une… Lire la suite
DROGUE

Écrit par :  Alain EHRENBERG E.U.Olivier JUILLIARDAlain LABROUSSE

Dans le chapitre "La « bonne » perception de soi "  : …  à quoi il ne s'associe que peu, que momentanément, que provisoirement, que malaisément...  » Voir différemment – chez Henri Michaux, mais aussi chez Carlos Castaneda –, c'est être différemment corps et esprit ; et le corps ainsi envisagé n'a rien ou presque rien à voir avec le corps médicalisé du savoir contemporain : le corps prend soudain valeur… Lire la suite
EMDR (eye movement desensitization and reprocessing)

Écrit par :  Cyril TARQUINIO

Dans le chapitre "Qu’est-ce que la psychothérapie EMDR ?"  : …  7. Le siège des sensations corporelles. Juste après avoir estimé le niveau de perturbation ressentie (SUD), le patient est invité à localiser cette perturbation en termes de sensations corporelles… Lire la suite
ENFANCE (Les connaissances) - La petite enfance

Écrit par :  Hélène STORK

Dans le chapitre "La naissance et la période néonatale"  : …  de « chute sans fin », tant qu'il n'a pas le sens intime de sa peau et de ses limites corporelles propres. C'est alors sans doute le contact et la chaleur du corps maternel qui reconstituent l'« enveloppe de suppléance » la plus proche de l'état antérieur, de même que l'allaitement à la demande, lorsqu'il est possible et souhaité par la mère,… Lire la suite
ÉROTISME

Écrit par :  Frédérique DEVAUXRené MILHAUJean-Jacques PAUVERTMario PRAZJean SÉMOLUÉ

Dans le chapitre "Érotisme et cinéma"  : …  et la sculpture, plus même que le théâtre et la danse, l'image cinématographique est prise du corps, offert et saisi perpétuellement dans la variété des cadrages, des distances, des éclairages. La caméra ne se contente pas d'éveiller des phantasmes, encore que ses ressources symboliques et allusives égalent son pouvoir de… Lire la suite
EXPRESSION, philosophie

Écrit par :  Françoise ARMENGAUD

Ensemble de données perceptives offertes par un être à un moment donné du temps et qui fonctionnent comme des signes manifestant, révélant ou trahissant les émotions, les sentiments et les intentions de cet être… Lire la suite
FÉMINISME - Le féminisme des années 1970 dans l'édition et la littérature

Écrit par :  Brigitte LEGARS

Dans le chapitre "Le « continent noir »"  : …  féministes le moyen d'une régression vers des « épousailles » (Annie Leclerc) avec le corps maternel. De là provient le déploiement d'une thématique du corps qu'on retrouve de texte en texte : éloge d'une sensualité diffuse, prégénitale ou polymorphe (Luce Irigaray, Ce sexe qui n'en est pas un), fétichisme du mot aux dépens de… Lire la suite
FÉTICHISME, psychanalyse

Écrit par :  Pierre KAUFMANN

L'attention portée par Freud à ce phénomène « du plus haut intérêt » qu'est le fétichisme, et qu'attesteront les remaniements successifs apportés aux premiers développements des Trois Essais sur la théorie de la sexualité, trouverait son emblème dans la double orientation du génie de Léonard de Vinci, partagé entre l'exigence du… Lire la suite
FIRMAN DANIEL (1966-    )

Écrit par :  Valérie DA COSTA

Dans le chapitre "L’objet roi"  : …  1990 dans un travail de sculpture qui s’exprime en premier lieu par la pratique du pliage avant d’en venir, à la fin des années 1990, au corps à proprement parler. À ce titre, la première œuvre qui s’inscrit dans cette perspective est Gathering (1999). Elle est réalisée à partir du moulage du corps de l’artiste et témoigne d’une… Lire la suite
FOUCAULT MICHEL (1926-1984)

Écrit par :  Frédéric GROS

Dans le chapitre "Le corps dressé"  : …  leur condition concrète de possibilité dans l'individu normalisé. Condition concrète au sens où la discipline agit sur les corps : sur le corps travaillant pour l'adapter aux processus modernes de production (et ce sont les techniques de quadrillage, de dressage, de surveillance que décrit Surveiller et punir, 1975), sur le… Lire la suite
GAUCHERIE

Écrit par :  Marie-Alice DU PASQUIERÉdith MIGNARD-ABERDAM

Dans le chapitre "La gaucherie et les gauchers"  : …  de la droite. Il arrive aussi bien souvent que la gaucherie n'intéresse pas tout le corps, et tel qui frappe de la main gauche a bien pu viser de l'œil droit. Et il est bien rare, par ailleurs, que l'usage prévalent de la main gauche soit tout à fait exclusif de celui de la main droite (il est vrai que nombre d'objets et d'instruments conçus pour… Lire la suite
GORMLEY ANTONY (1950-    )

Écrit par :  E.U.Kathleen KUIPER

britannique, Antony Gormley est surtout connu pour son travail sur les formes humaines, qu'il crée principalement à partir de moulages de son propre corps nu. Dans ses œuvres massives ou légères, il examine les divers aspects de la présence humaine dans le monde, recourant souvent à de multiples statues placées dans un paysage naturel ou urbain… Lire la suite
GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Fonctions de l'image

Écrit par :  François LISSARRAGUE

Dans le chapitre "Les vases : des funérailles au banquet"  : …  Beaucoup de vases représentent des scènes de palestre, d'entraînement athlétique, occasion renouvelée de mettre en valeur la beauté du corps humain sous sa forme idéalisée. Les inscriptions qui accompagnent fréquemment ces figures proclament la beauté de certains jeunes gens ; l'écriture vient relayer la peinture pour renforcer cette volonté d'… Lire la suite
HOBBES THOMAS (1588-1679)

Écrit par :  Raymond POLIN

Dans le chapitre "Un mécanisme strict"  : …  On parle souvent de Hobbes comme d'un philosophe matérialiste. Certes, il définit bien les corps comme ce qui coïncide avec quelque partie de l'étendue et ne dépend pas de notre pensée. Mais l'étendue elle-même n'est rien d'autre pour lui que le phénomène d'une chose existant sans l'esprit, le phénomène de l'extériorité. Et… Lire la suite
HOMME - La réalité humaine

Écrit par :  Alphonse DE WAELHENS

Dans le chapitre "La subjectivité"  : …  repli traduit non une avance décisive et heureuse, mais la consécration d'un exil qui risque d'être définitif. Cet exil est corrélatif d'une impossibilité : celle d'occuper et d'habiter charnellement le monde, voire même et surtout celle de hanter le corps propre. Cette situation, de par les progrès de la science, ira sans cesse en s'aggravant.… Lire la suite
HYPOCONDRIE

Écrit par :  Michel GOUREVITCH

Tourné vers l'intérieur de son corps, l'hypocondriaque est à l'écoute des messages les plus contingents de sa cénesthésie, qu'il interprète dans un sens péjoratif ; à partir de ces messages, il imagine ses organes altérés par un processus menaçant, généralement simpliste et mécanique. Il forme un couple indissociable avec le médecin, ou plutôt avec… Lire la suite
INDE (Arts et culture) - Les sciences

Écrit par :  Francis ZIMMERMANN

Dans le chapitre "Biologie, chirurgie, pharmacie"  : …  La dualité de l'âme et du corps, qui est une notion si familière aux Occidentaux qu'elle leur paraît aller de soi, est aussi présente à l'esprit des savants indiens, mais elle ne leur est pas aussi évidente et s'efface le plus souvent devant un schème beaucoup plus fondamental dans la pensée collective et partout présent dans les textes sanskrits… Lire la suite
INDE (Arts et culture) - L'art

Écrit par :  Raïssa BRÉGEATMarie-Thérèse de MALLMANNRita RÉGNIER

Dans le chapitre "La hiérarchie canonique ou iconométrie"  : …  Les mensurations des divinités sont rigoureusement codifiées. Lorsqu'on les représente en groupe, leurs tailles respectives suivent un ordre décroissant, proportionnel au degré d'importance qu'elles occupent dans le panthéon… Lire la suite
LAND ART

Écrit par :  Gilles A. TIBERGHIEN

Dans le chapitre "Le corps mis en jeu, le processus"  : …  La conscience de ces nouveaux types d'espace va de pair avec de nouvelles pratiques corporelles : la New Dance emprunte aux arts plastiques, qui en retour donnent au corps un nouveau statut. Confronté aux éléments naturels les plus simples, la glaise en particulier, le corps y marque son empreinte, comme dans l'œuvre brutalement… Lire la suite
LÉVIATHAN, livre de Thomas Hobbes

Écrit par :  Francis WYBRANDS

une anthropologie fondée sur la philosophie telle que la science de Galilée oblige à en reposer les bases. Les temps ont changé : vu l'urgence du moment, il s'agit de repenser selon des principes rationnels le corps politique (l'État, la république) qui n'est pas sans faire penser au corps de l'homme – mû qu'il est, lui aussi, par un certain… Lire la suite
MCQUEEN STEVE (1969-    )

Écrit par :  Alain MASSON

et d’invention, Steve McQueen s’accommode de cadres institutionnels ou commerciaux. Attaché à l’usage de procédés tranchants et à la figuration brutale des corps, le sien compris, dans toutes leurs fonctions, il sait en faire le thème et la forme de scènes dramatiques aussi bien que l’objet de dispositifs expérimentaux. Son intérêt pour les… Lire la suite
MAQUILLAGE

Écrit par :  Dominique PAQUET

mimeraient sans se souvenir de son origine, le maquillage crée et ordonne un nouveau corps métamorphique et artistique qui se définit toujours comme une coupure avec l'Être, avec la Nature, et s'ancre dans la dialectique du caché-montré, de la séduction-répulsion en même temps qu'il est inextricablement lié aux inventions techniques, aux… Lire la suite
MÉDECINE - Relation malade-médecin

Écrit par :  Bernard GLORIONLucien ISRAËL

Dans le chapitre "Le corps du patient"  : …  avait de lui-même. L'image est ternie, elle cesse d'être satisfaisante. C'est au niveau du corps, de l'amour ou de l'intérêt qu'il porte à son corps, que le sujet se trouve blessé. Il ne peut plus se considérer comme le bel objet, ou le bel instrument, source de plaisir pour soi, d'admiration ou d'envie pour autrui… Lire la suite
MÉDITATIONS MÉTAPHYSIQUES, livre de René Descartes

Écrit par :  François TRÉMOLIÈRES

Dans le chapitre "Un exposé de la « philosophie première »"  : …  existence de Dieu : l'argument ontologique) puis de leur « existence » (Méditation sixième). Cette dernière repose sur la distinction, essentielle au cartésianisme, de l'âme et du corps – distinction qui dans le cas de l'homme (donc d'une éventuelle science de l'homme : la médecine, mais aussi la morale) pose le redoutable… Lire la suite
MICHEL-ANGE (1475-1564)

Écrit par :  Martine VASSELIN

Dans le chapitre "Le dessin et l'idée"  : …  L'œuvre de Dieu la plus parfaite sur cette terre est l'homme et son corps, créé à Son image. C'est à la création de corps humains admirables que s'adonna constamment Michel-Ange, désireux d'« imiter l'art de Dieu immortel ». Ce choix a entraîné chez lui trois types d'études. Il pratiqua l'anatomie surtout à Florence… Lire la suite
MODE - Histoire et composantes

Écrit par :  E.U.Catherine ORMEN

Dans le chapitre "Le corps, nombril du monde"  : …  Le corps, considéré par la mode comme un produit culturel, est perfectible. Au-delà de toutes les métamorphoses ponctuelles et réversibles précédemment évoquées, bien des facteurs qui échappent à la mode peuvent expliquer, sur une longue durée, les transformations de la silhouette. Certaines, comme l'allongement de la taille de la population, sont… Lire la suite
MODE, sociologie

Écrit par :  Philippe BESNARDOlivier BURGELIN

Dans le chapitre "Arrière-plan anthropologique de la mode"  : …  Du point de vue psychanalytique enfin, le vêtement est à la fois ce qui dissimule le corps, et en particulier les parties sexuelles, et en même temps ce qui le met en valeur et tient la curiosité sexuelle en éveil. Le vêtement a donc pour but de satisfaire des tendances contradictoires, ce qui le rend comparable au… Lire la suite
MORT - Les interrogations philosophiques

Écrit par :  René HABACHI

Dans le chapitre "Les doctrines de la chute"  : …  Grégoire de Nysse, Augustin de Thagaste élaborent une anthropologie où le dualisme est remplacé par une union de l'âme et du corps constituant ensemble une seule « forme ». L'âme n'est point prélevée sur la substance divine ; par le fait même, elle ne bénéficie pas de préexistence et ne subit pas de transmigration. Dieu créant aussi bien… Lire la suite
MUEHL OTTO (1925-2013)

Écrit par :  Matthias SCHÄFER

Dans le chapitre "Le corps dégradé"  : …  En 1964, Otto Muehl débarrasse l’objet – y compris le corps humain, littéralement dégradé – de ses significations pour mettre en avant sa matérialité : les Materialaktionen. Ensevelissement d’une Vénus, Test alimentaire ou O TannenbaumLire la suite
MUROBUSHI KŌ (1947-2015)

Écrit par :  Thomas HAHN

Dans le chapitre "Aux racines du butō"  : …  delà, des thèmes très présents dans ses créations. Ainsi se met en place sa vision d'un corps en transition permanente, transcendant les frontières et fusionnant des pôles opposés comme le masculin et le féminin, le mort et le vivant, le corps réel et le fantôme, les racines de la culture japonaise et la liberté de penser occidentale. Pour lui, le… Lire la suite
MYSTIQUE

Écrit par :  Michel de CERTEAU

Dans le chapitre "Le corps de l'esprit"  : …  Il ne suffit pas de se référer au corps social du langage. Le sens a pour écriture la lettre et le symbole du corps. Le mystique reçoit de son corps propre la loi, le lieu et la limite de son expérience. Le moine « expérimenté » qu'était Philoxène de Mabboug ne craignait pas de dire : « Le sensible est la cause du conceptuel ; le corps est la cause… Lire la suite
NARCISSISME

Écrit par :  Michèle MONTRELAY

Dans le chapitre "Freud et le narcissisme"  : …  L'un et l'autre sont-ils équivalents ? « Le stade du narcissisme consiste en ceci [...] : l'individu en voie de développement rassemble en une unité ses instincts sexuels, qui jusque-là agissaient sur le mode auto-érotique, afin de conquérir un objet d'amour, et il se prend d'abord lui-même, il prend son propre corps comme objet d'amour… Lire la suite
ORLAN (1947-    )

Écrit par :  E.U.Anne TRONCHE

office de distributeur automatique, elle offre là une performance à la subversion participative. Le corps qui vend du plaisir, le corps qui se libère de la morale, le corps qui se mesure à l'espace social s'engagent dans la critique des stéréotypes féminins, en utilisant une énergie libératrice puisée dans l'ironie et le jeu… Lire la suite
PANE GINA (1939-1990)

Écrit par :  Gilbert LASCAULT

de ce qui a été appelé le body art. De 1971 à 1980, elle a créé un certain nombre d'événements. Elle a mis en danger son corps. Elle lui a porté atteinte. Elle l'a blessé avec des lames de rasoir, avec des épines de rose. En 1971, Escalade non anesthésiée l'amène à gravir, mains et pieds nus, une échelle aux marches coupantes… Lire la suite
LES PASSIONS DE L'ÂME, livre de René Descartes

Écrit par :  François TRÉMOLIÈRES

Dans le chapitre "De la physique à la morale"  : …  la « vraie générosité ». Écartant d'emblée toutes les explications de ses prédécesseurs, Descartes considère que « le meilleur chemin pour venir à la connaissance de nos passions » n'est autre que « d'examiner la différence qui est entre l'âme et le corps » (art. 2). Suit une description des « fonctions qui appartiennent au corps seul » (art. 7-16… Lire la suite
PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

Écrit par :  Alphonse DUPRONT

Dans le chapitre "Corps saints et reliques"  : …  concourent les foules pèlerines conservent, historiquement ou légendairement toujours, des corps qui, eux, attendent la résurrection, mais qui, souvent après leur mort physique, à l'ouverture du cercueil ou du sépulcre, ont été retrouvés intacts, sans la moindre altération, comme vivants ou rayonnant une suave odeur, celle de la Lire la suite
PHÉNOMÉNOLOGIE DE LA PERCEPTION, livre de Maurice Merleau-Ponty

Écrit par :  François TRÉMOLIÈRES

Dans le chapitre "L'être au monde"  : …  dite scientifique est « réaliste », et la critique qu'on en fait « intellectualiste ». Il s'agit donc, à partir de la formulation des éléments implicites dans le travail scientifique, de reprendre l'opposition du sujet et de l'objet : en substituant au premier le « corps », entendu comme « corps propre » (corporéité) c'est-à-dire non comme corps… Lire la suite
PHYSIOGNOMONIE

Écrit par :  Anne-Marie LECOQ

Dans le chapitre "D'Aristote à Lavater"  : …  de mythes : il y a une étroite interdépendance entre l'âme et le corps qu'elle a façonné. De même que pour soigner l'un il faut passer par l'autre, pour connaître l'âme il faut donc regarder le corps : l'aspect de ses différentes parties permet de déceler les inclinations et les penchants naturels. Les traités se divisent en deux sections. Dans… Lire la suite
PIERCING

Écrit par :  Dominique PAQUET

Si les pratiques rituelles de percement de certaines parties du corps humain sont attestées dès l'époque néolithique, le body piercing est quant à lui apparu à la fin du xxe siècle. Il désigne un phénomène de mode occidental qui s'est progressivement répandu et banalisé en partant… Lire la suite
LA POUDRE ET LE FARD (C. Lanoë)

Écrit par :  Dominique PAQUET

Si le corps est devenu depuis la fin du siècle dernier un objet d'étude, il manquait à celle des techniques, visant à le modifier et à l'embellir, une analyse précise des produits et des modes de composition, de production et de consommation des cosmétiques. Dans une langue dynamique, fluide et rigoureuse, La Poudre et le fard. Une Lire la suite
PROJECTION, psychanalyse

Écrit par :  Jacques POSTEL

Dans le chapitre "Projection et image du corps"  : …  entre perceptions internes et externes, lequel est dominé par celui de l'image du corps considéré à la fois comme la limite entre le « dedans » et le « dehors » et comme objet libidinal narcissique (P. Schilder). On peut donc dire que toute projection passe du réel à l'imaginaire par un mouvement dialectique dont la description reposerait sur une… Lire la suite
PROPORTION

Écrit par :  Philippe BOUDONJacques GUILLERME

Dans le chapitre "Normes idéales et normes statistiques de proportion"  : …  L'explication métrique du corps a sa source littéraire dans le livre III de Vitruve (De architectura) ; il y énonce, avec la division arithmétique de l'organisme, la proportion de chaque membre avec le tout, et préconise la composition analogique des édifices : « Jamais un bâtiment ne pourra être bien ordonné [...] si toutes les… Lire la suite
PROSTITUTION DANS L'ANTIQUITÉ

Écrit par :  Violaine SEBILLOTTE CUCHET

Dans le chapitre "Beautés factices, beautés divines"  : …  est la beauté. Elle se mesure selon des critères précis : il s’agit avant tout de conserver ou d’imiter l’aspect de la jeunesse du corps, notamment par l’épilation et le soin de la peau. Le maquillage, les parfums, les bijoux, les tuniques transparentes ou colorées, les talons hauts, les soutiens-gorge, les divers postiches sont des artifices… Lire la suite
ROBOTIQUE ET PSYCHOLOGIE

Écrit par :  Philippe GAUSSIER

Dans le chapitre "Le robot comme modèle ou caricature"  : …  de la solution serait ainsi obtenue « gratuitement » grâce à la morphologie de notre corps. On parle ici de l’intelligence du corps ou de l’importance d’une cognition incarnée pour insister sur le rôle primordial de notre corps dans nos processus cognitifs. La robotique a aussi apporté à la psychologie du contrôle moteur… Lire la suite
PSYCHOLOGIE DES ÉMOTIONS

Écrit par :  David SANDER

Dans le chapitre "L’émotion est-elle une réaction corporelle ?"  : …  La plupart des théories s’accordent sur le fait que les modifications corporelles, notamment celles liées au système nerveux périphérique (par ex. l’accroissement de la sudation ou l’accélération du rythme cardiaque), représentent une composante de l’émotion. Le rôle et la spécificité des réactions corporelles dans le cadre des émotions demeurent… Lire la suite
RUSTIN JEAN (1928-2013)

Écrit par :  E.U.

culturelles ou autobiographique. Peu à peu, cependant, une nouvelle manière va s’imposer. Les corps nus acquièrent des visages. Les chairs sont peintes à larges coups de brosse favorisant les distorsions. Les visages hébétés aux crânes dégarnis sont saisis dans des espaces clos, hors du temps, à l’atmosphère pesante. Dans une palette de couleurs… Lire la suite
SCHIZOPHRÉNIE

Écrit par :  Maurice BAZOTGilles DELEUZE

Dans le chapitre "Le corps sans organes"  : …  leurs flux, leurs vrombissements, leurs détraquements. Il y a l'autre thème, celui d'un corps sans organes, qui serait privé d'organes, yeux bouchés, narines pincées, anus fermé, estomac ulcéré, larynx mangé, « pas de bouche, pas de langue, pas de dents, pas de larynx, pas d'œsophage, pas d'estomac, pas de ventre, pas d'anus » (Lire la suite
SCULPTURE - L'espace sculptural

Écrit par :  Henri VAN LIER

Dans le chapitre "La délimitation"  : …  Bachelard disait que la gastronomie a précédé la cuisine. En fait, insiste Jacques Lacan, le corps humain fait problème. Alors que l'animal, souvent adapté dès sa naissance, tient dans un circuit d'actions et de réactions où il est tout entier impliqué, en sorte que, s'il perçoit son corps, il n'a pas besoin d'en avoir à proprement parler une… Lire la suite
SENTIMENT

Écrit par :  Olivier REBOUL

Dans le chapitre "Le sentiment est-il spécifique ?"  : …  Cet « autre chose », certains l'ont attribué au corps. Ainsi Ribot écrit : « Les sentiments ne sont plus une manifestation superficielle ; ils ont leur racine dans les besoins et les instincts, c'est-à-dire dans les mouvements. La conscience ne livre qu'une partie de leur secret, il faut descendre au-dessous d'elle. » Si l'on admet que le sentiment… Lire la suite
SMITH KIKI (1954-    )

Écrit par :  E.U.

Sculpteur et graveur, l'artiste américaine d'origine allemande Kiki Smith explore dans ses œuvres, intenses et expressionnistes, le corps et les processus corporels… Lire la suite
SOUFFLE, symbolique

Écrit par :  Alain DELAUNAY

Le long de l'axe de la verticalité humaine, la connaissance symbolique hiérarchise trois champs de rapports au monde. Elle symbolise de façon unitaire ces champs par la notion de souffle. Ainsi, trois types de souffles les animeraient : le souffle cosmique, le souffle animal et le souffle vital.… Lire la suite
SPÉCULAIRE & SPECTACULAIRE, littérature et psychanalyse

Écrit par :  Marie-Claude LAMBOTTE

En minéralogie, on qualifie de spéculaires les pierres qui réfléchissent la lumière. Encore appelées « miroirs d'âme » par les Anciens, qui en usaient pour garnir les croisées des maisons ou les bords des litières, elles ont donné naissance à la science spéculaire, celle qui enseigne à faire des miroirs (specularis de… Lire la suite
SPINOZA BARUCH (1632-1677)

Écrit par :  Robert MISRAHI

Dans le chapitre "L'homme comme désir"  : …  du corps et de l'esprit ; c'est un mouvement unique qu'on appellera modification du corps ou idée de l'esprit, suivant le point de vue et le registre adoptés. Les passions et les sentiments (termes non spinozistes), ou plutôt les affects (affectus) ne sont rien d'autre que la conscience des transformations du corps, l'idée des… Lire la suite
SPORT (Histoire et société) - Histoire

Écrit par :  Robert PARIENTÉ

Dans le chapitre "Cultiver son corps"  : …  On se préoccupe ainsi de l'utilité des exercices physiques et des motifs que l'homme peut avoir de cultiver son corps. L'ouvrage de l'Italien Mercurialis (Girolamo Mercuriale), où sont doctement étudiés les exercices des Anciens, fut lu dans toute l'Europe. Ces pages, composées au fil de très longues recherches et publiées en 1569, connurent un… Lire la suite
SPORT (Histoire et société) - Sociologie

Écrit par :  E.U.Christian POCIELLO

Dans le chapitre " Imageries et mythes sportifs dans la culture contemporaine"  : …  l'être humain dans les sociétés modernes – et d'abord avec sa propre nature – induit un nouveau mode de rapport au corps qui fait, de plus en plus, l'objet d'attentions, de soins, de travail. Il reste, en un sens, la dernière forteresse à protéger, dont les limites sont sans cesse repoussées par les pouvoirs considérables que la science et la… Lire la suite
SQUELETTE

Écrit par :  E.U.Yves FRANÇOISArmand de RICQLÈS

Dans le chapitre " Squelette humain"  : …  Du point de vue zoologique, l'homme est un vertébré, et à ce titre il possède un squelette interne qui constitue la charpente du corps… Lire la suite
TANTRISME

Écrit par :  André PADOUX

Dans le chapitre "Rites et pratiques ; la « kuṇḍalinī »"  : …  La présence de la divinité ou d'entités surnaturelles ou cosmiques dans le corps de l'adepte est assurée aussi par d'autres pratiques, en particulier par les nyāsa, attouchements par lesquels, avec un geste prescrit des doigts, une mudrā, un mantra recélant l'influx divin est « déposé » et est censé par là même apporter ce qu'il… Lire la suite
TAOÏSME

Écrit par :  Kristofer SCHIPPER

Dans le chapitre "Les techniques de Longue Vie"  : …  L'union des matières subtiles dans le corps de l'adepte lui permettait de devenir « à la fois Yin et Yang » et de nourrir « l'embryon de l'Immortalité » dans son sein. Ici, l'on quitte le domaine de la médecine proprement dite pour entrer dans celui de la physiologie taoïste des arts de Longue Vie. La délimitation entre les deux n'est souvent pas… Lire la suite
TATOUAGE

Écrit par :  Catherine GROGNARDDominique PAQUET

Signe inscrit dans la peau de manière permanente et profonde, le tatouage a longtemps fait l'objet d'un rejet social redoublé d'un complet désintérêt scientifique, en raison des interdits religieux, des préjugés raciaux et de l'infamie qui lui ont été attachés pendant des siècles. À la faveur des études ethnologiques et… Lire la suite
TIC

Écrit par :  Raoul VANEIGEM

Contraction musculaire brusque, involontaire mais consciente, le tic affecte d'un mouvement rapide et répété un endroit précis du corps, peu susceptible de changement. Il se manifeste à l'état de veille et, le plus souvent, chez des individus émotifs, avec une tendance à s'exacerber lorsque s'accroissent les difficultés. Clignement des yeux,… Lire la suite
VERTICAL & HORIZONTAL

Écrit par :  Alain DELAUNAY

La croisée d'un axe vertical et d'un axe horizontal constitue l'épure symbolique de l'expérience humaine. La croix est l'archétype du partage. Aussi la retrouve-t-on investie dans les valeurs de justice, de connaissance et d'éthique. C'est elle qui articule les schèmes cognitifs ou symboliques de partition, répartition,… Lire la suite
VIDE & PLEIN, symbolique

Écrit par :  Alain DELAUNAY

Cette opposition ne dérive en rien de l'empirie, elle constitue une catégorie a priori de l'imagination. À travers l'imaginaire du plein et du vide, nous investissons la réalité selon les trois plans de la connaissance : ceux de la matière, de la vie et de l'espritLire la suite
VIE

Écrit par :  Georges CANGUILHEM

Dans le chapitre "La vie comme organisation"  : …  C'est, encore une fois, à Aristote qu'il faut faire remonter le terme de corps organisé. Un tel corps est un corps disposé pour fournir à l'âme les instruments ou les organes indispensables à l'exercice de ses pouvoirs. C'est pourquoi, jusqu'au xviie siècle, le corps organisé exemplaire c'est le corps… Lire la suite
VOLONTÉ

Écrit par :  Paul RICŒUR

Dans le chapitre "Le noyau phénoménologique"  : …  de la volonté sur cette expérience du passage de l'idée au mouvement dans la production du mouvement volontaire. Un siècle plus tard, Maurice Merleau-Ponty, étendant l'analyse de l'expérience perceptive à l'expérience volitive, montra que dans l'une et l'autre le corps est impliqué comme faisceau de pouvoirs plus ou moins disponibles. Le corps n'… Lire la suite
YOGA

Écrit par :  Jean VARENNE

Dans le chapitre "L'âme et le corps"  : …  On a vu plus haut comment l'âme (ātman) se situe par rapport au corps : elle lui est étrangère autant que le passager d'un véhicule peut l'être de la carrosserie et du moteur de l'engin qui l'emporte, mais elle en reste dépendante, d'humiliante façon, comme l'est ce passager vis-à-vis des performances du véhicule en question. Pourtant, le rapport… Lire la suite

Afficher la liste complète (101 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.