BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire
 

Instruments à cordes

Affiner votre recherche dans « Instruments à cordes » en sélectionnant un article.

Articles

ALTO

Écrit par :  Juliette GARRIGUES

Instrument de la famille des cordes, apparenté par sa forme au violon, l'alto est un peu plus grand que celui-ci – il mesure 67 centimètres environ, contre 59 –, est construit avec les mêmes matériaux et comporte le même nombre de pièces. Son archet est plus court mais plus lourd que celui du violon. Accordé une quinte au-dessous (la- ...  Lire la suite
ALTO, instrument

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes de la famille des violons. L'alto est légèrement plus grand que le violon ; il mesure en moyenne 67 centimètres, dont 40 pour la caisse ; les éclisses ont 4 centimètres de hauteur vers le manche et 4,2 cm au bouton de cordier. L'alto est accordé une quinte au-dessous du violon, soit ut 2 et sol 2 (cordes filée ...  Lire la suite
ARCHET, musique

Écrit par :  Josiane BRAN-RICCI

Répandu dans les civilisations musicales du monde entier, l'archet est l'accessoire indispensable à la mise en vibration de certains instruments à cordes munis de chevalets qui surélèvent celles-ci au-dessus de la table d'harmonie. Il se compose d'une mèche de soie, de crins ou de fibres végétales et d'une baguette de bambou ou de bois, pourvue d' ...  Lire la suite
ARC MUSICAL

Écrit par :  Universalis

Les arcs musicaux sont des instruments de musique à cordes que l'on trouve aussi bien dans les cultures les plus archaïques que dans d'innombrables cultures contemporaines. Une peinture rupestre de l'époque magdalénienne découverte dans la grotte des Trois Frères, en Ariège, datée de 15 000 ans environ avant Jésus-Christ, montre un arc musical. L' ...  Lire la suite
ARPEGGIONE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à six cordes et à archet, dû au facteur viennois Johann Georg Staufer (1823). C'est une grande Streichgitarre ; quand elle est petite, on l'appelle Bogengitarre. L'arpeggione est aussi appelé guitare d'amour ou guitare-violoncelle, la caisse et le manche ressemblant à ceux de la guitare. Schubert, notamment, écrivit un ...  Lire la suite
BALALAÏKA

Écrit par :  Universalis

La balalaïka est un instrument à cordes russe de la famille des luths. Apparue à la fin du xviie siècle, elle est probablement dérivée de la dömbra (ou domra ou dombira), un luth à deux puis à trois cordes, à long manche et à caisse arrondie, joué en Russie et en Asie centrale. La famille des balalaïk ...  Lire la suite
BANJO

Écrit par :  Eugène LLEDO

Instrument à cordes pincées à quatre, cinq ou six cordes, le banjo possède une caisse de résonance cylindrique en bois, cerclée de métal et munie d'une peau tendue par des clés. Comparé à la guitare, la particularité de ce luth américain réside dans l'inversion de sa corde la plus aiguë, qui prend la place habituelle de la corde basse. Cette situa ...  Lire la suite
BARYTON, instrument

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes ou à vent. Aux xviie et xviiie siècles, c'est une viole d'amour basse appelée aussi viola di bordone ; elle est utilisée notamment en Allemagne et ressemble alors à un violoncelle de six ou sept cordes, auxquelles s'ajoutent de neuf à vingt-quatre cordes sympathiques en acier qui ...  Lire la suite
CISTRE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes pincées, muni d'un manche, relié à une caisse de résonance à fond plat et à une table piriforme ; les cordes se fixent sur la caisse. Il est connu au début du Moyen Âge. Dès le xve siècle, il comprend quatre doubles cordes en France, de six à dix en Italie ; ces cordes sont pincées ou griffées avec un bec de ...  Lire la suite
CITHARE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes pincées, du genre lyre, particulièrement apprécié des Grecs de l'Antiquité. Les cordes (de 5 à 11) sont de longueur égale et vibrent à vide sur une caisse de résonance plate et oblongue. Le terme désigne, en outre, un grand nombre d'instruments à cordes frappées ou pincées, dépourvus de manche, à corps unique et qui diffèrent d ...  Lire la suite
CITHARE D'AMATEUR

Écrit par :  Universalis

La cithare d'amateur (appelée en anglais autoharp, en allemand Akkordzither ou Volkszither) est un instrument à cordes de la famille de la cithare fréquemment utilisé pour l'accompagnement de la musique folk et de la country and western. Le musicien peut poser l'instrument sur une table, ou sur ses genoux lorsqu'il est a ...  Lire la suite
CLAVECIN

Écrit par :  Josiane BRAN-RICCI, Robert VEYRON-LACROIX

Le clavecin commence à apparaître, textes et documents iconographiques en font foi, notamment un manuscrit dû à Henri-Arnault de Zwolle, médecin et astronome à la cour de Bourgogne, puis auprès de Louis XI, à la fin du xve siècle ; cette période, cruciale dans l'histoire de la musique, est celle où les savantes combinaisons de ...  Lire la suite
CLAVECIN, en bref

Écrit par :  Juliette GARRIGUES

Le clavecin a une forme proche de celle du piano à queue. Ses cordes métalliques sont tendues sur une caisse de résonance qui est close. Lorsque l'instrumentiste appuie sur une touche, une languette appelée plectre est soulevée par un ingénieux mécanisme et va pincer la corde. C'est pourquoi le clavecin appartient à la famille des cordes pincées. ...  Lire la suite
CLAVICORDE

Écrit par :  Josiane BRAN-RICCI

Témoin le plus ancien des instruments à cordes et à clavier. L'origine du clavicorde remonte au monocorde médiéval, lui-même inspiré des théories de l'Antiquité, qui permettait d'étudier les divisions de la corde vibrante et de calculer les intervalles des échelles musicales. On situe vers le xive siècle l'apparition d'un instr ...  Lire la suite
CONTREBASSE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes et à archet, appartenant à la famille des violons, dont elle épouse globalement la forme ; mais, comme elle ne descend pas de la viola da braccio, la contrebasse appartient par son origine à la famille des violes ; c'est donc une basse de viole, qui fut modifiée lorsqu'elle entra dans la famille des violons. Cet instru ...  Lire la suite
CONTREBASSE, en bref

Écrit par :  Juliette GARRIGUES

La contrebasse est l'instrument le plus grave et le plus volumineux de la famille des cordes. Contrairement aux autres instruments du quatuor – violon, alto et violoncelle –, il n'existe pas un modèle unique de contrebasse : certaines sont à quatre cordes, d'autres à cinq. C'est la contrebasse à quatre cordes (solla ...  Lire la suite
CRWTH GALLOIS

Écrit par :  Universalis

Le vocable gallois crwth désigne une lyre à archet du pays de Galles jouée du Moyen Âge au début du xixe siècle. Ce terme est apparenté au latin chorus, à l'irlandais crotcrott ou cruit, au moyen anglais crouthcrouthecrowd ou crowde. Cet inst ...  Lire la suite
CYMBALUM ou CEMBALUM

Écrit par :  Universalis

Le cymbalum est un instrument à cordes de la famille du tympanon et qui est utilisé dans de petits ensembles, notamment par les Roms d'Europe centrale. Il possède une caisse de résonance trapézoïdale montée sur quatre pieds, avec une étendue chromatique de quatre octaves et, contrairement aux autres instruments de la même famille, une sourdine à p ...  Lire la suite
ÉCLISSE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Terme de lutherie qui désigne une partie de la caisse de résonance des instruments à cordes ; l'éclisse est formée de planchettes reliant le fond (table inférieure) à la table supérieure. Les éclisses sont ordinairement en érable de 2 millimètres d'épaisseur ; elles s'appuient sur des blocs de bois appelés tasseaux.  ...  Lire la suite
ÉPINETTE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à clavier, à cordes pincées, de la famille du virginal et du clavecin, connu au xve siècle et répandu aux xviie et xviiie siècles. L'instrument, de forme quadrangulaire, pentagonale ou trapézoïdale, comporte un seul clavier à un seul jeu ; les touches sont perpendiculaires aux ...  Lire la suite
ERHU

Écrit par :  Universalis

Le erhu (erh-hu en transcription Wade ; aussi orthographié eur-koueurkoueul-houeulhou ; également appelé nanhu) est une vièle chinoise verticale qui se compose de deux cordes, généralement accordées à la quinte, tendues, à partir d'une caisse de résonance en bois en forme de tonnelet, le ...  Lire la suite
GUITARE

Écrit par :  Robert Jean VIDAL

Parmi tous les instruments de musique, la guitare, sous des déguisements divers, a connu depuis ses origines jusqu'à sa prodigieuse fortune présente un sort privilégié. Cela tient à la facture même de l'instrument. Sa caisse plate n'exige pas pour sa fabrication une lutherie de haute école, mais l'efficacité de ses formes lui confère de remarquabl ...  Lire la suite
GUITARE BASSE

Écrit par :  Eugène LLEDO

La guitare basse est une guitare électrique à quatre cordes dont les vibrations sont captées par des microphones reliés à un système d'amplification plus ou moins puissant. Son corps, en bois, est le plus souvent plein. L'instrument est accordé en quarte : milasol. L'accord fin est obtenu grâce à un disp ...  Lire la suite
GUITARE, en bref

Écrit par :  Eugène LLEDO

La guitare est un instrument à cordes pincées, à la forme cintrée et au fond plat, muni d'un long manche et de six cordes simples en nylon (celles-ci étaient en boyau avant 1940). Ses différents variantes possèdent de nombreuses caractéristiques communes : une ouïe centrale, la rosace, et une tête dans le prolongement du manche, pourvue de six cle ...  Lire la suite
GUSLA

Écrit par :  Universalis

Le gusla (ou gusle, ou gousle) est un instrument de musique à cordes et à archet des Balkans, apparenté aux vièles. Il comporte une caisse de résonance ronde ou ovale, souvent piriforme, en bois, évidée et recouverte d'une table d'harmonie en peau de mouton ou d'âne ; il possède une seule corde (plus rarement, deux) en c ...  Lire la suite
HARPE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes pincées, de longueur décroissante, tendues entre un bras (console) et un résonateur (table d'harmonie) en forme de tronc de cône et perpendiculaire ou presque au plan des cordes. Le principe de la harpe est connu depuis la plus haute Antiquité. On distingue schématiquement : les harpes cintrées ou arquées (Sum ...  Lire la suite
HARPE À CADRE

Écrit par :  Universalis

Instrument de musique dans lequel la console et la caisse de résonance sont réunies par une colonne de soutien, qui s'arc-boute contre la tension des cordes. C'est l'une des principales formes de harpe et, aux temps modernes, on la trouve exclusivement en Europe et chez les Ostiaks, peuple finlandais de l'ouest de la Sibérie. Les harpes à cadre ex ...  Lire la suite
HARPE ANGULAIRE

Écrit par :  Universalis

Dans la harpe angulaire, qui est une des principales variétés de harpe, le manche forme un angle net avec le résonateur ou la caisse de résonance. Les représentations les plus anciennes de harpes angulaires proviennent de Mésopotamie vers 2000 avant Jésus-Christ. En Égypte, plus particulièrement, et en Mésopotamie, cette harpe se jouait verticalem ...  Lire la suite
HARPE ARQUÉE

Écrit par :  Universalis

La harpe arquée est un instrument de musique dans lequel le manche, issu de la caisse de résonance, adopte une forme arquée. Il s'agit de l'une des principales formes de la harpe, et probablement aussi de la plus ancienne : des représentations de harpes arquées datant d'environ 3 000 ans avant Jésus-Christ nous sont parvenues de Sumer et d'Égypte. ...  Lire la suite
HARPE, en bref

Écrit par :  Juliette GARRIGUES

Instrument à cordes pincées, la harpe moderne est constituée de plus de 1 400 pièces. Elle est dotée de 47 cordes et de 7 pédales, correspondant aux sept notes d'une gamme diatonique ; à trois positions, ces pédales sont fixées sur la partie basse d'une caisse de résonance et munies de tiges d'acier qui passent dans la colonne de l'instrument et a ...  Lire la suite
HARPE ÉOLIENNE

Écrit par :  Universalis

La harpe éolienne – qui tire son nom d'Éole, le dieu grec des vents – est un instrument de musique à cordes qui émet des sons sous l'action du vent. Elle se compose d'une caisse de résonance en bois de 85 à 110 centimètres de longueur, de 12 à 26 centimètres de largeur et de 5 à 9 centimètres d'épaisseur sur laquelle sont disposées avec une tensio ...  Lire la suite
HARPE IRLANDAISE

Écrit par :  Universalis

La harpe dite irlandaise (cláirseach en irlandais, clàrsach en gaélique écossais), est une harpe traditionnelle médiévale d'Irlande et d'Écosse caractérisée par une importante caisse de résonance creusée d'un seul bloc dans du bois, une console incurvée et une colonne fortement incurvée vers l'extérieur, une forme qui était parta ...  Lire la suite
INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

Écrit par :  Daniel MAGNE, Anne PENESCO

Dans le chapitre Les instruments à cordes (cordophones)Aboutissement d'une longue évolution, le sert de modèle à la construction des autres instruments à archet : l'alto (qui est le fidèle agrandissement du violon), le violoncelle et la  ; seules les proportions diffèrent. Le violon est composé de 69 à 71 pièces : le fond, la table, les coins et les tasseaux, les éclisses et les contre-éclisses, l'âme ...  Lire la suite

KAMANJEH

Écrit par :  Universalis

Le kamanjeh (ou kemantchékamantcheh, kamanche) est un instrument à cordes de la famille des vièles qui joue un rôle important dans les musiques savantes arabes et persanes. Il s'agit d'une vièle dotée d'une pique : sa petite caisse de résonance, presque sphérique, comporte d'un côté un manche et de l'autre une pique qu ...  Lire la suite
KINNÔR

Écrit par :  Universalis

Le kinnôr est la lyre hébraïque ancienne, l'instrument de musique du roi David. Selon l'historien juif romain Flavius Josèphe (37-100 ?), le kinnôr ressemblait à la kithara grecque : il possédait deux bras d'une seule pièce et une caisse de résonance ; le mot kinnôr a d'ailleurs été traduit par kithara dans l'Ancien Testament gre ...  Lire la suite
KONGHOU

Écrit par :  Universalis

Le konghou (ou kong hou) est un instrument chinois à cordes pincées de la famille de la harpe. Apparu durant la dynastie des Han (206 av. J.-C.- 220 apr. J.-C.), il a été largement utilisé comme instrument d'orchestre et comme instrument soliste jusqu'au xive siècle environ, époque à laquelle il a été supplant ...  Lire la suite
KOTO

Écrit par :  Universalis

Le koto est une cithare sur table japonaise à treize cordes avec des chevalets amovibles. Bien qu'il soit issu de modèles asiatiques continentaux, le koto a développé des caractéristiques structurelles et musicales qui en font un instrument spécifiquement japonais. L'instrument, en bois de paulownia, est placé à l'horizontale sur le sol o ...  Lire la suite
LUTH

Écrit par :  Joël DUGOT

L'histoire de la musique en Europe montre que chaque siècle possède son instrument de prédilection, tel le piano au xixe siècle. Le seizième fut l'âge d'or du luth. Il fut le premier instrument à jouir d'une vogue propre, analogue à celle de la viole ou du clavecin. Sa marque reste vivace parmi les idéaux de notre civilisation ...  Lire la suite
LYRE, musique

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Nom donné à l'un des plus anciens instruments à cordes. Dans l'Antiquité gréco-romaine, les cordes de la lyre, en nombre très variable (pentacorde, heptacorde, etc.), étaient pincées, frappées du bout des doigts ou jouées avec un plectre. La table d'harmonie de peau ou de bois était collée sur les bords de la caisse ; les deux bras imitaient deux ...  Lire la suite
MANDOLINE

Écrit par :  Eugène LLEDO

La mandoline est un instrument à cordes pincées de petite taille, pourvu d'une caisse en forme de demi-poire. Le modèle le plus courant possède quatre cordes doubles métalliques. Ce petit luth à la tessiture aiguë a vu son développement freiné en raison de son volume sonore limité. …] ...  Lire la suite
MANDORE & MANDOLINE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Petit luth du xvie siècle, de quatre à huit doubles-cordes, à manche court, à caisse piriforme, à fond bombé et à côtes, la mandore est plus allongée que le luth ; elle a le cheviller recourbé en avant et qui se termine souvent par une tête d'animal. Certaines mandores possèdent quatre cordes de boyau et six de métal. On se ser ...  Lire la suite
MONOCORDE

Écrit par :  Universalis

Le monocorde (ou monacorde, ou manicorde) est un instrument de musique composé d'une seule corde tendue sur une table de résonance graduée et munie d'un chevalet mobile. La corde était pressée sur ce chevalet placé à un endroit approprié à l'aide d'une main ; l'autre main la pinçait avec un plectre. Le monocorde a été utilisé en Grèce dès le vie s ...  Lire la suite
OUD ou AOUD

Écrit par :  Universalis

Le oud ('ūdaoud) est l'instrument à cordes par excellence de la musique arabe médiévale et moderne. Le oud, ancêtre du luth européen (al-'ūd), comporte une caisse de résonance piriforme et une table de touche sans frettes ; son manche, également dépourvu de frettes, est plus court que celui du luth européen ; ...  Lire la suite
PIANO

Écrit par :  Daniel MAGNE, Alain PÂRIS

Dans le monde occidental, le piano est devenu, après la guitare, l'instrument le plus répandu dans le grand public. En effet, sa polyphonie et sa tessiture (possibilité de jouer plusieurs notes ensemble sur une grande étendue d'octaves) en ont fait l'instrument de base de toute éducation musicale. Le piano se suffit à lui-même et peut exprimer tou ...  Lire la suite
PIANO, en bref

Écrit par :  Juliette GARRIGUES

Instrument à clavier et à cordes frappées, le piano comprend un cordier – ensemble comprenant les cordes, le cadre métallique sur lequel celles-ci sont tendues, et la table d'harmonie, chargée d'amplifier les vibrations de ces cordes –, une mécanique, un clavier et des pédales. Il existe deux types de piano : à queue, avec la caisse et les cordes ...  Lire la suite
PIPA

Écrit par :  Universalis

Le pipa (p'ip'a en transcription anglo-saxonne Wade) est un luth chinois à manche court qui joue un rôle important dans l'orchestre de l'opéra chinois et comme instrument soliste. Originaire de l'ouest de l'Asie, il est connu en Chine dès le iie siècle après J.-C. Il possède une caisse de résonance piriforme p ...  Lire la suite
PLURIARC

Écrit par :  Universalis

Le pluriarc, également appelé luth à archet, est un instrument de musique à cordes d'Afrique occidentale, doté d'une caisse de résonance profonde en forme de boîte d'où émergent de deux à huit bras fins et incurvés ; les cordes sont tendues entre l'extrémité de chaque bras et un cordier fixé sur la table. Les cordes sont pincées, généralement par ...  Lire la suite
PSALTÉRION

Écrit par :  Universalis

Le psaltérion (du grec psaltêrion, « harpe ») est un instrument de musique muni de cordes pincées en boyau, en crin ou en métal tendues sur une table d'harmonie plate, souvent trapézoïdale, mais qui peut également être rectangulaire, triangulaire ou en forme d'ailes. Les cordes sont jouées « à vide », l'instrumentiste n'appuyant du doigt ...  Lire la suite
QIN, musique

Écrit par :  Universalis

Le qin (ch'in en transcription Wade) est un instrument de musique chinois très ancien (il est d'ailleurs également connu sous le nom de guqin, c'est-à-dire « ancien [gu] instrument de musique [qin] ») : il remonte au moins à la période des Zhou occidentaux (vers le xe siècle av. J.-C ...  Lire la suite
RABĀB

Écrit par :  Universalis

Le rabāb (ou rubābrebabribābrbab...) est une vièle arabe, un des plus anciens instruments à archet connus ; il est peut-être apparenté au rebec médiéval européen. Le rabāb, mentionné pour la première fois au ixe siècle, a joué un rôle fondamental dans la musique savante médiéva ...  Lire la suite
REBEC, instrument de musique

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes et à archet qui fut usité en Europe au Moyen Âge. Le rebec appartient à la famille des vièles et provient très certainement du rabāb arabe. Ce dernier instrument, fort répandu dans les pays musulmans (Afghanistan, Pakistan, Iran, Inde musulmane), mais dont il existe diverses formes en Extrême-Orient (Indonésie, Siam, Indochine. ...  Lire la suite
SANXIAN

Écrit par :  Universalis

Le vocable sanxian (« trois cordes » ; san-hsien en transcription Wade) désigne un ensemble d'instruments à cordes chinois de la famille des luths dotés de trois cordes et caractérisés par un long manche sans frettes, une caisse de résonance carrée recouverte de peau de serpent sur ses faces antérieure et postérieure, un chevilli ...  Lire la suite
SĀRANGĪ

Écrit par :  Universalis

La sārangī (ou sārang, ou hārangī) est une vièle à manche court utilisée dans toute l'Asie du Sud, et plus particulièrement dans les musiques traditionnelle et classique de l'Inde du Nord. Elle mesure environ 70 centimètres de longueur. Sa caisse de résonance à peu près rectangulaire et légèrement cintrée et son large ma ...  Lire la suite
SAUTEREAU

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Sur la vielle à roue, le sautereau est une petite pièce de bois (buis, érable) montée sur chaque touche à l'intérieur du clavier et permettant d'augmenter ou de raccourcir la longueur des cordes métalliques quand le doigt appuie sur la touche qui lui correspond. Ce mécanisme constitue le jeu mélodique de la vielle, qu'on accorde en orient ...  Lire la suite
SHAMISEN

Écrit par :  Universalis

Le shamisen (aussi orthographié samisen) est un luth japonais à long manche, sans frettes, muni de trois cordes. Il comporte une petite caisse de résonance carrée avec des membranes frontale et arrière en peau de chat et un chevillier recourbé vers l'arrière muni de chevilles latérales. Il est dérivé du sanxien chinois, ...  Lire la suite
SITĀR

Écrit par :  Universalis

Le sitār est un instrument à cordes de la famille des luths très répandu en Inde du Nord. Il mesure 1,2 m de longueur environ et comporte une caisse de résonance piriforme profonde en bois et en calebasse, un manche en bois, long, large et évidé, des chevilles frontales et latérales, et vingt frettes arquées mobiles. Le sitār est généralement muni ...  Lire la suite
SOURDINE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Appareil accessoire s'adaptant sur certains instruments à cordes ou à vent et qui permet d'en assourdir la sonorité. Faite de bois, de métal, ou d'ivoire pour les cordes, la sourdine est placée sur le chevalet et intercepte les vibrations de la caisse de résonance. Son efficacité est plus grande au violon et à l'alto qu'au violoncelle et à la cont ...  Lire la suite
THÉORBE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes pincées, basse de la famille du luth (cf. archiluth). Le théorbe a une coquille très bombée et à côtes ; il possède un double manche, mais relativement plus court que l'unique manche du luth. Le chitarrone (théorbe de Rome, par opposition au théorbe ordinaire, dit de Padoue) avait, au contraire, un double manche très l ...  Lire la suite
TROMPETTE MARINE

Écrit par :  Universalis

Également appelée tromba marina en Italie, Trumscheit (« bûche tambour ») ou Nonnengeige (« violon des nonnes ») dans les pays germaniques, la trompette marine (ou trompe marine) est un instrument de musique à cordes de l'Europe médiévale et de la Renaissance, particulièrement populaire au xve siècle ...  Lire la suite
TYMPANON

Écrit par :  Universalis

L'instrument à cordes appelé tympanon est une version du psaltérion dans laquelle les cordes sont frappées avec de petits marteaux au lieu d'être pincées. Les tympanons européens – comme le Hackbrett des Alpes, le cimbalom (ou cymbalon, ou cymbálum) hongrois, le tambal roumain, le santouri grec ...  Lire la suite
VIBRATO

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Dans le jeu des instruments à archet, mouvement égal et continu d'oscillation horizontale du poignet (violon, alto) ou de l'avant-bras (violoncelle) plus ou moins prononcé, qui produit une ondulation expressive du son. Il était déjà connu des luthistes et Mersenne en disait : « Le doigt doit être rapidement balancé sur le manche. » Flesch l'a défi ...  Lire la suite
VIELLE À ROUE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes frottées et à clavier, dit aussi chifonie ou symphonie. La vielle fut en honneur du xie au xviiie siècle. Une roue de bois colophanée frotte les cordes, à la place de l'archet habituel. Son ancêtre du ixe siècle s'appelait organistrum. La rou ...  Lire la suite
VIELLE ou VIÈLE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes, la vièle ou vielle (selon l'orthographe adoptée) ne doit jamais être confondue avec la vielle à roue. Elle désigne tout instrument à manche et à cordes frottées par un archet droit ou courbe. Le corps peut être ovale, tubulaire, piriforme, hémisphérique, avec ou sans échancrure pour le jeu de l'archet. De 2 à 6 cordes, habitue ...  Lire la suite
VĪNĀ

Écrit par :  Universalis

Vīnā désigne de manière générique de nombreux instruments à cordes de l'Inde : harpes arquées, cithares sur bâton, luths... La version du nord de l'Inde, le bīn, est utilisée dans la musique classique hindoustani. Considéré comme une cithare sur bâton, le bīn mesure environ 1,20 mètre de longueur et possède, sous chaque extrémité de sa lo ...  Lire la suite
VIOLE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Terme générique désignant une nombreuse famille d'instruments à cordes et à archet. Il est difficile de déterminer avec précision à quel moment apparurent les violes ; c'est au cours du xve siècle que les vièles se perfectionnèrent et s'appelèrent violes, tandis que les rebecs, espèce particulière de vièles, continuaient leur e ...  Lire la suite
VIOLE D'AMOUR

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes et à archet, proche parente et de la viole et du violon. De la viole, la viola d'amore possède la caisse plate, les cordes nombreuses (six ou sept), le manche large, l'accord à base de quartes et de tierces. Du violon elle se rapproche, car elle n'a pas de sillets et, comme lui, elle se joue à l'épaule. Par sa taille, ...  Lire la suite
VIOLE DE GAMBE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

Instrument à cordes et à archet, appartenant à la famille des violes dont il fut le membre qui eut l'existence la plus longue, avant sa reviviscence au xxe siècle. La viola da gamba (Kniegeige), comme son nom l'indique, se joue verticalement, posée sur un support ou tenue entre les jambes (viole de « jambe »). ...  Lire la suite
VIOLETTE MARINE

Écrit par :  Pierre-Paul LACAS

D'après Burney, Pietro Castrucci (1679-1752) inventa et construisit la violetta marina, sorte de viole d'amour, dont il fut un virtuose réputé et qui fut utilisée notamment par Haendel dans Orlando et dans Sosarme. Son existence fut éphémère, comme celle de nombre d'instruments à cordes issus du perfectionnement des viol ...  Lire la suite
VIOLON

Écrit par :  Émile LEIPP

« Or les beautés et les gentillesses que l'on pratique dessus sont en si grand nombre que l'on le peut préférer à tous les autres instruments, car les coups de son archet sont parfois si ravissants, que l'on n'a point de plus grand mécontentement que d'en entendre la fin, particulièrement lorsqu'ils sont mêlés des tremblements et des flattements d ...  Lire la suite
VIOLONCELLE

Écrit par :  Marc VIGNAL

Instrument grave de la famille des violons (par opposition à celle des violes), il fait son apparition au xvie siècle, quelques dizaines d'années après les premiers violons : basses de viola da braccio construites à Brescia par le luthier Gasparo de Salo et par son élève Paolo Maggini, à Crémone par la dynastie des Ama ...  Lire la suite
VIOLONCELLE, en bref

Écrit par :  Juliette GARRIGUES

Instrument à cordes à archet, accordé une octave au-dessous de l'alto, le violoncelle ne reproduit pas, comme ce dernier, les exactes proportions du violon. Si le dessin de la table est identique, le manche est plus trapu, les éclisses plus larges et le chevalet plus haut. Ces différences de proportion ne sont pas le fait du hasard, mais le fruit ...  Lire la suite
VIOLON, en bref

Écrit par :  Juliette GARRIGUES

Le violon est un instrument à cordes frottées par un archet. Le violoniste, qui joue en tenant son instrument sous le menton, produit les notes en posant les doigts sur une ou plusieurs des quatre cordes et en faisant vibrer celles-ci avec l'archet – une baguette en bois légèrement incurvée sur laquelle est tendue une mèche de crins de cheval. Les ...  Lire la suite
WAGON, musique

Écrit par :  Universalis

Instrument de musique japonais, également appelé yamato goto (de yamato : « Japon », et goto : « cithare ») ou encore yamato koto, le wagon est une cithare de table à six cordes dotée de chevalets mobiles. Il est étroitement lié à la musique de cour gagaku, au shintoïsme, à la musique rituelle ...  Lire la suite
YANGQIN

Écrit par :  Universalis

Le yangqin (yang-ch'in en transcription Wade) est un tympanon chinois dans lequel le son est produit en frappant les cordes avec des battes en bambou recouvertes de caoutchouc ou de cuir. La vibration des cordes est transmise à une table d'harmonie trapézoïdale en bois par l'intermédiaire de chevalets sur lesquels les cordes sont ...  Lire la suite
YUEQIN

Écrit par :  Universalis

Ce luth chinois appartient à une famille de luths à caisse de résonance circulaire et à dos plat que l'on trouve en Asie centrale et en Asie orientale. Il est également appelé yüeh-ch'in (transcription Wade), yueh-k'in, la ch'inlaqin ; une transcription littérale de yueqin est « guitare lunaire ». Sel ...  Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média