BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CONTINGENTEMENT

Limitation autoritaire apportée par l'État à certaines activités économiques ou commerciales, lesquelles ne doivent pas dépasser une limite ou contingent ; le contingentement est essentiellement une mesure de défense prise à l'encontre d'activités dont le libre développement pourrait compromettre des équilibres fondamentaux. Il en a été fait usage dans les secteurs les plus variés de l'économie : ainsi, en France, dans le secteur des transports où les pouvoirs publics ont été amenés à contingenter le trafic routier à grande distance pour protéger le chemin de fer d'une concurrence abusive. Toutefois, c'est dans le domaine du commerce extérieur qu'il a trouvé ses applications les plus fréquentes. Plus sûrement, en effet, que les droits de douane, le contingentement permet aux gouvernements de limiter les importations de produits étrangers susceptibles de concurrencer dangereusement la production nationale ou d'entraîner des sorties de devises trop importantes. Mais il a pu s'appliquer aussi aux exportations lorsqu'elles portaient sur des produits dont les pouvoirs publics entendaient réserver en priorité l'usage au marché intérieur ou, plus simplement, contrôler la vente à l'étranger. C'est à cette procédure que les pays de l'Europe occidentale ont eu notamment recours au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour faire face au déséquilibre inquiétant de leur balance commerciale. Il est vite apparu, cependant, qu'elle constituait l'obstacle majeur à une reprise souhaitable des échanges, et elle a été progressivement abandonnée avec le retour à des conditions économiques plus normales. La création du Marché commun a achevé de faire disparaître, au moins entre les pays membres, les dernières restrictions que ceux-ci pouvaient encore apporter à leur commerce extérieur. Par son caractère malthusien, le contingentement est en effet une mesure qui tend, à long terme, à freiner le développement économique en créant des situations protégées. Aussi a-t-il été condamné par le G.A.T.T., ce qui ne l'a pas empêché de connaître un important développement durant les années 1970 (accords multifibres pour les produits textiles, automobiles, acier). L'O.M.C. s'est appliquée à son tour à réduire voire à supprimer (en procédant par secteurs d'activité) cette pratique qui restreint la liberté du commerce.

Jean-Claude CAILLAT

Pour citer cet article

Jean-Claude CAILLAT, « CONTINGENTEMENT  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/contingentement/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« CONTINGENTEMENT » est également traité dans :

BANQUE DU SOL

Écrit par :  Pierre SPITZ

Utilisée pour la première fois par le législateur américain en 1956 avec le Soil Bank Act, l'expression « Banque du sol » recouvre de façon stricte une institution ayant pour objet la mise en réserve de superficies cultivables aux États-Unis, cela dans le but de réduire le volume des récoltes comme de maintenir les revenus des… Lire la suite
COMMERCE INTERNATIONAL - Politique du commerce extérieur

Écrit par :  Bernard GUILLOCHON

Dans le chapitre "Droits consolidés et mesures contingentes"  : …  l'O.M.C. prévoit des cas dérogatoires pour lesquels les pays peuvent appliquer des mesures dites contingentes. Celles-ci sont de trois types. Si le secteur est manifestement menacé par les importations, le pays peut être autorisé à adopter des mesures de sauvegarde. Des protections spécifiques sont également possibles si le pays exportateur… Lire la suite
ÉCHANGE TERMES DE L'

Écrit par :  Jean-Marc SIROËN

Dans le chapitre "Les politiques qui dégradent les termes de l'échange"  : …  Les gouvernements peuvent limiter le volume des importations, soit en imposant un contingent, soit en négociant avec le pays concerné une autolimitation de son volume d'exportations. Ce dernier type d'accords a été fréquemment imposé par les pays industriels (accord multifibres pour le Lire la suite
PÊCHE

Écrit par :  Jean-Paul TROADEC

Dans le chapitre "Ajustement des institutions aux nouvelles conditions"  : …  – elles fixent tout d'abord, pour chaque stock, un plafond d'exploitation fondé sur des évaluations biologiques et des analyses économiques des pêcheries et tenant compte de l'équilibre entre les objectifs écologiques (durabilité), économiques (efficience) et sociaux (équité) fixé dans les politiques sectorielles… Lire la suite
QUOTAS COMMERCIAUX

Écrit par :  Pierre Michel EISEMANN

Lorsqu'un État détermine un quota (ou contingent) commercial, il fixe d'une manière arbitraire la quantité maximale d'un produit d'origine étrangère dont l'importation est autorisée pendant une période précise. Par exemple, l'État A décidera de limiter les importations d'automobiles originaires de l'État B à 50 000 unités par an ; une fois ce… Lire la suite
UNION EUROPÉENNE - Politique commune des pêches

Écrit par :  Jean BONCOEURJean-Paul TROADEC

Dans le chapitre "Les carences de la P.C.P."  : …  Ces échecs conduisirent la C.E. à opter, à la fin des années 1980, pour un rationnement administratif de la puissance motrice des flottes communautaires, instrument de régulation justement dénoncé par les pêcheurs pour le caractère simpliste de son inspiration et les effets pervers qu'il engendre : répartition arbitraire des destructions de bateaux… Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.