BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CYCLIQUES COMPOSÉS

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  AROMATICITÉ

Écrit par : André JULG

Dans le chapitre "Aspect énergétique"  : … moins stable et non aromatique : son énergie de conjugaison est seulement de quelques kJ/mole.* Cet exemple nous montre donc l'importance d'avoir une conjugaison cyclique. À titre indicatif, on peut donner les énergies de conjugaison de quelques molécules aromatiques, énergies calculées à partir de la formule de Kekulé :  Lire la suite
2.  ASTROCHIMIE

Écrit par : David FOSSÉMaryvonne GERIN

Dans le chapitre "Les hydrocarbures aromatiques polycycliques"  : … de 10 à 20 p. 100 du carbone cosmique. Pourtant, aucune n'a jamais été spécifiquement identifiée. *C'est pour expliquer la présence de bandes caractéristiques dans le spectre infrarouge de nombreuses nébuleuses que les astronomes ont en effet imaginé dans les années 1980 l'existence de molécules géantes, planes, constituées de nombreux cycles… Lire la suite
3.  BENZÉNOÏDES

Écrit par : Jacques METZGER

Dans le chapitre "Structure électronique"  : … La structure électronique des hydrocarbures benzénoïdes est caractérisée par *une conjugaison cyclique de leur système électronique π. Responsable de l'ensemble des propriétés spécifiques de ces hydrocarbures et de leurs dérivés fonctionnels, cette conjugaison cyclique se manifeste de diverses manières : Sur le plan énergétique, d'… Lire la suite
4.  CHIMIE - La nomenclature chimique

Écrit par : Nicole J. MOREAU

Dans le chapitre "Squelettes hydrocarbonés"  : … CH2-CH≡CH-CH3 pent-3-ène-1-yl, le point d'attachement portant le numéro 1. Les* hydrocarbures cycliques se partagent en carbocycles (cycles uniquement composé de carbones) et hétérocycles (présence d'autres atomes comme N, O), et en saturés (sans liaisons multiples) ou pas. Ils portent le préfixe cyclo- Lire la suite
5.  COMPLEXES, chimie

Écrit par : René-Antoine PARISJean-Pierre SCHARFF

Dans le chapitre "Chélates"  : … tous les cas, le terme complexe est remplacé par le terme chélate (du grec Khêlê, pince)* lorsqu'un coordinat multidenté peut se fixer au métal par deux ou plusieurs « dents » en formant une structure cyclique dont le schéma de la figure explicite seulement quelques possibilités. De tels coordinats sont des agents chélatants. A. Werner (… Lire la suite
6.  CONFORMATIONS, chimie

Écrit par : Jacques GORÉ

Dans le chapitre "Conformations des composés cycliques"  : … La* non-planéité de la plupart des systèmes hydrocarbonés cycliques non aromatiques est maintenant un fait bien établi. Dès 1890, en effet, Sachse proposait, pour le cyclohexane, l'existence de deux formes « plissées », dans lesquelles les angles valenciels conservaient leur valeur usuelle de 1090 27′. Cette hypothèse hardie, pleinement… Lire la suite
7.  COORDINATION (chimie) - Chimie de coordination

Écrit par : René POILBLANC

Dans le chapitre "Les complexes de ligands hydrocarbonés cycliques"  : … Dans* ce domaine, le ferrocène Fe(C5H5)2 est certainement remarquable à la fois par sa stabilité (il n'est pas détruit à 500 0C) et par sa structure. Dans le motif C5H5Fe, les cinq atomes de carbone de l'anion cyclopentadiényle sont également liés à l'atome métallique et forment une… Lire la suite
8.  COORDINATION (chimie) - Composés de coordination

Écrit par : Jean AMIELJean-Pierre SCHARFF

Un composé de coordination est une entité chimique constituée d'un atome central et d'un ou plusieurs coordinats, ou ligands, éventuellement en nombre supérieur à celui qui résulterait de la valence ou du degré d'oxydation usuel de l'atome central. Un certain nombre de ces composés avaient été décrits dès le milieu du xviiie … Lire la suite
9.  CRAM DONALD JAMES (1919-2001)

Écrit par : Georges BRAM

…  toute sa carrière ; il y est nommé professeur en 1955. Lorsque Cram commence à s'intéresser à la chimie des *polyéthers macrocycliques, ce qui lui vaudra le prix Nobel, il a déjà à son actif une très belle œuvre scientifique, en particulier dans le domaine de la stéréochimie, de la synthèse asymétrique et de la chimie des carbanions. Sa première… Lire la suite
10.  CYCLANES & CYCLÈNES

Écrit par : Jean-Marie CONIA

…  dans le cycle, une double liaison carbone-carbone. Aux particularités des composés carbonés *cycliques ils joignent celles des hydrocarbures non saturés classiques, les alcènes, les unes et les autres dépendant directement de la taille du cycle et devenant nettement anormales pour les petits cycles. L'étude des cyclanes et des cyclènes… Lire la suite
11.  CYCLOPENTADIÈNE

Écrit par : Dina SURDIN

… *Cyclène de formule : Masse moléculaire : 66,10 g Masse spécifique : 0,8047 g/cm3 Point de fusion : —85 0C Point d'ébullition : 42 0C Liquide incolore. Insoluble dans l'eau ; soluble dans le sulfure de carbone, l'aniline, l'acide acétique. Miscible à l'éthanol, à l'éther, au benzène et au tétrachlorure de carbone. Le… Lire la suite
12.  GLUCIDES

Écrit par : Jean ASSELINEAUCharles PRÉVOSTFraidoun SHAFIZADEHMelville Lawrence WOLFROM

Dans le chapitre "Établissement de la formule chimique"  : … avait une constitution labile chez les glucoses, et stable chez leurs dérivés pentaméthylés. *Cela est réalisé dans l'hypothèse d'une cyclisation. En effet, la fonction hémiacétal est peu stable et en équilibre avec la forme linéaire mais, dans la cyclisation, le carbone hémiacétalique peut prendre deux configurations conduisant aux isomères… Lire la suite
13.  HÉTÉROCYCLES

Écrit par : Jacques METZGER

Les hétérocycles sont des composés chimiques dont la *chaîne carbonée, cyclique, comporte un ou plusieurs atomes autres que le carbone (hétéroatomes). Ils occupent une place chaque jour plus importante dans la chimie organique. Ces molécules réunissent en effet dans une même structure les caractères… Lire la suite
14.  HYDROCARBURES

Écrit par : Pierre LASZLO

Dans le chapitre "Une chimie brillante"  : … les cinq atomes d'hydrogène se meuvent constamment, ce qui les rend équivalents en moyenne. Les *hydrocarbures cycliques, à commencer par les cyclanes ou cycloalcanes, ont des tensions de cycle, dénommées tension de Baeyer, du nom du chimiste allemand Adolf von Baeyer (1835-1917) qui le premier les signala. Le cyclopropane C3H6 Lire la suite
15.  NAPHTALÈNE

Écrit par : Dina SURDIN

… * Masse moléculaire : 128,16 g Masse spécifique : 1,145 g/cm3 Point de fusion : 80,22 0C Point d'ébullition : 217,9 0C Prismes monocliniques à odeur caractéristique. Le naphtalène, de formule brute C10H8, est le plus simple des hydrocarbures aromatiques benzénoïdes polycycliques à noyaux… Lire la suite
16.  PEDERSEN CHARLES JOHN (1904-1989)

Écrit par : Georges BRAM

…  solubles dans les milieux organiques. Pedersen détermine la structure du composé : il s'agit d'un *polyéther cyclique comportant douze atomes de carbone et six atomes d'oxygène régulièrement alternés, selon le motif caractéristique -CH2-CH2-O- ; l'ensemble affecte la forme d'une couronne, d'où le nom d'éthers couronnes que… Lire la suite
17.  PHOSPHORE

Écrit par : François MATHEYMaurice MAURINMaurice SLANSKY

Dans le chapitre "Halogénures de phosphonitrile"  : … La structure du chlorure de phosphonitrile trimère a été déterminée par diffraction électronique. *L'arrangement des atomes est celui d'un cycle plan de six atomes où alternent atome P et atome N, distants de 0,158 nm. Les cristaux du trimère appartiennent au système orthorhombique et contiennent quatre molécules par cellule unité. La structure du… Lire la suite
18.  STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique

Écrit par : Henri B. KAGANCharles PRÉVOST

Dans le chapitre "Stabilité et conformation des cyclanes et de leurs dérivés"  : … Les *liaisons entre les carbones constituant un cycle à atomes forment un angle au moins égal à l'angle au sommet du polygone régulier de n côtés. Pour n = 3, cet angle est de 600, soit très inférieur à l'angle normal (1090 28′) de deux liaisons du carbone ; il en résulte une « tension » du cycle… Lire la suite
19.  STÉROÏDES

Écrit par : Dominique BIDETJean-Cyr GAIGNAULTJacques PERRONNETDaniel PHILIBERT

Dans le chapitre "Structure stéréochimique"  : … des rayons X, l'établissement de la structure stéréochimique définitive du noyau stéroïdique. Le *squelette de celui-ci, polycycle perhydropenténophénanthrénique, est constitué de dix-sept atomes de carbone formant trois cycles hexaniques dénommés A, B, C et un cycle pentanique D, accolés entre eux et pouvant adopter diverses conformations. Six… Lire la suite
20.  SUPRAMOLÉCULAIRE (CHIMIE)

Écrit par : Jean-Marie LEHN

Dans le chapitre "Les récepteurs macrocycliques pour les ions ammonium"  : … Les* polyéthers et les azapolyéthers fixent sélectivement les ions ammonium primaires en ancrant le groupe −NH3+ dans la cavité circulaire par trois liaisons hydrogène +N−H...X (X = O, N). Vu le rôle de tels substrats en chimie et en biologie, nous avons cherché un dérivé qui donnerait des complexes plus forts que… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média