BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MARCHAL ANDRÉ (1894-1980)

L'organiste français André Marchal naît à Paris le 6 février 1894. Il devient aveugle très jeune. Après de solides études à l'Institut national des jeunes aveugles à Paris, André Marchal est admis en 1911, à l'âge de dix-sept ans, au Conservatoire national de Paris dans la classe d'orgue d'Eugène Gigout. Deux ans plus tard, il obtient le premier prix d'orgue et d'improvisation, puis un prix d'excellence de fugue et de contrepoint. Suppléant de son maître pendant de nombreuses années à la tribune de Saint-Augustin, et parfois de Charles Tournemire à Sainte-Clotilde, à l'orgue de César Franck (qui, à cette époque, était tel que l'illustre compositeur l'avait connu), Marchal, durant cette période particulièrement riche de sa vie, fréquente aussi Augustin Barié, organiste de Saint- Germain-des-Prés, à qui il succède à la tribune. Le Tout-Paris de l'orgue fréquentera ces lieux pendant les trente ans qu'il tiendra les claviers, notamment lors de la messe de onze heures, le dimanche. Après la mort de Joseph Bonnet, le célèbre instrument de Saint-Eustache lui est confié ; il en est le titulaire de 1944 jusqu'à sa démission en 1963, à la suite d'une polémique navrante concernant la restauration de l'instrument ; l'organier qu'il avait recommandé fut d'ailleurs, pour finir, chargé des travaux à accomplir. André Marchal meurt à Hendaye le 28 août 1980.

L'action en faveur de l'orgue accomplie par André Marchal ne se cantonna pas dans le seul domaine de fonctions liturgiques traditionnelles. Sa renommée grandit surtout à la suite de ses concerts, d'une part, et en raison de la qualité de son enseignement, d'autre part. C'est en 1923 qu'André Marchal commença sa carrière de concertiste. À cette époque, on relève dans ses programmes les noms de Jean- Sébastien Bach, Mendelssohn, Franck, Saint-Saëns, Gigout, Barié, Widor, Vierne. Ce dernier, organiste de Notre-Dame de Paris, ayant, en 1920, entendu Marchal jouer sa Deuxième Symphonie, fut séduit par son interprétation et lui dédicaça, en témoignage d' [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

 

Pour citer cet article

LACAS, « MARCHAL ANDRÉ - (1894-1980)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-marchal/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.