BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire
 

Psychopathologies

Affiner votre recherche dans « Psychopathologies » en sélectionnant un article.

Articles

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Troubles du comportement

Écrit par :  Laurence APFELBAUM-IGOIN

La définition des troubles du comportement alimentaire renvoie à la comparaison avec un comportement normal. Or, si l'on peut décrire, pour une population donnée, une prise alimentaire moyenne quant à la quantité, au nombre de repas ou au type d'aliments les plus fréquents, la variabilité est très grande d'un individu à un autre, sans qu'on puisse ...  Lire la suite
ANGOISSE

Écrit par :  Jean BRUN

Dans le chapitre Angoisse et névrose Angoisse et névrose ...  Lire la suite

ANNULATION RÉTROACTIVE

Écrit par :  Anne-Marie LERICHE

Mécanisme de défense typiquement obsessionnel, l'annulation rétroactive consiste à effacer, comme en soufflant dessus, un événement, un acte qui a eu lieu. Cette défense correspond à la régression bien connue du moi obsessionnel au stade narcissique de la libido caractérisé par l'animisme et la magie. À ce stade, l'obsessionnel croit que ses ...  Lire la suite
ANOREXIE

Écrit par :  Bernard BRUSSET

Étymologiquement, le terme « anorexie » signifie « absence d'appétit », mais on entend en réalité par là le comportement qui consiste à se restreindre en fait de nourriture. C'est un symptôme banal résultant de causes somatiques ou psychologiques extrêmement diverses. On entend par « anorexie mentale » des restrictions alimentaires d'origine ...  Lire la suite
AUTISME

Écrit par :  Jacques HOCHMANN

En 1943, un pédopsychiatre américain, Leo Kanner (1894-1981) , empruntait au Suisse Eugen Bleuler le terme « autisme », jusque-là réservé à un des symptômes de la schizophrénie , pour en différencier ce qu'il appelait « un trouble inné du contact affectif » apparu souvent dès la naissance ou, au moins, avant trois ans, d'où son appellation exacte ...  Lire la suite
AUTISME (PRISE EN CHARGE DE L')

Écrit par :  Marie-Ève HOFFET

L' autisme – on parle plutôt de troubles autistiques –, autrefois « rare », est devenu « relativement fréquent » : il touche jusqu'à 1 p. 100 des enfants. De ce fait, il pose un véritable problème de société , doublé d'une controverse virulente sur les meilleures prises en charge à définir et à favoriser. Les problèmes que pose la prise en charge ...  Lire la suite
BOULIMIE

Écrit par :  Jean-Pierre ABOULKER

Se manifestant par la consommation excessive, incessante et gloutonne d'aliments, la boulimie relève d'un mécanisme non pas organique mais psychique, contrairement à ce qui caractérise la polyphagie. Dans la polyphagie, la consommation accrue d'aliments est due à une augmentation physiologique de l'appétit, déterminée par une dette énergétique ...  Lire la suite
CONFUSION MENTALE

Écrit par :  E.U.

Le trouble profond de la conscience qui caractérise l'état confusionnel se manifeste en clinique par un syndrome global qui traduit l'altération des fonctions perceptives et des synthèses mentales et qui comporte les traits suivants : obnubilation de la conscience à des degrés divers, qui vont de la simple obtusion à l'état ...  Lire la suite
COPROPHAGIE, psychopathologie

Écrit par :  Georges TORRIS

Manducation des fèces. Le mot a été emprunté par les médecins légistes et par les psychiatres aux entomologistes (Latreille, fin xviiie s.) pour désigner une conduite perverse qui se rencontre dans des circonstances assez diverses, mais se rattache toujours à l'analité. Elle est considérée comme ...  Lire la suite
COTARD SYNDROME DE

Écrit par :  Georges TORRIS

Délire de négation, décrit par Cotard en 1880. Le malade, après avoir développé des préoccupations hypocondriaques et des troubles cénesthésiques, sent ses organes se putréfier et se détruire. Puis il en nie l'existence et étend enfin sa négation au monde extérieur et à sa propre existence. N'étant plus vivant, il ne saurait mourir, ce qui est ...  Lire la suite
CYCLOTHYMIE

Écrit par :  Georges TORRIS

Alternance de dépression et d'euphorie. Le terme de cyclothymie a été créé, en 1882, par Karl Ludwig Kahlbaum (1828-1899), à une époque où la psychose maniaco-dépressive s'appelait encore folie « circulaire » (en grec, kuklios). Emil Kraepelin (1856-1926) l'utilisa un moment pour nommer cette maladie, mais il vaut mieux le ...  Lire la suite
DYSLEXIE

Écrit par :  Franck RAMUS

Les enquêtes nationales suggèrent qu’environ 12 à 15 p. 100 des enfants français ont des difficultés à apprendre la lecture , et environ 11 p. 100 des jeunes adultes ont des difficultés durables de lecture. La population considérée comme étant « en difficulté » est bien entendu extrêmement diverse. L’ apprentissage de la lecture est une tâche ...  Lire la suite
DYSPRAXIE ou TROUBLES DE L'ACQUISITION DE LA COORDINATION

Écrit par :  Caroline HURON

Le terme « dyspraxie » a été abandonné par l’ensemble des experts internationaux à la fin d’une conférence de consensus, tenue à London (Canada) en 1994, au profit de l’appellation « trouble de l’acquisition de la coordination » (T.A.C.). Le T.A.C. se définit comme une diminution des performances dans les activités de tous les jours qui requièrent ...  Lire la suite
DÉFICIENCES MENTALES

Écrit par :  Bernard GIBELLO

Les déficiences mentales ont été reconnues médicalement depuis le début du xixe siècle. Esquirol distinguait l'idiot, qui a toujours été pauvre en intelligence , du dément, qui a perdu tous ses moyens intellectuels (cf. démence ). Ce critère départageant processus de ...  Lire la suite
DÉLIRE

Écrit par :  Gabriel DESHAIES

Si profane que soit l'étymologie en matière de psychopathologie moderne, elle n'en conserve pas moins un sens profond en ce qui concerne le délire : le latin delirium, de delirare, c'est proprement « sortir du sillon ». La terre évoque le réel et ses contraintes, le labour énonce le travail efficace et ...  Lire la suite
DÉMENCE

Écrit par :  E.U., Raymond ESCOUROLLE, Joël GREGOGNA

Le terme « démence », longtemps synonyme d' aliénation mentale, a vu, tout au long du xixe siècle, sa définition psychiatrique se limiter et se préciser. La conception primitive n'apparaît plus actuellement que dans le langage courant et en médecine légale. Dans le premier, elle souligne ...  Lire la suite
DÉMENCE PRÉCOCE

Écrit par :  Georges TORRIS

Ancien nom de la schizophrénie . Kraepelin (1855-1926) choisit cette expression en 1883 pour désigner des « démences » observées chez des jeunes gens ; en 1896, il rapporta ces cas à l'hébéphrénie de Kahlbaum-Hecker ; enfin, en 1899, il reprit le terme pour nommer une maladie mentale incurable, évolutive, vaguement parallèle à la paralysie ...  Lire la suite
DÉPERSONNALISATION

Écrit par :  Sven FOLLIN

Désignée par Dugas (1898) dans les termes où Amiel analysait ses propres expériences dans son journal intime (1883), la dépersonnalisation est décrite en psychiatrie comme un état où l'individu ne se reconnaît pas lui-même comme personne (Schilder, 1914). Observée le plus souvent au cours des phases évolutives de névroses et psychoses les plus ...  Lire la suite
DÉPRESSIFS ÉTATS ou DÉPRESSIONS NERVEUSES

Écrit par :  Jean GUYOTAT

Sous l'appellation de dépression nerveuse ou sous celle, plus juste, d'état dépressif, on désigne en psychiatrie un état pathologique fondé essentiellement sur deux séries de troubles : d'une part, une modification pénible de l'humeur (J. Delay) faite de pessimisme, de sentiments d'incapacité, d' impuissance , de dévalorisation de soi-même, de ...  Lire la suite
FOLIE

Écrit par :  Alphonse DE WAELHENS

Dans le chapitre La folie et la science La folie et la science ...  Lire la suite

FUGUE, psychologie

Écrit par :  Raoul VANEIGEM

La psychologie désigne sous le nom de fugue une conduite de déambulation, d'errance, de migration, de vagabondage qui éloigne brusquement le sujet de son foyer et de son environnement habituel. Dans les cas pathologiques, l'individu induit à prendre la fuite et à divaguer perd le sentiment de son identité , du lieu où il se trouve, voire de son ...  Lire la suite
GANSER SYNDROME DE

Écrit par :  Georges TORRIS

Syndrome psychique caractérisé par des réponses à côté : le sujet répond à la question qu'on lui pose comme si on lui en avait posé une toute différente. Le phénomène décrit, en 1897, par Sigbert Joseph Ganser (1835-1931) peut servir à décrire le discours discordant du schizophrène ; mais il vaut mieux réserver le syndrome portant ce nom à des ...  Lire la suite
GESTION DU STRESS

Écrit par :  Jacques VAN RILLAER

Le mot « stress » désigne en physique la tension exercée sur un matériau par un agent extérieur. Par analogie, des physiologistes l’ont utilisé depuis les années 1930 pour désigner la tension provoquée dans l’organisme par un agent extérieur. Les premiers ont été Walter Cannon et Hans Selye , ce dernier étant à l’origine de la diffusion ...  Lire la suite
HALLUCINOSE

Écrit par :  François BOURNÉRIAS

Comme l'hallucination, l'hallucinose est une perception anormale par l'absence d'objet (auditive ou visuelle surtout). Mais alors que l'hallucination — toujours pathologique — est intégrée par le malade à sa réalité, l'hallucinose, cependant éprouvée avec la même intensité, est critiquée et replacée — comme le rêve — en marge de cette réalité. On ...  Lire la suite
HYPOCONDRIE

Écrit par :  Michel GOUREVITCH

L'hypocondrie a été décrite par Galien sous ce même nom, qui se trouve être ainsi l'un des plus anciens du vocabulaire médical, avec une acception sensiblement inchangée : syndrome constitué par des préoccupations excessives du sujet à l'égard de sa santé. L'univers de l'hypocondriaque n'est nulle part mieux décrit que par Molière dans ...  Lire la suite
HYSTÉRIE

Écrit par :  Thérèse LEMPÉRIÈRE

« La définition de l'hystérie, disait C. E. Lasègue (1878), n'a jamais été donnée et ne le sera jamais. Les symptômes ne sont ni assez constants, ni assez conformes, ni assez égaux en durée et en intensité pour qu'un type même descriptif puisse les comprendre tous. » Un siècle a passé, l'imprécision demeure ; peu de désordres psychiques ont ...  Lire la suite
IDIOTIE

Écrit par :  Georges TORRIS

Degré le plus profond de l'arriération intellectuelle. L'« idiot » chez les Grecs (idiôtês) et chez les Latins (idiota) était un simple particulier, une personne privée, donc un ignorant ; au Moyen Âge, c'est un illettré manquant d'intelligence. Tel fut encore le sens d'idiotisme chez Pinel, mais l'ambiguïté ...  Lire la suite
IDÉATION

Écrit par :  Françoise ARMENGAUD

Terme usité en psychologie médicale (psychopathologie, psychopharmacologie) pour désigner le processus de formation et d'enchaînement des idées en tant que représentations mentales appartenant à un individu. Synonyme d'activité intellectuelle ou de pensée , avec une nuance réductrice qui assimile à une telle activité une fonction naturelle de l' ...  Lire la suite
IMPUISSANCE

Écrit par :  Anne-Marie LERICHE

Le terme d'impuissance recouvre une très grande complexité de faits cliniques. E. Bergler définit ce trouble de la réaction sexuelle de l'homme comme « une inhibition centrale qui se manifeste localement au niveau du pénis, organe exécutif de la sexualité masculine ». On peut distinguer trois grandes formes d'impuissance : – l'impuissance ...  Lire la suite
INFÉRIORITÉ SENTIMENT D'

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Expression qui fut surtout employée par Alfred Adler (Minderwertigkeitsgefühl) et qu'on pourrait rapprocher de celle de « sentiments d'incomplétude » de Pierre Janet . Pour Adler, le sentiment d'infériorité est fondé sur la réalité : la personne qui l'éprouve est effectivement dans une situation d'infériorité organique ou ...  Lire la suite
INHIBITION

Écrit par :  Pierre BUSER, Pierre KAUFMANN, Daniel WIDLÖCHER

Dans le chapitre Psychopathologie Psychopathologie ...  Lire la suite

MALADIES MENTALES

Écrit par :  E.U., Paul SIVADON

Les maladies mentales désignent génériquement des pathologies dont les symptômes les plus apparents se situent au niveau des fonctions mentales du sujet. C'est dire qu'il peut s'agir aussi bien d'une maladie liée à une atteinte organique du cerveau, une démence par exemple, que d'un trouble du comportement lié à une anomalie fonctionnelle plus ou ...  Lire la suite
MALADIES MENTALES (NOSOGRAPHIE DES)

Écrit par :  Chantal GUÉNIOT

La nosographie des maladies mentales , c'est-à-dire l'identification des signes cliniques et leur regroupement au sein d'une maladie définie, a de tout temps posé de délicats problèmes d'interprétation, eux-mêmes souvent liés aux représentations des troubles mentaux dans la société. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le besoin de disposer ...  Lire la suite
MANIACO-DÉPRESSIVE PSYCHOSE

Écrit par :  Maurice BAZOT

Connue depuis l'Antiquité, la survenue chez un même sujet d'états de dépression et d'états d'excitation a inspiré au cours des siècles la veine descriptive et classificatoire des médecins et des psychiatres. En 1899, E. Kraepelin fait la synthèse des travaux consacrés à ce trouble de l'humeur : la psychose maniaco-dépressive est née. Il l'oppose à ...  Lire la suite
MANIE

Écrit par :  Georges TORRIS

Du mot grec mania, qui signifie « folie furieuse », l'ancienne médecine avait fait le nom technique de la folie en général (les modernes en ont tiré les composés mégalomanie, érotomanie, kleptomanie, etc.). Dans la langue commune, la notion s'atténua considérablement et en vint à désigner de petits travers, des habitudes ...  Lire la suite
NOSTALGIE

Écrit par :  Marie-Claude LAMBOTTE

Issu des mots grecs νόστος (« retour ») et ἄλγος (« souffrance »), le terme « nostalgie » indique par sa seule étymologie un état d' âme , une humeur au sens allemand de Gemütsstimmung, qui, du champ médical auquel il appartint d'abord, gagna ensuite les champs littéraire et philosophique, en particulier sous la figure du ...  Lire la suite
NÉVROSE

Écrit par :  René DIATKINE

Le terme de névrose – en anglais, neurosis – aurait été introduit, selon J. Laplanche et J.-B. Pontalis, par un médecin écossais, William Cullen, dans un traité de médecine paru en 1777. Ce mot a connu, depuis, une indiscutable fortune. Représentant un concept important dans le système nosologique psychiatrique, il a été ...  Lire la suite
OBSESSION ET NÉVROSE OBSESSIONNELLE

Écrit par :  Octave MANNONI

Dans la terminologie de la psychiatrie et de la psychologie , le mot « obsession » désigne une pensée (dans le sens le plus large : idée, désir, remords, scrupule, etc.) qui « assiège » le sujet , c'est-à-dire une pensée qu'il ne peut pas écarter, malgré ses efforts. C'est une caractéristique des obsessions d'être pénibles, qu'elles soient ...  Lire la suite
PAPIN LES SŒURS

Écrit par :  E.U.

« Crime paranoïaque », monstrueux passage à l'acte, l'assassinat par leurs deux servantes, les sœurs Papin, de la femme d'un avoué du Mans et de sa fille, au soir du 2 février 1933, provoqua une grande émotion dans la presse, chez les magistrats et les psychiatres, ainsi que dans le monde littéraire. Jérôme et Jean Tharaud suivirent le procès des ...  Lire la suite
PARANOÏA

Écrit par :  Jacques POSTEL

Le mot « paranoïa » (du grec παρ́α, contre, et νο̃υς, esprit) est synonyme de «   folie » dans le langage populaire allemand depuis le xviiie siècle ; en France, l'équivalent de ce mot est « paranoïe » (Larousse, 1874), terme beaucoup moins employé. « Paranoïa » prend la signification psychiatrique ...  Lire la suite
PARAPHRÉNIE

Écrit par :  Georges TORRIS

Variété de délire chronique caractérisée par la préservation d'un secteur important de la personnalité (structure paralogique) et par la prédominance du mécanisme imaginatif (thèmes fantastiques). Si le mot « paranoïa » appartient à la nosologie hippocratique, celui de paraphrénie fut créé à son imitation, en 1882, par K. Kahlbaum pour désigner, ...  Lire la suite
PERSÉCUTION

Écrit par :  Georges TORRIS

Persécuter, ce fut d'abord suivre ou poursuivre en justice (persequi), jusqu'au bout. Les persécutions du pouvoir romain contre les chrétiens et celles de l'Inquisition contre les hérétiques furent des actions judiciaires régulièrement menées. L'acharnement que peut mettre contre un homme l'appareil judiciaire – ceux qui le ...  Lire la suite
PERVERSIONS

Écrit par :  Jean CLAVREUL

La perversion se définit classiquement comme déviation de l'instinct sexuel. Aussi son étude systématique s'est-elle donné pour objet d'offrir une classification descriptive. C'est ainsi que doivent être comprises les œuvres considérables de Krafft-Ebing, de Henry Havelock Ellis et des divers auteurs qui se sont assigné pour tâche de dresser une ...  Lire la suite
PHOBIE

Écrit par :  François PERRIER

Le terme de phobie est fréquemment utilisé, dans la langue courante, pour évoquer la fixité de peurs électives et irrationnelles, ou le caractère insistant du dégoût et de la répulsion envers certains objets qui déclenchent de l' anxiété et des réactions de fuite. Dans une perspective psychiatrique et surtout psychanalytique, le symptôme qu'est la ...  Lire la suite
PSYCHOLOGIE CLINIQUE DES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS

Écrit par :  Martine BOUVARD

Les obsessions et les rituels sont décrits depuis très longtemps : par exemple, la scrupulosité morbide – qui peut s’apparenter à la rumination obsessionnelle – rapportée par les moines, en médecine les « monomanies raisonnantes » d’Esquirol ou encore la folie du doute notée par Legrand du Saulle évoquent des caractéristiques du trouble ...  Lire la suite
PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT

Écrit par :  Henri LEHALLE

Dans le chapitre Champs d’application Champs d’application ...  Lire la suite

PSYCHOSE

Écrit par :  Pierre FÉDIDA, Pierre JUILLET, Hélène STORK

Les magistrales descriptions des états psychotiques par les auteurs classiques ont dégagé une série d'entités cliniques sur le modèle de la nosographie médicale traditionnelle. Sous l'influence prépondérante mais non exclusive de l'anthropologie psychanalytique, le vingtième siècle a vu la remise en question de cette forme de savoir psychiatrique ...  Lire la suite
PÉDOPHILIE

Écrit par :  André CIAVALDINI

Les mots « pédophilie » ou « pédophile » sont utilisés par les médias pour recouvrir des réalités disparates, allant de la simple agression au viol avec actes de barbarie et parfois meurtre d'un enfant, en passant par la cybercriminalité et le tourisme sexuel. Il convient de se demander quelle est le sens précis de la notion de pédophilie. ...  Lire la suite
QUÉRULENCE

Écrit par :  Georges TORRIS

Terme (du latin querela, plainte) utilisé par la psychiatrie germanique et adopté par quelques psychiatres français pour désigner le délire de revendication : quérulence ou quérulance. Le malade quérulent, souvent à l'occasion d'un préjudice réel, devient progressivement processif, puis dangereux ; il harcèle de ses plaintes ...  Lire la suite
RUMINATIONS MENTALES, psychologie

Écrit par :  Céline BAEYENS

Qui n’a jamais pensé de manière répétée à une dispute avec un ami, à un examen qui s’est mal déroulé ou encore aux raisons pour lesquelles nous nous sentons tristes ou anxieux ? Ces pensées récurrentes sont appelées « ruminations mentales ». Elles représentent un processus tout à fait normal, particulièrement lorsque nous rencontrons des ...  Lire la suite
SADISME ET MASOCHISME

Écrit par :  Dominique JAMEUX

« Le désir de faire souffrir l'objet sexuel – ou le sentiment opposé, le désir de se faire souffrir soi-même – est la forme de perversion la plus fréquente et la plus importante de toutes. » Par cette phrase, apparue tôt dans son œuvre (1905), Freud attirait l'attention sur un ensemble de comportements érotiques d'une importance considérable tant ...  Lire la suite
SCHIZOPHRÉNIE

Écrit par :  Maurice BAZOT, Gilles DELEUZE

L'étiquette « schizophrénie » utilisée pour désigner telle ou telle manière d'être au monde est loin d'avoir une acception univoque. Synonyme de folie pour une grande partie de l'opinion, elle recouvre pour les psychiatres une série de tableaux cliniques disparates, dont le nombre varie avec les pays, les « écoles », l'expérience individuelle. ...  Lire la suite
SCHIZOÏDIE

Écrit par :  Georges TORRIS

Type de caractère pathologique ayant des traits communs avec la psychose schizophrénique. Kretschmer (1888-1964), inventeur du terme « schizoïdie », l'emploie (1921) tantôt comme un synonyme de schizothymie, tantôt pour indiquer des états qui se situent davantage sur le chemin de la psychose. Cette ambiguïté langagière n'a jamais été résolue, et ...  Lire la suite
SPASMOPHILIE

Écrit par :  Roland SIMONIN

La spasmophilie, décrite essentiellement par les auteurs français (Klotz), est un syndrome clinique fait de crises soit majeures (attaques de tétanie) soit mineures (palpitations, malaises, pertes de connaissance plus ou moins complètes, douleurs épigastriques, ...  Lire la suite
STRESS

Écrit par :  Robert DANTZER

Le stress est un terme emprunté à la physique. Ce terme désigne la contrainte exercée sur un matériau. Normalement, un matériau est capable de résister à toute une série de contraintes modérées. Mais, si la contrainte est excessive ou si le matériau est fatigué, il y a risque de déformation, voire de rupture. C'est dans ce cas que l'on parle de ...  Lire la suite
TIC

Écrit par :  Raoul VANEIGEM

Contraction musculaire brusque, involontaire mais consciente, le tic affecte d'un mouvement rapide et répété un endroit précis du corps, peu susceptible de changement. Il se manifeste à l'état de veille et, le plus souvent, chez des individus émotifs, avec une tendance à s'exacerber lorsque s'accroissent les difficultés. Clignement des yeux, ...  Lire la suite
TRANSSEXUALISME

Écrit par :  Sylvie SESÉ-LÉGER

Les progrès incessants de la médecine permettant la transformation corporelle et la diffusion par les médias de témoignages de sujets opérés qui ont obtenu leur changement d'état civil ne doivent pas faire croire que le transsexualisme est seulement un phénomène de société et d'époque. Il s'agit d'un trouble profond de la personnalité et de l' ...  Lire la suite
TROUBLE D'ANXIÉTÉ SOCIALE

Écrit par :  Grazia CESCHI

Le trouble d’ anxiété sociale (T.A.S.), ou phobie sociale, se caractérise par une crainte extrême du regard d’autrui. Cette forte inquiétude peut s’exprimer, par exemple, lorsqu’on est obligé de parler face à une audience ou de manger en public. La peur de ce type de situations sociales et du regard des autres n’est pas une pathologie en tant que ...  Lire la suite
TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT

Écrit par :  Bernadette ROGÉ

Les troubles du développement constituent un ensemble hétérogène de désordres qui se manifestent précocement par des difficultés globales d’adaptation ou par des problèmes plus circonscrits d’apprentissage ou de comportement. Ces troubles perturbent l’évolution du jeune enfant et induisent des déficits et des anomalies qualitatives dans le ...  Lire la suite
TROUBLES DU LANGAGE ORAL CHEZ L'ENFANT

Écrit par :  Catherine BILLARD

Pour la majorité des enfants, le développement du langage se fait de manière naturelle dans une coconstruction entre les compétences cognitives langagières liées aux réseaux neuronaux, les habiletés de communication , les interactions familiales et les facteurs environnementaux, socioculturels et pédagogiques. La complexité de ce développement ...  Lire la suite
ÉCHEC

Écrit par :  Eliane AMADO LEVY-VALENSI

La notion d'échec s'entoure d'un halo douloureux. Chacun y investit le cerne de ses propres ecchymoses intérieures, chacun s'y sent subtilement concerné. C'est dire que, d'emblée, l'échec diffère de l'insuccès qui, comme le notait Pierre Janet , ne désigne que le fait extérieur réduit à ses lignes objectives. L'insuccès peut être mince et l'échec ...  Lire la suite
ÉTATS LIMITES ou BORDERLINE

Écrit par :  Rémi TEVISSEN

La notion que recouvre l'expression « états limites » traduit l'anglais borderline, locution introduite outre-Atlantique dans le champ de la psychanalyse , puis exportée dans la nosologie psychiatrique, où elle désigne actuellement une pathologie grave de la personnalité , dont la prévalence paraît en constante augmentation ...  Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.