BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

AZTÈQUES

Afficher la liste complète (18 médias)

Quand les Espagnols abordèrent pour la première fois le continent américain, ils entendirent parler d'un empire tout-puissant, à la fois craint et haï, et qui tenait tous les peuples sous sa loi. Cet empire avait son centre « derrière les montagnes », dans la lointaine vallée de Mexico. C'est lui que les conquérants allaient combattre et détruire. Ils furent si impressionnés, émerveillés même, par sa puissance et ses réalisations qu'ils eurent tendance à attribuer aux Aztèques tout ce qu'ils voyaient. Ceux-ci n'étaient pourtant que les derniers venus ; ils appartenaient à une puissance jeune, héritière d'un long passé et qui n'était arrivée à l'hégémonie que depuis peu, grâce à une politique de conquêtes et d'expansion.

1.   Le Mexique avant les Aztèques

Pour tenter de comprendre l'aventure aztèque, il faut rappeler brièvement le passé mexicain, où l'on peut très sommairement distinguer quatre grandes périodes :

Époque précéramique. Dans une première phase, que l'on peut dater de 15 000 à 1 500 avant J.-C., le pays a sans doute été peuplé de tribus nomades de chasseurs-collecteurs, à l'outillage lithique très restreint, suivant les migrations du gibier et se nourrissant des plantes trouvées en chemin. Ils ignoraient la céramique et se réfugiaient dans des abris naturels.

Époque préclassique ou formative. La phase précédente se termine avec l'apparition de l'agriculture (en particulier la culture du maïs) qui change les conditions de vie : les nomades se fixent, les premiers villages d'agriculteurs apparaissent, la population croît. Ces sédentaires construisent les premiers temples « en dur » et rendent un culte aux dieux ou aux déesses de la fertilité, parmi lesquels commencent à s'imposer certains dieux du panthéon ultérieur, comme Huehueteotl, le « vieux dieu », le dieu du feu. Cette phase s'étend approximativement de 1500 avant J.-C. à 300 après J.-C.

Époque classique. La stabilité nouvelle des conditions de vie engendre ce que l'on nomme les « grandes civilisations » de  […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  10 pages…

Pour citer cet article

Rosario ACOSTA, Mireille SIMONI, « AZTÈQUES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/azteques/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« AZTÈQUES » est également traité dans :

LES AZTÈQUES (exposition)

Écrit par :  Rosario ACOSTA

À de nombreux titres, l'exposition présentée à Londres, à la Royal Academy of Arts, du 16 novembre 2002 au 11 avril 2003, constitua un événement majeur pour la perception européenne des arts précolombiens. Tout d'abord, la qualité et la diversité des œuvres exposées, 359 au total dont beaucoup pour la première fois, permettaient d'aborder la civil… Lire la suite
ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Anthropologie de l'alimentation

Écrit par :  Dominique FOURNIER

Dans le chapitre "Régulation du boire et du manger"  : …  reprises depuis des décennies sans la moindre vérification. C'est le cas des commentaires sur la* consommation du pulque d'agave au Mexique depuis l'époque précolombienne jusqu'à nos jours. On a répété à l'envi que les Aztèques n'autorisaient cette boisson fermentée faiblement alcoolisée qu'aux anciens, et dans des circonstances… Lire la suite
AMÉRINDIENS - Amérique centrale

Écrit par :  Georgette SOUSTELLE Universalis

L'empire *aztèque s'est écroulé le 13 août 1521, jour de la prise de Mexico-Tenochtitlán par l'armée d'Hernán Cortés, armée composée en majeure partie d'Indiens désireux de secouer le joug aztèque. Au cours des années suivantes, l'occupation espagnole s'étendit aux autres régions du Mexique et à l'… Lire la suite
AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

Écrit par :  Jean-Pierre BERTHE

Dans le chapitre "L'ère des conquistadores"  : …  sein du monde indigène : Cortés exploite les rancœurs des peuples tributaires de la confédération *Aztèque, s'appuie sur Tlaxcala contre Tenochtitlan ; Pizarro profite de la querelle entre Huascar et Atahualpa pour la succession de l'empire inca. Ils se ménagent ainsi le concours d'alliés qui leur fournissent non seulement des combattants… Lire la suite
CORTÉS HERNÁN ou CORTEZ FERDINAND (1485 env.-1547)

Écrit par :  Jean-Pierre BERTHE

Dans le chapitre "La conquête du Mexique"  : …  reçut les envoyés de Moctézuma, et se fit une idée plus exacte de la richesse et de la puissance de *l'Empire aztèque. Il comprit aussi, en s'alliant avec le cacique totonaque du lieu, que les peuples tributaires, mal soumis, ne demandaient qu'à secouer le joug de Mexico Tenochtitlán et décida de s'appuyer sur eux pour entreprendre la conquête du… Lire la suite
CUAUHTÉMOC ou GUATIMOZÍN (1497?-1525) empereur aztèque (1520-1525)

Écrit par :  Anne FARDOULIS

… *Cuauhtémoc (ce nom signifie Aigle qui tombe) fut le dernier empereur aztèque. Il naquit vers 1502 et prit le pouvoir à la mort de Cuitlahuac, lequel ne régna que quatre-vingts jours après la mort de Moctezuma, en 1520. Il mourut dans la nuit du 28 février 1525, exécuté sur l'ordre de Cortés, qui se croyait menacé par une conjuration. En réalité, sa… Lire la suite
FONDATION DE MEXICO-TENOCHTITLÁN

Écrit par :  Éric TALADOIRE

  *Conduits par leur dieu tribal Huitzilopochtli (le dieu de la Guerre), craints pour leur férocité, pourchassés par les occupants du bassin de Mexico, les Mexicas, dont l'origine est encore discutée et qui sont surtout connus sous le nom d'Aztèques, qu'ils prendront par la suite, s'établissent enfin sur de petites îles de… Lire la suite
HUITZILOPOCHTLI

Écrit par :  Universalis

… *Le dieu du Soleil et de la Guerre chez les Aztèques se nomme Huitzilopochtli ou Uitzilopochtili (de huitzilin, oiseau-mouche ou colibri, et opochtli, gauche). Pour eux, les guerriers se réincarnaient sous la forme d'oiseaux-mouches, et le Sud représentait le côté gauche du monde ; le nom de Huitzilopochtli signifiait, par… Lire la suite
INTERDIT

Écrit par :  Claude RABANTPierre SMITH

Dans le chapitre "Violence et sacrifice"  : …  versé. Violence substitutive contre violence dissipatrice des forces sociales. La société *aztèque, par exemple, semble avoir eu une conscience aiguë de ce paradoxe, s'il est vrai qu'elle a fondé sa puissance sur une organisation, poussée à l'extrême, du sacrifice humain : violence sacrificielle contre violence de l'entropie. Christian… Lire la suite
MASQUES - Le masque en Amérique

Écrit par :  Christian DUVERGER

Dans le chapitre "Le masque dans l'Amérique préhispanique"  : …  sous la forme desquels certaines personnes étaient inhumées. Les documents historiques relatifs aux *Aztèques confirment cet usage dans le Mexique ancien. Les Aztèques, qui utilisent principalement la crémation comme mode de sépulture, connaissent néanmoins le masque mortuaire. Avant de brûler le défunt, on le pliait dans des draps, les jambes… Lire la suite
MEXICO

Écrit par :  Fernando BENITEZMarie-France PRÉVÔT-SCHAPIRASergio SARMIENTO

Dans le chapitre "Histoire de la ville"  : …  Les *Aztèques s'établissent dans la vallée de Mexico au xiiie siècle. Selon certains mythes, ils fondent Tenochtitlán (« lieu du grand prêtre Tenoch ») en 1325, au terme d'une longue migration depuis le nord. Arrivés près du lac Texcoco, ils reconnaissent une scène décrite par le dieu du Soleil et de la Guerre Huitzilopochtli, un… Lire la suite
MEXIQUE

Écrit par :  Jacques BRASSEULHenri ENJALBERTRoland LABARRECécile LACHENALJean A. MEYERMarie-France PRÉVÔT-SCHAPIRAPhilippe SIERRA

Dans le chapitre "L'économie précolombienne"  : …  en plus exploitées a conduit à des famines et à la disparition des royaumes organisés. Les sociétés* aztèques et incas étaient, au contraire, dans une phase de relative prospérité économique au moment de la conquête – la capitale aztèque par exemple, Tenochtitlán, aurait compté 200 000 habitants, soit le double de Londres –, et on ne peut savoir… Lire la suite
MICTLANTECUHTLI

Écrit par :  Universalis

… Dieu des *morts chez les Aztèques, Mictlantecuhtli est généralement représenté avec un crâne à la place du visage. Avec son épouse Mictecacíhuatl, il régnait sur le monde souterrain des morts appelé Mictlán. Les morts distingués par les dieux accédaient à d'autres séjours : les guerriers tombés au combat ou offerts en sacrifice, les femmes mortes en… Lire la suite
MIXTÈQUES

Écrit par :  Rosario ACOSTA

Dans le chapitre "Une nouvelle organisation politique"  : …  étaient convoités car ils symbolisaient la richesse et le prestige. Les relations avec les *Aztèques furent d'une tout autre nature. Vers 1400, ces derniers cherchèrent à contrôler les routes entre le centre du Mexique et la zone maya, qui traversaient les territoires de la Mixteca Baja et de la Costa. Cette convoitise a d'abord suscité des… Lire la suite
MOTECUZOMA, MOCTEZUMA ou MONTEZUMA II (1466-1520) empereur aztèque (1502-1520)

Écrit par :  Anne FARDOULIS

… *Devenu roi des Aztèques contre sa volonté, Motecuzoma Xocoyotzin (« Le Plus Jeune ») régna néanmoins de façon très autoritaire. Il organisa l'administration publique de façon nouvelle en nommant surtout des éléments jeunes. Grâce à lui, l'empire atteignit son apogée : les tributs payés par les peuples soumis affluaient, et le trafic commercial s'… Lire la suite
MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques des Amériques

Écrit par :  Gérard BEHAGUE

Dans le chapitre "Les témoignages de l'archéologie"  : …  un héritage archéologique musical remarquable. Au vu des instruments de musique archéologiques des *Aztèques et des Mayas, nous pouvons énoncer les conclusions suivantes : les Indiens ne connaissaient pas les instruments à cordes à l'époque de la Conquête espagnole, même si certains pensent que l'arc musical, connu de plusieurs tribus mexicaines… Lire la suite
NAHUA

Écrit par :  Anne FARDOULIS

… *Population uto-aztèque parlant la langue nahuatl, les Nahua représentaient au xvie siècle, lors de la conquête espagnole, environ trois ou quatre millions d'Indiens ; établis dans la plaine de Mexico, ils étendaient alors leur implantation jusqu'à Tuxtla, actuel État de Veracruz, ainsi que dans les régions d'Hidalgo et de… Lire la suite
NANAHUATZIN

Écrit par :  Anne FARDOULIS

… *À l'origine des temps, les dieux, pour éclairer le monde, se réunissent à Teotihuacán. Ils allument un grand brasier et demandent deux volontaires pour devenir la Lune et le Soleil. Nanahuatzin se présente : il est petit, bossu, pustuleux, ses armes sont en bois et ses ornements en papier. En même temps, Teccuciztecatl, « Celui du coquillage marin… Lire la suite
NOUVEAU MONDE CHRONIQUES DU

Écrit par :  Jacques LAFAYEItamar OLIVARES

Dans le chapitre "Les chroniqueurs espagnols"  : …  l'étude de la religion et des mythes, que pour celle de l'histoire, des coutumes et des codex des *Aztèques. Fray Diego de Landa, franciscain également, se livra à une semblable recherche sur la civilisation maya dans sa Relation des choses du Yucatán (1560-1566). Quant à la conquête du Pérou, elle fut rapportée, entre autres, par… Lire la suite
PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

Écrit par :  Rosario ACOSTABrigitte FAUGÈREOruno D. LARAÉric TALADOIRE Universalis

Dans le chapitre "Le Postclassique récent : la naissance des États territoriaux"  : …  qui s'installent fondent de nouvelles capitales, Texcoco, Tlaxcala. Derniers venus, les *Aztèques, particulièrement violents, s'implantent dans les petites îles du lac central. Tenochtitlán n'est qu'une cité parmi d'autres, mais les Aztèques s'imposent par un jeu d'alliances et de trahisons. Avec leurs alliés, Texcoco et Tlacopan, ils investissent… Lire la suite
QUETZALCÓATL

Écrit par :  Universalis

… *De quetzalli (plume précieuse) et cóatl (serpent), Quetzalcóatl désigne le Serpent à plumes, l'une des principales divinités du panthéon de l'ancien Mexique. On en trouve des représentations dès la civilisation de Teotihuacán (iiie-viiie s.) du plateau central. À cette époque, il semble que… Lire la suite
SACRIFICE

Écrit par :  Roger BASTIDE

Dans le chapitre "Les théories sur l'origine et l'évolution du sacrifice"  : …  détourner le péril : le déicide, et le transfert des forces divines dans un corps plus jeune. Les* Mexicains choisissaient un de leurs captifs, l'adoraient comme un dieu pendant six mois, puis le tuaient, l'écorchaient, revêtaient de sa peau un nouveau captif, lequel représentait dès lors le nouveau dieu. En même temps, le dieu sacrifié emportait… Lire la suite
SAHAGÚN BERNARDINO DE (1500?-1590)

Écrit par :  Jacques LAFAYE

… *Ce religieux franciscain, d'origine galicienne ou portugaise (il s'appelait Ribeira), avait pris en religion, selon l'usage de son ordre, le nom de sa ville natale en Castille. Il est donc connu comme Fray Bernardino de Sahagún. Étudiant à l'université de Salamanque, il entra en religion au couvent des Franciscains réformés et partit comme… Lire la suite
SOLÍS FELIPE (1944-2009)

Écrit par :  Universalis

… Solís est chercheur à l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (I.N.A.H.) à partir de 1972.* Ce spécialiste de l'art et de la culture aztèque et du Mexique ancien est également un archéologue de terrain. Il contribue notamment en 1975 à la découverte de l'aqueduc de Chapultepec (Mexico) et en 1978 à la mise au jour, avec Eduardo Matos… Lire la suite
SOUSTELLE JACQUES (1912-1990)

Écrit par :  Christian DUVERGER

…  voit dans la culture des anciens Mexicains tous les éléments d'une haute civilisation ; que les *Aztèques sachent faire de la vie avec de la mort, transfigurant le barbare sacrifice humain en un rite sophistiqué et somptueux, ajoute à sa fascination. Ensuite, il est clair que la sympathie de l'auteur va aux Aztèques, littéralement assassinés… Lire la suite
TENOCHTITLÁN CHUTE DE (1521)

Écrit par :  Olivier COMPAGNON

  *Le 13 août 1521, la cité de Tenochtitlán (l'actuelle Mexico) cède sous les assauts répétés du conquistador espagnol Hernán Cortés et de ses troupes après trois mois de siège, signifiant l'écroulement de l'empire aztèque et les débuts effectifs de la colonisation espagnole au Mexique. Neveu et successeur de… Lire la suite
TÉPANÈQUES

Écrit par :  Marie-France FAUVET

… *Les Tépanèques sont une des tribus descendant de Xolotl, le chef des sept tribus nahua qui pénétrèrent dans le Mexique central après la chute de la ville de Tula, à la fin du xiie siècle. Ils fondèrent un royaume dans l'Anáhuac (vallée de Mexico) et prirent pour capitale la ville d'Azcapotzalco, avec, comme premier roi,… Lire la suite
TEZCATLIPOCA

Écrit par :  Universalis

… *Dieu de la Grande Ourse et du ciel nocturne, d'abord divinité toltèque, Tezcatlipoca est aussi l'une des divinités essentielles du panthéon aztèque. Son culte fut introduit au Mexique central, vers la fin du xe siècle, par les Toltèques, guerriers venus du Nord et parlant le nahuatl. De nombreux mythes racontent comment le dieu… Lire la suite
TLALOC

Écrit par :  Universalis

… *Dieu aztèque de la pluie : son nom, Tlaloc, signifie « celui qui fait ruisseler les choses ». Il existe des figurations d'un dieu de la pluie — portant un masque particulier, avec de grands yeux ronds et de longs crocs — qui remontent au moins à la culture de Teotihuacán des hauts plateaux (iiie-viiie s.).… Lire la suite
XIPE TOTEC

Écrit par :  Universalis

… renouveau de la nature et patron des orfèvres, Xipe Totec (« notre seigneur l'écorché » en nahuatl) *était vénéré par les Toltèques et les Aztèques. Associé au retour de la végétation, il était revêtu de la peau d'une victime humaine, symbole de la « nouvelle peau » qui recouvrait la terre au printemps. Les statues érigées en son honneur le… Lire la suite
ZAPOTÈQUES

Écrit par :  Rosario ACOSTA

Dans le chapitre "L'émergence des chefferies"  : …  est simultanément occupée par les Zapotèques, les Mixtèques et d'autres nouveaux venus. En effet, *l'empire aztèque déploie son pouvoir jusqu'au secteur nord-ouest de la région, ce qui provoque un changement de capitale de Zaachila, dans la vallée de Zimatlán, vers la région de Tehuantepec, à quelques centaines de kilomètres vers le sud-est. Les… Lire la suite

Afficher la liste complète (31 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média