BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

COPÉPODES

Afficher la liste complète (16 médias)

3.  Reproduction et développement

Chez les copépodes, à de très rares exceptions près, les sexes sont séparés, ce qui les oppose aux cirripèdes où l'hermaphrodisme est au contraire la règle.

Un dimorphisme sexuel en relation avec l'accouplement existe chez les formes libres. Les antennules du mâle présentent une adaptation qui en fait un appareil de contention de la femelle au moment de la copulation. Il s'agit tantôt d'une courbure particulière des deux appendices, tantôt d'une différenciation de l'un des deux seulement. La dernière paire de pattes thoraciques peut également être modifiée et faciliter la fixation des spermatophores, ampoules contenant les spermatozoïdes, sur la femelle. Les œufs fécondés forment deux sacs très caractéristiques des copépodes, appendus aux orifices génitaux de celle-ci (Oithona plumifera). Les œufs éclosent au stade nauplius (cf. crustacés). La larve subit une série de mues, passe par un stade métanauplius et parvient à un stade propre aux copépodes, le stade copépodite , au cours duquel elle subit encore plusieurs mues avant d'acquérir la forme définitive de l'adulte.

Chez les parasites, le dimorphisme sexuel est en général très accentué : le mâle, plus petit, est souvent libre ou semi-libre et, de ce fait, moins modifié que la femelle. Dans d'autres cas, il est minuscule et, tout au long de sa vie, reste fixé sur la femelle.

Les modalités de la reproduction sont extrêmement variées et souvent complexes ; deux exemples en donneront une idée. Chez Lernaeocera branchialis (Lernaeoida), l'éclosion se produit, comme chez les formes libres, au stade nauplius (a). Les larves, au stade copépodite (b), se fixent sur les branchies d'un poisson plat, subissent plusieurs mues et constituent des sortes de nymphes (c) d'où émergent des individus sexués. Le mâle (d) et la femelle (e) s'accouplent. Le premier continue sa vie pélagique et meurt ; la seconde va se fixer sur les branchies d'un autre poisson, un Gadidae. La région antérieure se différencie en un appareil d'ancrage et de succion et s'enfonce  […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

Pour citer cet article

Jacques FOREST, « COPÉPODES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/copepodes/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« COPÉPODES » est également traité dans :

BIOCÉNOSES
Dans le chapitre "Causes de la diversité des biocénoses marines"
CRUSTACÉS
Dans le chapitre "Caractères généraux"
INQUILINISME
OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique
Dans le chapitre "Composition"
PLANCTON
Dans le chapitre "Qu'est-ce que le plancton ?"
TELLURIQUE MILIEU
Dans le chapitre "Terrains perméables en grand"

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média