BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

G.A.T.T. (General Agreement on Tariffs and Trade) ou ACCORD GÉNÉRAL SUR LES TARIFS DOUANIERS & LE COMMERCE

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il fut décidé de créer, parallèlement au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale, une Organisation internationale du commerce (O.I.C.), chargée d'éliminer les barrières douanières, conformément à l'esprit de la Charte de La Havane, signée le 24 mars 1948. Le Sénat américain refusa de ratifier l'O.I.C., de peur que les États-Unis ne perdent leur souveraineté. C'est finalement une structure prévue au départ pour être provisoire qui fut pérennisée, le G.A.T.T. (General Agreement on Tariffs and Trade, ou Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce), signé en octobre 1947 par vingt-trois pays. Cet accord constituait un premier pas vers des négociations commerciales (les rounds) visant à libéraliser le commerce mondial, auxquelles il servira de cadre multilatéral pendant près de cinquante ans. C'est dans le cadre du G.A.T.T. que se sont négociés les réductions de droits de douane et le démantèlement d'autres obstacles au commerce.

Huit rounds, ou cycles, se sont succédé, dont le plus long et le plus fécond fut le dernier, celui de l'Uruguay (1986-1994), du nom du pays dans lequel il fut lancé. Il a, en effet, élargi le champ de la négociation à des secteurs non couverts comme les services, la propriété intellectuelle, le textile et l'agriculture, ce dernier secteur mettant en évidence le conflit commercial latent entre les États-Unis et l'Europe.

Marie-France BAUD-BABIC

Pour citer cet article

BAUD-BABIC, « G.A.T.T. (General Agreement on Tariffs and Trade) ou ACCORD GÉNÉRAL SUR LES TARIFS DOUANIERS & LE COMMERCE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/accord-general-sur-les-tarifs-douaniers-et-le-commerce/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« G.A.T.T. (General Agreement on Tariffs and Trade) ou ACCORD GÉNÉRAL SUR LES TARIFS DOUANIERS & LE COMMERCE » est également traité dans :

AGRICOLE RÉVOLUTION

Écrit par :  Abel POITRINEAUGabriel WACKERMANN

Dans le chapitre "Les limites de la mondialisation"  : …  Les problèmes soulevés par le G.A.T.T. (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce) témoignent du fait que les négociations engagées sur la libéralisation des échanges ne progressent plus depuis 1987. Les plus grands pays exportateurs de produits agricoles mettent en jeu leur avenir économique pour défendre les intérêts de leurs… Lire la suite
AGRICULTURE - Politiques agricoles et négociations internationales

Écrit par :  Laurence ROUDART

Dans le chapitre "La remise en cause des politiques agricoles et alimentaires "  : …  Pour toutes ces raisons, les pouvoirs politiques des États-Unis et de la Communauté européenne décidèrent d'engager des négociations sur le commerce international et sur les politiques agricoles : ils choisirent pour cela le cadre de l'accord du G.A.T.T… Lire la suite
BREVETS SUR LE VIVANT - (repères chronologiques)

Écrit par :  E.U.

1995En signant les accords de Marrakech, les pays membres du G.A.T.T. (prédécesseur de l'actuelle Organisation mondiale du commerce) s'engagent à adopter un système de protection des inventions biotechnologiques : brevet ou système « sui generis… Lire la suite
CHARTE DE LA HAVANE (1948)

Écrit par :  Pierre Michel EISEMANN

Le 24 mars 1948, la Conférence des Nations unies sur le commerce et l'emploi, réunie dans la capitale de Cuba, adopta le texte de la « charte de La Havane instituant une Organisation internationale du commerce… Lire la suite
COMMERCE INTERNATIONAL - Théories

Écrit par :  Lionel FONTAGNÉ

Dans le chapitre "Les échanges progressent plus vite que la production"  : …  Les efforts de désarmement douanier et plus récemment de libéralisation des secteurs agricole et des services, à l'occasion des cycles de négociation du G.A.T.T. (General Agreement on Tariffs and Trade : Accord général sur les droits de douane et le commerce) puis au sein de l'O.M.C., ont donc joué un rôle essentiel dans ces évolutions. Les efforts… Lire la suite
COMMERCE INTERNATIONAL - Politique du commerce extérieur

Écrit par :  Bernard GUILLOCHON

Dans le chapitre "Multilatéralisme et interventionnisme"  : …  de coopération commerciale sont mises sur pied, fondées sur le multilatéralisme, dans le cadre du G.A.T.T. (1947-1995) puis de l'O.M.C. Tout en gardant une grande autonomie dans la détermination de leurs politiques du commerce extérieur, les pays adhérents acceptent de procéder périodiquement, dans le cadre des négociations commerciales… Lire la suite
DUMPING

Écrit par :  Théodose COUTSOUMARIS

Utilisé en matière de commerce extérieur, le dumping (de l'anglais to dump : « déblayer ») désigne la pratique consistant, pour une entreprise ou pour un État, à vendre un produit déterminé moins cher à l'étranger que sur le marché intérieur. Diverses motivations entraînent cette pratique : conquérir un marché nouveau, éliminer… Lire la suite
ÉCONOMIE MONDIALE - 1993 : une nouvelle année de purgatoire

Écrit par :  Tristan DOELNITZ

Dans le chapitre "Le cycle de l'Uruguay"  : …  1986 à Punta del Este et qui a fini par aboutir le 15 décembre 1993 à Genève, siège du G.A.T.T. Après de multiples rebondissements et une âpre confrontation finale entre les États-Unis et la Communauté européenne, la conclusion des négociations a permis de renforcer le système des échanges internationaux dans un cadre multilatéral, alors que le… Lire la suite
ÉCONOMIE MONDIALE - 1990 : de l'euphorie à la crainte

Écrit par :  Régis PARANQUE

Dans le chapitre "Commerce international : le dernier round de l'Uruguay ?"  : …  Cette solidarité de plus en plus étroite existant entre l'économie mondiale et les économies nationales conférait toute son importance à la négociation commerciale connue sous le nom d'Uruguay Round et qui se déroulait déjà depuis plusieurs années dans le cadre du G.A.T.T… Lire la suite
INTERNATIONALISATION DES ÉCHANGES COMMERCIAUX - (repères chronologiques)

Écrit par :  Francis DEMIER

1947Signature des accords du G.A.T.T. (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce) dans le but de libéraliser les échanges commerciaux… Lire la suite
MADRID HURTADO MIGUEL DE LA (1934-2012)

Écrit par :  E.U.

qui a ravagé la ville de Mexico en septembre 1985 et a fait près de dix mille victimes. Toutefois, de la Madrid ouvre le Mexique à l'économie de marché en signant, en 1986, l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (ou General Agreement on Tariffs and Trade, G.A.T.T.). À la fin de son mandat, en 1988, Miguel de la Madrid quitte la… Lire la suite
MONDIALISATION - Histoire de la mondialisation

Écrit par :  Bertrand BLANCHETON E.U.

Dans le chapitre "Libéralisation des échanges"  : …  internationales promeuvent le libre-échange et le multilatéralisme. Sous l'égide du G.A.T.T., crée en 1947, huit rounds de négociations internationales permettent le recul des pratiques les plus nocives (dumping, quotas) et un abaissement très important des droits de douanes : de l'ordre de 40 p. 100, en moyenne, en 1947, ils se situent à 5 p. 100… Lire la suite
MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

Écrit par :  Michel AGLIETTA

Dans le chapitre "Des vulnérabilités très lourdes"  : …  internationales. La négociation commerciale internationale dans le cadre du General Agreement on Tariffs and Trade (G.A.T.T.), puis de l'Organisation mondiale du commerce (l'O.M.C.), est dédiée à la promotion du commerce considéré comme un but en soi. La légitimité de cette démarche est celle du libre-échange supposé être… Lire la suite
NAISSANCE DE L'O.M.C.

Écrit par :  Marie-France BAUD-BABIC

L'Organisation mondiale du commerce (O.M.C.) naît le 1er janvier 1995 des dispositions de l'accord de Marrakech signé le 15 avril 1994, au terme d'un cycle de négociations (Uruguay Round) ayant duré près de huit ans. Elle succède au G.A.T.T. (en français : Accord général sur les tarifs douaniers et le… Lire la suite
OLÉAGINEUX

Écrit par :  Jean-Paul CHARVET

Dans le chapitre "Mondialisation des flux d'échanges"  : …  ont dû accepter de limiter à cinq millions d'hectares leurs superficies en oléagineux. C'est ce compromis de Washington, connu également sous le nom de compromis de Blair House, qui a permis d'arriver aux accords de Marrakech, qui ont marqué en 1994 la fin du cycle de négociations commerciales de l'Uruguay Round mené alors… Lire la suite
O.M.C. (Organisation mondiale du commerce)

Écrit par :  Marie-France BAUD-BABICGeorges LABAKI

Dans le chapitre "L'O.R.D. et le renforcement de la globalisation"  : …  Banque mondiale et le Fonds monétaire international, le G.A.T.T. avait tant bien que mal régi le commerce international avec pour objectif essentiel la réduction des tarifs et des entraves au commerce mondial par le moyen d'une série de cycles de négociations en forme de tables rondes. Le G.A.T.T. ne possédait pas le statut d'organisation… Lire la suite
PROTECTIONNISME

Écrit par :  Bernard GUILLOCHON

Dans le chapitre "Protectionnisme contemporain et intérêts catégoriels"  : …  est marquée, sur le long terme, par un processus de réduction des barrières aux échanges. Dans le cadre du G.A.T.T., puis de l'O.M.C., les droits de douane sont régulièrement abaissés, le taux moyen de protection douanière, pour le monde entier, étant divisé par 12,5 entre 1946 (à la veille des accords du G.A.T.T. signés en octobre 1947) et 1980.… Lire la suite
QUOTAS COMMERCIAUX

Écrit par :  Pierre Michel EISEMANN

Lorsqu'un État détermine un quota (ou contingent) commercial, il fixe d'une manière arbitraire la quantité maximale d'un produit d'origine étrangère dont l'importation est autorisée pendant une période précise. Par exemple, l'État A décidera de limiter les importations d'automobiles originaires de l'État B à 50 000 unités par an ; une fois ce… Lire la suite

Afficher la liste complète (18 références)

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.