BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ARTICULATIONS

En anatomie, le terme « articulation » désigne l'ensemble des moyens d'union de deux pièces du squelette entre elles. Il n'implique pas obligatoirement la notion de mobilité, puisque des articulations fixes unissent les os du crâne. On distingue :

– la synarthrose (junctura fibrosa), ou articulation immobile ;

– l'amphiarthrose (junctura cartilaginea), ou articulation semi-mobile, caractérisée par l'existence d'un ligament interosseux ;

– la diarthrose (junctura synoviale), ou articulation mobile, qui comporte une membrane synoviale.

Du fait de leur rôle mécanique, les articulations sont soumises à des forces parfois considérables qui peuvent déterminer des traumatismes variés. Les fractures articulaires après chutes ou faux mouvements s'accompagnent d'hémarthrose (saignement intra-articulaire) ; elles laissent parfois une gène fonctionnelle importante, et le danger d'ankylose n'est pas négligeable. Les ligaments qui maintiennent l'articulation peuvent être étirés ou déchirés, lors des entorses, avec atteinte synoviale souvent associée (hydarthrose, voire hémarthrose). Lorsque les connexions articulaires ont été déboîtées, il s'agira d'une luxation, compliquée parfois de lésions des structures de glissement intra-articulaires (ménisques). Toute plaie articulaire exige un traitement anti-infectieux énergique, indépendamment de la réparation des structures lésées. Mais la pathologie articulaire est bien davantage le fruit de microtraumatismes répétés, ou des agressions immuno-induites et des lésions de caractère inflammatoire qui les accompagnent, ou encore des troubles métaboliques associés à la sénescence du tissu articulaire. Il convient, par ailleurs, de noter que certains appareils de glissement sont assimilés à des articulations : ainsi l'omoplate, revêtue de ses muscles, est mobile sur la paroi thoracique par l'intermédiaire d'une couche de tissu conjonctif lâche, caractéristique de la fausse articulation scapulo-thoracique. Parfois, l'appareil de glissement comprend une poche liquidienne appelée bourse séreuse. Il existe une bourse séreuse chaque fois qu'un tendon coulisse dans [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  9 pages…

 

Pour citer cet article

GILLOT, PELTIER, « ARTICULATIONS  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/articulations/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ARTICULATIONS » est également traité dans :

ALGODYSTROPHIE

Écrit par :  Didier LAVERGNE

Syndrome douloureux ostéoarticulaire accompagnant un remaniement du tissu osseux provoqué par des causes diverses : traumatisme violent (fracture), microtraumatismes (exercice de certaines professions), immobilisation d'un membre pour des raisons thérapeutiques (traitement d'une entorse) ou dans des circonstances pathologiques (suites de paralysie… Lire la suite
BOUILLAUD MALADIE DE ou RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU

Écrit par :  François BOURNÉRIAS

Sous le terme de maladie de Bouillaud ou rhumatisme articulaire aigu, on regroupe un ensemble de manifestations pathologiques, articulaires ou non articulaires, faisant suite à une infection par un streptocoque du groupe A. Un mécanisme immunologique non entièrement élucidé semble à l'origine de cette maladie qui ne se produit que chez un petit… Lire la suite
CHONDROCALCINOSE

Écrit par :  E.U.

Maladie « métabolique » caractérisée, au niveau des cartilages articulaires, par des calcifications (dépôt de microcristaux de pyrophosphate de calcium) visibles sur des radiographies, à partir de la cinquantaine, car cette affection augmente de fréquence avec l'âge de telle sorte que 25 p. 100 des octogénaires sont frappés. Sur le plan clinique,… Lire la suite
CONNECTIVITES

Écrit par :  Ladislas ROBERT

On désigne par le terme connectivite ou collagénose un ensemble de maladies ou de syndromes qui touchent plus particulièrement certains tissus riches en matrice intercellulaire (tissus conjonctifs). Le terme connectivite évoque un processus inflammatoire (...ite) touchant des tissus… Lire la suite
COUDE

Écrit par :  Claude GILLOT

L'articulation du coude, située à la partie moyenne du membre supérieur, met en présence trois os : l'humérus, le cubitus et le radius… Lire la suite
COXALGIE

Écrit par :  Didier LAVERGNE

Ostéoarthrite tuberculeuse de la hanche, la coxalgie est une maladie de l'enfant et de l'adulte jeune. Elle se caractérise par la douleur au niveau de l'articulation de la hanche, avec limitation des mouvements et syndrôme de périarthrite (contracture, atrophie musculaire). Le diagnostic est essentiellement radiologique,… Lire la suite
ÉPAULE

Écrit par :  Claude GILLOT

L'épaule humaine est un ensemble d'articulations qui unissent le membre supérieur au squelette thoracique. Les os en présence sont le sternum, le premier arc costal, les deux éléments de la ceinture scapulaire (clavicule en avant et omoplate en arrière), enfin l'humérus… Lire la suite
ÉPAULE-MAIN SYNDROME

Écrit par :  Jean-Paul CAMUS

Le syndrome épaule-main (Steinbrocker, 1947) est le nom souvent donné à l'algodystrophie réflexe du membre supérieur, décrite par Ravault en 1946. Ce syndrome paraît correspondre à un dérèglement vaso-moteur localisé lié à des facteurs nombreux et évoluant, généralement en deux périodes d'aspect clinique différent, vers la… Lire la suite
ÉPICONDYLITE

Écrit par :  Jean-Paul CAMUS

L'épicondyle est une saillie osseuse située à la face externe de l'extrémité inférieure de l'humérus. De nombreux muscles s'y insèrent, jouant un rôle dans la prono-supination et les mouvements de la main et des doigts… Lire la suite
ÉPIPHYSITES

Écrit par :  Jean-Paul CAMUS

On entend par épiphysites les affections des points d'ossification cartilagineux du squelette en période de croissance. Le plus souvent, il s'agit de points d'ossification tardive, concernant les extrémités des membres, certains points d'insertion musculaire (tubérosité antérieure du tibia) et le… Lire la suite
ÉQUILIBRATION

Écrit par :  Francis LESTIENNE

Dans le chapitre "Équilibre et contrainte gravitaire"  : …  architecture osseuse est néanmoins caractérisée par un grand nombre de pièces mobiles autorisant, grâce au jeu des articulations, une grande variété de mouvements. Aussi, dans la lutte contre la gravité, une cohésion mécanique est-elle nécessaire entre les segments osseux afin que cette architecture ne s'effondre pas comme le ferait un pantin… Lire la suite
FRACTURE, médecine

Écrit par :  Didier LAVERGNE

Rupture de la continuité normale d'un os causée par un traumatisme. Certaines conditions peuvent prédisposer aux fractures : la calcification incomplète des os chez les enfants, l'ostéoporose chez les sujets âgés ; les états pathologiques (endocriniens, carentiels, infectieux) qui touchent le squeletteLire la suite
GENOU

Écrit par :  Claude GILLOT

Le genou humain est une articulation de flexion-extension, dont l'aspect robuste ne doit pas faire illusion. C'est une zone assez exposée aux traumatismes et relativement fragile. Du point de vue fonctionnel, sa pleine efficacité dépend de plusieurs conditions… Lire la suite
GOUTTE

Écrit par :  Antoine RYCKEWAERT

Dans le chapitre " Symptomatologie et évolution"  : …  La goutte se traduit, d'une part, par des arthrites aiguës fluxionnaires, appelées crises de goutte ou accès goutteux, qui se reproduisent à intervalles plus ou moins longs ; d'autre part, par des dépôts d'acide urique (plus exactement d'urate de sodium) dans les articulations, mais aussi sous la peauLire la suite
HANCHE

Écrit par :  Claude GILLOTHenri JUDETJean JUDET

Située à la racine du membre inférieur, l'articulation de la hanche, ou coxo-fémorale, unit le fémur au bassin. Comme son homologue du membre supérieur, l'épaule, la hanche est une énarthrose mobile autour d'une infinité d'axes. Cependant, les différences sont fondamentales : articulation de solidité, la hanche s'est adaptée… Lire la suite
HÉMOPHILIE

Écrit par :  Édith FRESSINAUDDominique MEYER

Dans le chapitre "Hémorragies intratissulaires"  : …  Une localisation très particulière est constituée par les hémarthroses (hémorragies intra-articulaires). Rares dans les formes modérées, elles apparaissent régulièrement dans les formes graves ; elles se situent principalement au niveau des genoux, des chevilles et des coudes, atteignant plus rarement les hanches et les poignets. Après une phase… Lire la suite
HYDARTHROSE

Écrit par :  François BOURNÉRIAS

Épanchement liquidien non sanglant et non purulent survenant dans la cavité synoviale d'une articulation. L'hydarthrose se rencontre aussi bien dans les traumatismes que dans les rhumatismes dégénératifs ou inflammatoires ; elle est sans conséquence propre mais l'augmentation de volume de l'articulation touchée témoigne, de… Lire la suite
IMMUNOPATHIES

Écrit par :  Jean-François BACHJean-Claude BROUETClaude GRISCELLIPierre VERROUSTGuy-André VOISIN

Dans le chapitre "Complexes immuns immuns et polyarthrite rhumatoïde"  : …  La polyarthrite rhumatoïde est une maladie caractérisée par une atteinte inflammatoire polyarticulaire conduisant à terme à une destruction des surfaces articulaires. Une des caractéristiques biologiques, connue depuis longtemps, est la présence d'auto-anticorps anti-immunoglobulines (anti-IgG) connus sous le nom de facteurs rhumatoïdes. La… Lire la suite
LOMBALGIE

Écrit par :  Didier LAVERGNE

Syndrome aigu caractérisé par une contracture douloureuse des muscles lombaires, la lombalgie se produit en règle générale à l'occasion d'une maladie infectieuse bénigne (infection saisonnière, par exemple… Lire la suite
MAIN

Écrit par :  Claude GILLOTFrançois ISELINMarie PEZÉ

Dans le chapitre "Mécanique articulaire"  : …  Les articulations de la main comprennent tout d'abord les deux diarthroses condyliennes du poignet : la radio-carpienne et la médio-carpienne. Elles permettent les mouvements de la main sur l'avant-bras (flexion de 85 degrés, extension de 85 degrés, abduction de 15 degrés, adduction de 40 degrés… Lire la suite
MEMBRES

Écrit par :  Claude GILLOTArmand de RICQLÈS

Dans le chapitre "Organisation générale"  : …  hanche. Son rôle est d'orienter le pied dans la plupart des rayons de l'espace. Articulation du milieu du membre, le genou mobilise le tibia sur le fémur : elle fonctionne comme une trochléenne ; autrement dit, elle fléchit la jambe sur la cuisse, raccourcissant le membre. Une autre trochléenne, la tibiotarsienne, articule le squelette du pied… Lire la suite
OBÉSITÉ (psychologie)

Écrit par :  Catherine DEVIDAL

L’obésité s’accompagne de diverses douleurs somatiques telles que la fibromyalgie et les douleurs articulaires. Ces dernières touchent non seulement les articulations porteuses comme les hanches, les genoux ou les chevilles, mais également les doigts de la main. Elles génèrent des comportements délétères, notamment une… Lire la suite
OSTÉOPHYTE

Écrit par :  François BOURNÉRIAS

Formation osseuse juxta-articulaire exubérante, paraissant souvent prolonger la surface cartilagineuse vers l'extérieur ; elle se rencontre surtout dans les rhumatismes dégénératifs (arthrose). Au niveau de la partie supérieure de la colonne vertébrale, les ostéophytes, qui réalisent l'aspect radiologique classique du « bec de perroquet », peuvent… Lire la suite
PELVIENNE ANATOMIE

Écrit par :  Claude GILLOT

Dans le chapitre "Le bassin osseux, paroi de la cavité pelvienne"  : …  supérieurs et de la partie sus-jacente du tronc. L'élément clef de cette fonction est l'articulation sacro-lombaire ; elle unit la cinquième vertèbre lombaire (L5) à la base du sacrum par des apophyses articulaires bien emboîtées et un volumineux disque lombo-sacré. Cette articulation est disposée en plan incliné, ce qui peut amener dans certains… Lire la suite
PIED

Écrit par :  Jean-Philippe DUBOISClaude GILLOT

Dans le chapitre "Arthrologie"  : …  Les principales articulations mettent en jeu l'astragale, qui participe aux trois jointures essentielles : la tibio-tarsienne, la sous-astragalienne et la médio-tarsienne… Lire la suite
RHUMATOLOGIE

Écrit par :  André-Paul PELTIER

Dans le chapitre "Structures cibles des affections rhumatismales"  : …  Les articulations sont évidemment la cible principale des rhumatismes. Sur le plan anatomique, on distingue deux types principaux d'articulations mobiles… Lire la suite
SOMESTHÉSIE

Écrit par :  Paul LAGET

Dans le chapitre "Caractères spécifiques"  : …  informe le sujet sans le secours de la vue sur les positions des différents segments de son propre corps dans l'espace et sur les déplacements articulaires actifs ou passifs ; ce sens révèle aussi une sensibilité discriminative d'une précision et d'une fidélité remarquables. Pour des articulations aussi massives que celles de la hanche ou de l'Lire la suite
SQUELETTE

Écrit par :  E.U.Yves FRANÇOISArmand de RICQLÈS

Dans le chapitre " Squelette humain"  : …  Parfois réunies entre elles par des sutures, les pièces du squelette se raccordent plus souvent par des articulations mobiles ou semi-mobiles grâce auxquelles l'appareil de soutien va, de plus, être mécaniquement impliqué dans les activités locomotrices qu'assurent les muscles dans le cadre des fonctions de Lire la suite
TRAUMATISMES

Écrit par :  René NOTO

Dans le chapitre "Classification en fonction de leur nature"  : …  Les lésions ostéoarticulaires tirent leur identité du tissu spécifiquement atteint : le squelette osseux et les articulations. Plus que les plaies et les contusions, ces lésions doivent faire référence à la région atteinte. On distinguera ainsi les entorses, les luxations et les fractures… Lire la suite
VERTÈBRES ET RACHIS

Écrit par :  Yves FRANÇOISClaude GILLOT

Dans le chapitre "Articulations vertébrales"  : …  L'articulation des corps vertébraux entre eux est une amphiarthrose. Elle se caractérise par l'existence d'un disque vertébral biconvexe, occupant tout l'espace libre ménagé par les corps. Le disque comprend un anneau périphérique (annulus lamellosus), formé par l'empilement d'un grand nombre de lamelles fibreuses. La partie… Lire la suite
VIEILLISSEMENT

Écrit par :  Claude JEANDELMarc PASCAUD

Dans le chapitre "Handicaps locomoteurs"  : …  le renouvellement du collagène des tissus conjonctifs est affecté. Tous les composants des articulations s'altèrent : cartilage opacifié, diminution de la teneur en glycosylaminoglycanes, diminution de la prolifération cellulaire (chondrocytes), de la capacité de réparation, altération de la membrane et du liquide synovial.… Lire la suite
WHIPPLE MALADIE DE

Écrit par :  Thomas LAVERGNE

Cette maladie, découverte en 1907 aux États-Unis, se caractérise par l'association de plusieurs symptômes : polyarthrite subaiguë récidivante ; syndrome de malabsorption, avec diarrhée entraînant l'altération de l'état général et amaigrissement ; polyadénopathies, accompagnées parfois de signes cutanés, respiratoires, cardiaques, et toujours d'un… Lire la suite

Afficher la liste complète (32 références)

  

Voir aussi

AMPHIARTHROSE    ANATOMIE HUMAINE    ARTHRODIE    ARTHROSE    BIOMÉCANIQUE    BOURRELET anatomie    CAPSULE ARTICULAIRE    CHONDROCYTE    COLONNE VERTÉBRALE    ARTICULATION CONDYLIENNE    CRÂNE HUMAIN    DIARTHROSE    DISQUE VERTÉBRAL    ÉNARTHROSE    ÉPIPHYSE OSSEUSE    FIBROCARTILAGE    HISTIOCYTE    ACIDE HYALURONIQUE    OS ILIAQUE    LIGAMENTS anatomie    RÉGION LOMBAIRE    LOMBOSCIATIQUE    LUMBAGO ou LOMBAGO    MÉNISQUE anatomie    NERF SCIATIQUE    NUCLEUS PULPOSUS    PLASMA SANGUIN    POLYARTHRITE    POUCE anatomie    PROTÉOGLYCANES    ARTICULATION SACRO-LOMBAIRE    SCIATIQUE    SQUELETTE HUMAIN    SYMPHYSE PUBIENNE    SYNARTHROSE    SYNCHONDROSE    SYNFIBROSE ou SUTURE OSSEUSE    LIQUIDE SYNOVIAL    SYNOVIALE    SYNOVIOCYTE    TENDONS anatomie    ARTICULATION TROCHLÉENNE    ARTICULATION TROCHOÏDE    VAISSEAUX SANGUINS

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.