BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CAMEROUN

1.   Géographie

Situé à la charnière de l'Afrique occidentale et de l'Afrique centrale, le Cameroun est communément présenté comme une « Afrique en miniature ». Son nom vient des Portugais qui appelèrent camaroes (« crevettes ») l'embouchure du Wouri (site de l'actuel port de Douala), porte d'entrée de ce qui devint le Cameroun avec la colonisation allemande qui débuta en 1884. Son territoire offre une gamme variée de paysages naturels, une grande diversité humaine et une large palette d'activités économiques, définissant trois grands ensembles qui sous-tendent les dynamiques géopolitiques. Le Nord, de type soudano-sahélien, partagé entre sociétés d'agriculteurs et de pasteurs, et dominé par l'islam, a donné au Cameroun indépendant son premier président, Amadou Ahidjo (1960-1982). Le Sud forestier, christianisé, bénéficie d'une écologie favorable à l'agriculture tant vivrière que de rente ; Paul Biya, natif d'une région proche de Yaoundé est, depuis 1982, à la présidence de la République. L'Ouest, aux montagnes marquées par le volcanisme, se partage entre une partie anglophone, proche du Nigeria, et une partie francophone. Parmi les Camerounais de l'Ouest, qui revendiquent, jusqu'à présent sans succès, leur tour pour accéder à la présidence du pays, les Bamiléké se distinguent par leur dynamisme économique ; leurs réseaux commerciaux s'étendent jusqu'au Gabon. Membre de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (C.E.M.A.C.), qui s'est substituée, en 1994, à l'Union douanière et économique d'Afrique centrale (U.D.E.A.C.) créée en 1964, le Cameroun est l'État le plus peuplé et dont l'économie est la plus diversifiée de cette institution.

  Diversité physique et humaine

Du fait de son étirement en latitude (du 2e au 13e parallèle nord), le Cameroun présente une configuration climatique zonale caractérisée par un fort gradient pluviométrique : moins de 500 millimètres à l'extrême nord, concentrés sur trois mois (juillet, août et septembre), et plus de 1 500 millimètres au sud, répartis sur toute l'année avec des maxima au printemps et à l'automne. Au sud-ouest, la mousson du golfe de Guinée dé […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  18 pages…

Pour citer cet article

Maurice ENGUELEGUELE, Jean-Claude FROELICH, Roland POURTIER, « CAMEROUN  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cameroun/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« CAMEROUN » est également traité dans :

CAMEROUN - Chronologie (1990-2008)
CAMEROUN - Actualité (2009)
CAMEROUN - Actualité (2010)
CAMEROUN - Actualité (2011)
AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations
Dans le chapitre "L'Afrique noire francophone"
AFRIQUE NOIRE (Arts) - Histoire et traditions
Dans le chapitre "L'islam et la figuration humaine"
AHIDJO AHMADOU (1924-1989)
BAMILÉKÉ
BAMOUM
BANTOU
Dans le chapitre "Histoire et mythe"
BÉNOUÉ
CAMEROUN MONT
DOUALA
ÉDÉA
KOTOKO
MASQUES - Le masque en Afrique
Dans le chapitre "Peuples de la forêt et du littoral de la côte de Guinée"
NIGERIA - Chronologie (1990-2008)
TCHAD LAC
THÉÂTRES DU MONDE - Le théâtre en Afrique noire
Dans le chapitre "Du religieux au théâtral"
TRAITE DES PERSONNES
Dans le chapitre "Les survivances"
YAOUNDÉ

Afficher la liste complète (21 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média