BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE La période gaullienne (1958-1969)

Afficher la liste complète (20 médias)

5.  Les élections législatives de mars 1967

Le nouveau gouvernement Pompidou, mis en place en janvier 1966, ne demande pas la confiance à l'Assemblée. C'est une étape de plus dans l'éloignement par rapport aux pratiques parlementaires traditionnelles. Le gouvernement, nommé par le président élu du peuple, n'estime pas nécessaire de se faire adouber par la représentation nationale. C'est l'Assemblée qui peut, pendant ses sessions ordinaires, prendre l'initiative d'une motion de censure.

Les principales tendances qui avaient structuré l'élection présidentielle se préparent à la bataille législative dès le printemps de 1966. Chacune essaie d'élargir son électorat en mordant sur celui des autres. La majorité s'ouvre à quelques personnalités radicales, mais les Républicains indépendants prennent plutôt de la distance, à travers une politique de « oui, mais... » définie par Valéry Giscard d'Estaing. Ils acceptent cependant la règle de la candidature unique dès le premier tour. La gauche modérée, réunie dans la Fédération de la gauche démocratique et socialiste (F.G.D.S.) et incluant la S.F.I.O., la C.I.R. et les radicaux, investit un candidat par circonscription pour le premier tour et signe pour le second un accord de désistement réciproque avec le P.C.F. Le Centre démocrate va coaliser, derrière Jean Lecanuet, l'ancien M.R.P., un certain nombre d'indépendants et de personnalités radicales, qui ne veulent ni se marquer à gauche, ni se compromettre avec le gaullisme. La campagne est, une fois de plus, très centrée sur le soutien ou le désaveu des nouvelles institutions. Face aux partisans de la Ve République gaullienne (pas entièrement classables en termes d'opposition gauche-droite), trois oppositions s'affirment : du centre droit, de la gauche modérée et du communisme.

Les résultats sont paradoxaux. Le premier tour manifeste à la fois la forte mobilisation des citoyens (seulement 18,9 p. 100 d'abstentions) et la stabilité des grandes tendances de l'opinion par rapport aux l[...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  13 pages…

 

Pour citer cet article

Pierre BRÉCHON, « CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-gaullienne-1958-1969/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« CINQUIÈME RÉPUBLIQUE » est également traité dans :

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Vue d'ensemble
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Mitterrand (1981-1995)
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Chirac (1995-2007)
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Sarkozy (2007-2012)
PROMULGATION DE LA CONSTITUTION DE LA Ve RÉPUBLIQUE (France)
CONSTITUTION DE LA Ve RÉPUBLIQUE (France)
ALGÉRIE
Dans le chapitre "Le 13 mai 1958, naissance de la Ve République"
BÉRÉGOVOY PIERRE (1925-1993)
BICAMÉRISME ou BICAMÉRALISME
Dans le chapitre "De la nomination à l'élection au suffrage indirect"
BOULIN ROBERT (1920-1979)
BRAIBANT GUY (1927-2008)
CHARTE DE L'ENVIRONNEMENT
CHIRAC JACQUES (1932-    )
CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE
CONSTITUTIONS FRANÇAISES - (repères chronologiques)
DEBRÉ MICHEL (1912-1996)
DELORS JACQUES (1925-    )
DÉMOCRATIE
Dans le chapitre "Évolution de la démocratie représentative"
DRUON MAURICE (1918-2009)
ÉLECTION DE FRANÇOIS MITTERRAND
FAURE EDGAR (1908-1988)
FOYER JEAN (1921-2008)
FRANCE (Histoire et institutions) - La France d'aujourd'hui
Dans le chapitre "Un nouveau système politique"
FRANCE (Histoire et institutions) - Le droit français
Dans le chapitre "Modernisation accélérée depuis 1945"
GAULLE CHARLES DE (1890-1970)
Dans le chapitre "La traversée du désert"
GISCARD D'ESTAING VALÉRY (1926-    )
GOUVERNEMENT
Dans le chapitre "Les relations avec les autres pouvoirs"
GUERRE D'ALGÉRIE
HAMON LÉO (1908-1993)
HIRSCH MARTIN (1963-    )
INDÉPENDANCE DE L'AFRIQUE NOIRE FRANÇAISE - (repères chronologiques)
JOBERT MICHEL (1921-2002)
JOXE LOUIS (1901-1991)
KOUCHNER BERNARD (1939-    )
LAGUILLER ARLETTE (1940-    )
LECANUET JEAN (1920-1993)
LEJEUNE MAX (1909-1995)
LES RÉPUBLICAINS, parti politique
LOI
Dans le chapitre "Le pouvoir législatif selon la Constitution française de 1958"
MAI-68
Dans le chapitre "Un mouvement transnational"
MAUROY PIERRE (1928-2013)
MENDÈS FRANCE PIERRE (1907-1982)
Dans le chapitre "Irréalisme politique et réalisme économique"
MESSMER PIERRE (1916-2007)
MITTERRAND FRANÇOIS (1916-1996)
Dans le chapitre "Une longue carrière politique"
ORDONNANCES
PAPON MAURICE (1910-2007)
PINAY ANTOINE (1891-1994)
PISANI EDGARD (1918-2016)
PLEINS POUVOIRS
POLICE EN FRANCE DE LA LIBÉRATION À NOS JOURS
Dans le chapitre "Guerre froide, décolonisation, Mai-68 : priorité à la sauvegarde des régimes politiques"
POLITIQUE - Les régimes politiques
Dans le chapitre "Gouvernements unitaires"
POMPIDOU GEORGES (1911-1974)
P.S. (Parti socialiste), France
RÉFÉRENDUM
Dans le chapitre "Qualités thérapeutiques"
RÉGIME PARLEMENTAIRE
ROCARD MICHEL (1930-2016)
SARKOZY NICOLAS (1955-    )
SÉNAT (France)
U.D.F. (Union pour la démocratie française)
U.M.P. (Union pour un mouvement populaire)
VEIL SIMONE (1927-    )

Afficher la liste complète (62 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.