BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire
 

Physiciens, xixe s.

Affiner votre recherche dans « Physiciens, xixe s. » en sélectionnant un article.

Articles

ABBE ERNST (1840-1905)

Écrit par :  Alain GRIMAUD

Opticien allemand, professeur à l'université d'Iéna (1870), directeur des observatoires astronomiques et météorologiques (1878), et directeur de recherche de la société Carl Zeiss (1866), Abbe étudie l'amélioration des appareils d'optique. Il formule la relation des sinus permettant de calculer les conditions à réaliser pour qu'un système de ...  Lire la suite
AMAGAT ÉMILE HILAIRE (1841-1915)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien français, Émile Hilaire Amagat est né à Saint-Satur (Cher) le 2 janvier 1841 et y est mort le 15 février 1915. Il obtint son doctorat à l'université de Paris en 1872 et fut professeur à la faculté libre des sciences de Lyon. Dans sa thèse, Amagat décrit les courbes isothermes du dioxyde de carbone dont il avait mesuré les propriétés ...  Lire la suite
AMPÈRE ANDRÉ-MARIE (1775-1836)

Écrit par :  Louis POUDENSAN

Dans l'effort continu de l'homme pour dominer la matière, capter son énergie, interpréter ses manifestations et les utiliser, des noms illustres émergent à qui nous sommes redevables de toute cette transformation. Dans la multitude de savants, d'inventeurs, de chercheurs qui lui ont consacré leur vie – tels Lavoisier, Pasteur, Curie, Einstein –, ...  Lire la suite
ARAGO (F.)

Écrit par :  Georges KAYAS

Après des études secondaires à Perpignan, Arago prépare le concours d'entrée à l'École polytechnique (Paris), où il entre en 1803. En 1805, il est nommé secrétaire du Bureau des longitudes et participe avec Biot à une expédition géodésique en Espagne, où il est fait prisonnier ; il ne revient en France qu'en 1809. Membre de la célèbre Société ...  Lire la suite
ARAGO (F.), en bref

Écrit par :  Bernard PIRE

Les nombreuses expériences que François Arago réalisa ou proposa firent progresser de manière décisive les connaissances dans le domaine de l'optique. En 1811, l'étude de la polarisation par des cristaux de quartz lui permet de découvrir le phénomène de la polarisation rotatoire de la lumière . La correspondance qu'il échangea avec Augustin ...  Lire la suite
ARSONVAL ARSÈNE D' (1851-1940)

Écrit par :  Georges KAYAS

Médecin, biologiste et physicien français, d'Arsonval a fait ses études au lycée impérial de Limoges, puis au collège Sainte-Barbe à Paris. Il se destinait à la médecine lorsqu'il fit la rencontre de Claude Bernard dont il devint le préparateur (1873-1878). De 1882 à 1910 il dirigea le laboratoire de biophysique du Collège de France à Paris, puis ...  Lire la suite
AVOGADRO LORENZO ROMANO AMEDEO CARLO, comte de Quaregna et de Ceretto (1776-1856)

Écrit par :  Georges KAYAS

Physicien et chimiste italien, né et mort à Turin. Avogadro, après des études à Turin, obtient, en 1796, le titre de docteur en droit ecclésiastique ; mais, sans doute impressionné par la découverte de la pile électrique par A. Volta, il s'intéresse, à partir de 1800, aux mathématiques et à la physique et, avec son frère Felice, aborde l'étude de ...  Lire la suite
BABINET JACQUES (1794-1872)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien français, Jacques Babinet est né à Lusignan (Vienne) le 5 mars 1794 et mort à Paris le 21 octobre 1872. Après des études à Poitiers complétées par une année au lycée impérial Napoléon à Paris, il entre en 1812 à l'École polytechnique. Professeur de mathématiques à Fontenay-le-Comte (Vendée) en 1816, puis de physique au Collège royal de ...  Lire la suite
BECQUEREL ANTOINE CÉSAR (1788-1878)

Écrit par :  Georges KAYAS

Ancien élève de l'École polytechnique (où il entre en 1806), sorti dans le corps des ingénieurs militaires, Becquerel, après la chute de Napoléon, se consacre uniquement à la science et il est le premier à occuper la chaire de physique au Muséum d'histoire naturelle de Paris (1838). Il est le chef de file de toute une dynastie d'hommes de ...  Lire la suite
BECQUEREL ANTOINE HENRI (1852-1908)

Écrit par :  Bernard PIRE

Né le 15 décembre 1852 à Paris, Henri Becquerel était le fils d'Alexandre Edmond et le petit-fils d' Antoine César Becquerel , tous deux physiciens ayant développé l'étude de la phosphorescence au laboratoire de physique du Muséum d'histoire naturelle. Il partageait son temps entre l'enseignement à l'École polytechnique et quelques travaux de ...  Lire la suite
BIOT JEAN-BAPTISTE (1774-1862)

Écrit par :  Georges KAYAS

Né le 21 avril 1774 à Paris, fils d'un paysan lorrain qui le destinait au commerce, Biot fait ses études au collège Louis-le-Grand (Paris). En conflit avec son père, il s'engage comme artilleur (1792). En 1794, il entre à l'École des ponts et chaussées, puis à l'École polytechnique où il est remarqué par Monge : en 1797, il est nommé professeur à ...  Lire la suite
BLONDEL ANDRÉ (1863-1938)

Écrit par :  Pierre GOUJON

Ancien élève de l'École polytechnique, puis de l'École nationale des ponts et chaussées, Blondel entre, en 1887, au Service des phares et balises. Ses recherches sur la propagation des ondes radio-électriques lui donnent l'occasion d'être parmi les premiers, avec Poincaré, à émettre l'hypothèse de l'existence de l' ionosphère (1903). Inventeur de ...  Lire la suite
BOLTZMANN LUDWIG (1844-1906)

Écrit par :  Pierre COSTABEL

Physicien et philosophe des sciences, Ludwig Boltzmann est un des penseurs les plus originaux de la seconde moitié du xixe siècle. Son influence a été profonde sur le développement de la science moderne. Par son interprétation de l' entropie , qui introduit la probabilité en thermodynamique, il a ...  Lire la suite
BRANLY ÉDOUARD (1844-1940)

Écrit par :  Pierre GOUJON

Après des études à l'École normale supérieure (1865), Édouard Branly est successivement professeur au collège Rollin puis à l'Institut catholique de Paris. Docteur ès sciences, il est aussi docteur en médecine et, à ce titre, il s'intéresse à l'anatomie du système nerveux et, en particulier, au mécanisme de transmission de l'influx nerveux au ...  Lire la suite
BRAUN KARL FERDINAND (1850-1918)

Écrit par :  Bernard PIRE

Né le 6 juin 1850 à Fulda (Allemagne), Karl Ferdinand Braun fit ses études universitaires à Marburg et à Berlin. Après une thèse sur l'oscillation des cordes élastiques, il obtint divers postes d'enseignant qui le menèrent successivement à Würzburg, Leipzig, Marburg, Strasbourg (alors allemande), Karlsruhe et Tübingen où il resta dix ans avant de ...  Lire la suite
BUNSEN ROBERT WILHELM (1811-1899)

Écrit par :  Georges KAYAS

Après sa thèse de doctorat, Enumeratio ac descriptio hygrometrorum (1830), Bunsen est nommé privat dozent à Göttingen (1833), puis il succède à Wöhler à l'école polytechnique de Kassel (1836). En 1838, il est professeur extraordinaire à Warburg, puis professeur en titre (1842) ; dix ans plus tard, il succède à Léopold Gmelin à ...  Lire la suite
CAGNIARD DE LA TOUR CHARLES baron (1777-1859)

Écrit par :  Pierre MOYEN

Physicien et ingénieur français, élève de l'École polytechnique, Cagniard de La Tour est l'auteur de nombreuses inventions. En 1819, il invente la sirène qui porte son nom. Cette sirène est actionnée à l'air comprimé dont le débit réglable permet de faire varier la vitesse de rotation d'un disque métallique, et donc la hauteur du son émis. On ...  Lire la suite
CAILLETET LOUIS PAUL (1832-1913)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien, industriel et inventeur français, Louis Paul Cailletet est né à Châtillon-sur-Seine le 21 septembre 1832 et mort à Paris le 5 janvier 1913. Fils d'un métallurgiste de la Côte-d'Or, Cailletet dirige d'abord les forges familiales tout en étudiant les propriétés physiques et chimiques du fer. Ses travaux les plus remarquables concernent la ...  Lire la suite
CARNOT SADI (1796-1832)

Écrit par :  Robert FOX

Fils aîné de Lazare Carnot, « l'Organisateur de la Victoire », Nicolas Léonard Sadi Carnot est un des pionniers de la thermodynamique. Son unique publication, les Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance, ignorée de son temps , mais redécouverte trente ans plus tard par ...  Lire la suite
CHARLES JACQUES ALEXANDRE CÉSAR (1746-1823)

Écrit par :  Agnès LECOURTOIS

Mathématicien et physicien français, chercheur et inventeur fécond. En 1783, Charles utilise le premier de l'hydrogène pour gonfler les ballons. Avec les frères Robert, il construit un ballon qui, lâché des Tuileries, ira atterrir près de Gonesse. Le 1er décembre 1783, il part avec Nicolas Robert des Tuileries , se pose une ...  Lire la suite
CLAUSIUS RUDOLF (1822-1888)

Écrit par :  Robert FOX

Rudolf Julius Emanuel Clausius, l'un des plus grands physiciens du xixe siècle, est connu principalement pour sa contribution à l'étude de la thermodynamique. Le premier, ce savant allemand formula ce qu'on a coutume d'appeler le deuxième principe et proposa une définition claire de l' entropie . Il ...  Lire la suite
CORIOLIS GASPARD GUSTAVE (1792-1843)

Écrit par :  Bernard BACH

Ingénieur et mathématicien français. Assistant à l'École polytechnique à Paris, Gustave Coriolis étudie la composition des vitesses et des accélérations. Dans un article « Sur les équations du mouvement relatif des systèmes de corps » (1835), il montre que, pour un corps en mouvement sur la surface d'un solide en rotation, il s'introduit un ...  Lire la suite
CROOKES sir WILLIAM (1832-1919)

Écrit par :  Bernard BACH

Après des études au Collège royal de chimie, Crookes est nommé assistant de météorologie à Oxford (1854) et enseigne la chimie à Chester (1855). Ayant hérité de son père une fortune importante, il se consacre entièrement, à partir de 1856, à divers travaux scientifiques dans son laboratoire privé de Londres. Ses recherches sur les décharges ...  Lire la suite
CURIE LES

Écrit par :  Marcel FRILLEY

Dans l'histoire de la radioactivité , depuis sa découverte et pendant les soixante années qui suivirent, le nom des Curie s'inscrit au premier plan. Les plus éminents représentants de cette famille de savants français ont été Pierre Curie (1859-1906), sa femme Marie Curie née Sklodowska (1867-1934), leur fille Irène (1897-1956) devenue en 1926 la ...  Lire la suite
DAVY HUMPHRY (1778-1829)

Écrit par :  David Marcus KNIGHT

Le plus grand savant peut-être de l'époque romantique, l'Anglais Humphry Davy est certainement l'une des figures les plus fascinantes de l'histoire des sciences. En 1801, moins de cinq ans après avoir lu son premier manuel de chimie, il assurait un cours sur les principes chimiques du tannage et dirigeait un laboratoire à la Royal Institution. ...  Lire la suite
DELUC JEAN-ANDRÉ (1727-1817)

Écrit par :  Françoise DREYER

Jean André de Luc dit Deluc est un physicien, philosophe et géologue, né à Genève le 8 février 1727 et mort à Clewer, près de Windsor (Royaume-Uni), le 7 novembre 1817. Fils de Françoise Huaut et Jacques-François de Luc, riche horloger protestant, membre actif du parti populaire à Genève, il se destine au commerce mais suit une formation en ...  Lire la suite
DUHEM PIERRE (1861-1916)

Écrit par :  Michel PATY

Des trois volets de l'œuvre de Pierre Duhem, accomplie relativement en marge du milieu scientifique français de son époque, chacun aurait pu suffire à assurer sa renommée. Pionnier de la chimie physique et promoteur d'une thermodynamique générale qui réunirait les sciences physiques et chimiques, il se prononçait pour une physique théorique ...  Lire la suite
DULONG PIERRE LOUIS (1785-1838)

Écrit par :  E.U.

Chimiste et physicien français (né à Rouen, mort à Paris), professeur de chimie à la faculté des sciences de Paris, et professeur de physique à l'École polytechnique, dont il est nommé directeur en 1830, Dulong, qui a été l'élève de Berthollet, s'oriente d'abord vers la chimie en faisant des recherches sur le trichlorure d'azote (1813) et sur ...  Lire la suite
FARADAY MICHAEL (1791-1867)

Écrit par :  E.U., Leslie Pearce WILLIAMS

La personnalité du savant anglais Michael Faraday intéresse non seulement la science mais aussi la sociologie de la science. D'origine très modeste, n'ayant bénéficié d'aucune formation régulière, Faraday ne s'est élevé que par ses propres mérites. Sa vie scientifique, particulièrement féconde, s'est tout entière déroulée dans le cadre d'un ...  Lire la suite
FEDOROV ou FYODOROV EVGRAF STEPAN IVANOVITCH (1853-1919)

Écrit par :  Zdenek JOHAN

Cristallographe, minéralogiste et pétrographe russe, Evgraf Stepan Ivanovitch Fedorov naît le 22 décembre 1853 à Orenburg (aujourd'hui Chkalov) dans la famille d'un général de l'armée russe. Sa mère était une femme cultivée, musicienne, qui habitua son fils à une discipline et à un travail réguliers. Plus tard, E. S. Fedorov avouait que sa ...  Lire la suite
FITZGERALD GEORGE FRANCIS (1851-1901)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien théoricien irlandais. Son père, pasteur protestant à Dublin au moment de sa naissance le 3 août 1851, deviendra évêque de Cork puis de Killaloe. À l'âge de seize ans, Fitzgerald commence de brillantes études supérieures en mathématiques et en sciences expérimentales au Trinity College de Dublin. Impressionné par la publication en 1873 du ...  Lire la suite
FIZEAU ARMAND HIPPOLYTE LOUIS (1819-1896)

Écrit par :  E.U.

Physicien français, né à Paris et mort au château de Venteuil, près de La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne). Professeur à l'École polytechnique (1863), Fizeau est le premier à mesurer la vitesse de la lumière sans faire appel aux observations astronomiques (1849). En employant une roue dentée tournant à grande vitesse pour fabriquer des ...  Lire la suite
FOUCAULT LÉON (1819-1868)

Écrit par :  E.U.

Physicien français, né et mort à Paris. Après des études médicales, Foucault se tourne vers la physique expérimentale. Avec Fizeau, il étudie la partie infrarouge du spectre solaire et la propagation de la chaleur. En 1850, il perfectionne la méthode de mesure de la vitesse de la lumière en utilisant un miroir tournant. Foucault montre que le ...  Lire la suite
FOURIER JOSEPH (1768-1830)

Écrit par :  Louis CHARBONNEAU

C'est surtout grâce à la série et à l'intégrale qui portent son nom que le mathématicien français Joseph Fourier est connu du mathématicien et du physicien modernes ; mais il a aussi amélioré les techniques d'approximation des racines des équations polynomiales. En fait, ses intérêts furent des plus variés, allant de la physique expérimentale à ...  Lire la suite
FRAUNHOFER JOSEPH VON (1787-1826)

Écrit par :  E.U.

Opticien et astronome allemand, né à Straubing, en Bavière, et mort à Munich. Directeur de l'Institut d'optique de Munich (1818), Fraunhofer fut un des fondateurs de la spectroscopie . Après avoir étudié la diffraction à l'infini, il fabrique le premier un réseau constitué de fils de fer tendus sur ...  Lire la suite
FRESNEL AUGUSTIN (1788-1827)

Écrit par :  André CHAPPERT

La physique du xviiie siècle était restée fidèle à l'hypothèse newtonienne de l'émission : la lumière est due à des corpuscules émis par la source, leurs trajectoires constituant les rayons lumineux. En introduisant l'hypothèse ondulatoire dans l'interprétation de la diffraction, le physicien français ...  Lire la suite
GAUSS CARL FRIEDRICH (1777-1855)

Écrit par :  Pierre COSTABEL, Jean DIEUDONNÉ

Dans le chapitre Gauss physicien Gauss physicien ...  Lire la suite

GAY-LUSSAC LOUIS JOSEPH (1778-1850)

Écrit par :  Georges KAYAS

Physicien et chimiste français, né à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne) et mort à Paris. Entré à l'École polytechnique en 1797, Gay-Lussac est transféré deux ans plus tard à l'École des ponts et chaussées. Il devient assistant de Berthollet, puis démonstrateur d'Antoine François de Fourcroy à l'École polytechnique ; en 1810, il succède à ce ...  Lire la suite
GEISSLER HEINRICH (1815-1879)

Écrit par :  Georges KAYAS

Mécanicien et physicien allemand, né à Igelshied (Thuringe) et mort à Bonn. Fils d'un souffleur de verre, Heinrich Geissler apprit lui-même ce métier dans le duché de Saxe-Werningen et l'exerça dans plusieurs universités allemandes, parmi lesquelles l'université de Munich. Entré en tant que mécanicien à l'université de Bonn (1852), il y établit ...  Lire la suite
GIBBS JOSIAH WILLARD (1839-1903)

Écrit par :  Paul GLANSDORFF

Physicien et mathématicien américain, J. W. Gibbs est né à New Haven dans le Connecticut le 11 février 1839 ; il y meurt le 28 avril 1903, après y avoir passé presque toute son existence. Issu d'une famille de lettrés, il poursuit des études de latin et de physique (philosophie naturelle à l'époque), puis il entreprend une carrière de professeur ...  Lire la suite
GUILLAUME CHARLES ÉDOUARD (1861-1938)

Écrit par :  Bernard PIRE

Né à Fleurier, dans le Jura suisse, le 15 février 1861, Charles Édouard Guillaume était le petit-fils d'un Français émigré à Londres pendant la Révolution ; son père était ensuite venu s'installer en Suisse. C'est à l'École polytechnique de Zurich que Guillaume obtint son doctorat. Après avoir été durant quelques mois officier artilleur, il ...  Lire la suite
HAMILTON WILLIAM ROWAN (1805-1865)

Écrit par :  Lubos NOVY

Comme celle de beaucoup de ses contemporains, l'œuvre de Hamilton est remarquable par la diversité des thèmes scientifiques traités simultanément. Il fut l'objet de son vivant des plus grands honneurs, on l'appelait le « Lagrange irlandais », et même le « Newton irlandais », et pourtant son œuvre était peu connue et rarement étudiée ; c'est ...  Lire la suite
HAÜY RENÉ JUST (1743-1822)

Écrit par :  Hubert CURIEN

Ce fut sans conteste un fondateur, mais dans un domaine moins accessible au grand public que celui où son frère cadet Valentin s'illustra au service des aveugles. L'abbé René Just Haüy a créé la cristallographie rationnelle dans le même temps où Lavoisier révolutionnait la chimie. Rapprocher ces deux noms n'est pas sacrifier à la coïncidence de ...  Lire la suite
HELMHOLTZ HERMANN LUDWIG FERDINAND VON (1821-1894)

Écrit par :  Jean-Louis BRETEAU

Il n'est guère de domaines des sciences de la nature auxquels Helmholtz n'ait consacré quelque recherche. On pourrait répéter à son endroit ce qu'il disait lui-même de Friedrich von Humboldt dans sa célèbre conférence inaugurale du colloque scientifique d'Innsbruck (Sur le but et les progrès de la science de la Nature, 1869) : ...  Lire la suite
JANSSEN PIERRE JULES CÉSAR (1824-1907)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien et astronome français, Pierre Jules César Janssen est né à Paris le 22 février 1824 et mort à Meudon le 23 décembre 1907. Après des études de mathématiques et de physique à l'université de Paris, il devient professeur à l'école d'architecture où il enseigne un cours de sciences générales. Voyageur infatigable, il participe à de ...  Lire la suite
JOULE JAMES PRESCOTT (1818-1889)

Écrit par :  Robert FOX

Joule compte parmi les plus importants fondateurs de la thermodynamique. Parvenu en 1843 à donner une formulation stricte du principe de la conservation de l'énergie, il entreprit de quantifier les relations entre chaleur et travail au moyen d'expériences très diverses d'une extraordinaire précision. Comparé à d'autres pionniers dans le domaine de ...  Lire la suite
KELVIN WILLIAM THOMSON lord (1824-1907)

Écrit par :  Franck GREENAWAY

William Thomson, connu aussi sous le nom de lord Kelvin , est l'un des plus célèbres physiciens britanniques du xixe siècle. Parce que ses intérêts scientifiques étaient très divers, il participa activement au progrès des diverses branches de la physique théorique et appliquée qui marqua si ...  Lire la suite
KIRCHHOFF GUSTAV (1824-1887)

Écrit par :  Wolfgang SCHREIER

Gustav Robert Kirchhoff, physicien allemand, né à Königsberg et mort à Berlin, a développé avec Robert Wilhelm Bunsen l'analyse spectrale et découvert la loi du rayonnement qui associe son nom à l'avènement d'une période nouvelle et brillante de la physique moderne. En étudiant le phénomène d'absorption, il a fait de la spectrographie un moyen ...  Lire la suite
LAMÉ GABRIEL (1795-1870)

Écrit par :  Bernard PIRE

Mathématicien et physicien français. Né le 22 juillet 1795 à Tours, Gabriel Lamé fut élève de l'École polytechnique de 1813 à 1817. Il publie alors son premier mémoire de mathématiques, Sur les intersections des lignes et des surfaces. Élève de l'École des mines de Paris, il invente une méthode de calcul des angles entre les ...  Lire la suite
LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)

Écrit par :  Pierre COSTABEL

Fils d'un cultivateur, auquel l'étude fut ouverte, Laplace dut à des talents remarquables en mathématiques de s'imposer au monde savant dès les dernières années de l'Ancien Régime. Mais c'est à travers la Révolution, l'Empire et la Restauration , qui le fit pair et marquis, que se réalisa son ascension et qu'il finit par exercer sur le milieu ...  Lire la suite
LENARD PHILIPP (1862-1947)

Écrit par :  Bernard PIRE

Fils d'un marchand de vin, Philipp Lenard naquit à Pozsony (l'actuelle Bratislava en Slovaquie, alors en Hongrie) le 7 juin 1862 dans une famille d'origine tyrolienne. Ses études le menèrent de Budapest à Vienne, Berlin et enfin Heidelberg où il soutint sa thèse en 1886. Assistant de Gustav Hertz à Bonn de 1892 à 1894, il étudia les rayons ...  Lire la suite
LIAPOUNOV ALEXANDRE MIKHAÏLOVITCH (1857-1918)

Écrit par :  E.U.

Mathématicien et physicien russe, membre de l'Académie des sciences. Après des études à l'université de Saint-Pétersbourg, il est assistant puis professeur à l'université de Kharkov. En 1902, il est nommé professeur à l'université de Saint-Pétersbourg. Élève de P. L. Tchebychev, c'est le représentant le plus remarquable de l'école ...  Lire la suite
LIPPMANN GABRIEL (1845-1921)

Écrit par :  Pierre MOYEN

Physicien français, Gabriel Lippmann, né le 16 août 1845 à Hollerich (Luxembourg), fait ses études à l'École normale supérieure, puis à Heidelberg et à Berlin. Sa thèse, Relations entre les phénomènes électriques et capillaires (1875), le conduit à fabriquer un électromètre capillaire extrêmement sensible. Nommé professeur à ...  Lire la suite
LORENTZ HENDRIK ANTOON (1853-1928)

Écrit par :  Sybren R. de GROOT, Leendert G. SUTTORP, Christiaan G. VAN WEERT

Pendant toute la période qui précéda l'avènement de la théorie de la relativité et de la mécanique quantique, la figure du théoricien néerlandais Lorentz domina le monde de la physique théorique. Pour les physiciens contemporains, son nom est lié à l'invariance de Lorentz, propriété d'une loi qui garantit qu'elle entre dans le cadre de la ...  Lire la suite
MACH ERNST (1838-1916)

Écrit par :  Michel PATY

Physicien préoccupé en même temps de la critique historique des concepts physiques et des phénomènes de psychophysiologie des sensations, Mach a fourni une œuvre scientifique importante à la jonction de plusieurs disciplines, mais souvent mal perçue de ses contemporains en raison de sa diversité, Il a, suivant l'expression d'Einstein, « ébranlé la ...  Lire la suite
MALUS ÉTIENNE-LOUIS (1775-1812)

Écrit par :  James LEQUEUX

Né le 23 juillet 1775, à Paris, Étienne-Louis Malus du Mitry accomplit ses études à l'École royale du génie, à Mézières, où son professeur, Gaspard Monge , le remarque. Il fait ensuite une carrière militaire, puis est admis en 1794 à l'École polytechnique, qui vient d'être créée. Il participe à l'expédition scientifique de Bonaparte en Égypte, ...  Lire la suite
MAXWELL JAMES CLERK (1831-1879)

Écrit par :  Franck GREENAWAY

L'œuvre du savant britannique Maxwell a été capitale pour la théorie physique. Elle a permis d'obtenir une connaissance unifiée des phénomènes lumineux et électromagnétiques, ce qui est d'autant plus remarquable que cette unification se situe moins d'un demi-siècle après l'ensemble des découvertes relatives à l' électromagnétisme . ...  Lire la suite
MAYER JULIUS ROBERT VON (1814-1878)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Physicien et médecin allemand. Docteur en médecine de la faculté de Tübingen (1838), Julius Robert von Mayer s'embarque comme médecin sur le trois-mâts hollandais Java. En Indonésie, il remarque que le sang de ses malades est plus clair qu'en Europe ; il explique cette différence de couleur par la présence, dans le sang veineux ...  Lire la suite
OHM GEORG SIMON (1789-1854)

Écrit par :  Bernard PIRE

Georg Simon Ohm fut un physicien allemand de la fin du xviiie siècle et du début du xixe siècle. Il étudia les phénomènes électriques de façon approfondie et en proposa une description théorique en 1827. Georg Simon Ohm naît le 16 mars 1789 à Erlangen ...  Lire la suite
PELTIER JEAN CHARLES ATHANASE (1785-1845)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien français, Jean Charles Athanase Peltier est né à Ham (Somme) le 22 février 1785 et mort à Paris le 27 octobre 1845. Après avoir abandonné sa profession d'horloger à l'âge de trente ans, il se consacra à la recherche en physique ; il est connu pour sa découverte en 1834 de l'effet Peltier : lorsqu'un courant électrique passe à une ...  Lire la suite
PERRIN JEAN (1870-1942)

Écrit par :  Bernard PIRE

Né le 30 septembre 1870 à Lille, Jean Perrin était le fils d'un capitaine d'infanterie d'origine modeste qui mourut prématurément en 1880. Après des études à Lyon et au lycée Janson-de-Sailly à Paris , il entra à l'École normale supérieure en 1891. Il y devint préparateur et se lia avec Paul Langevin , avec qui il réalisa en 1895 une expérience ...  Lire la suite
PETIT ALEXIS-THÉRÈSE (1791-1820)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien français, Alexis-Thérèse Petit est né à Vesoul le 2 octobre 1791 et mort prématurément à Paris le 21 juin 1820. Après de brillantes études au lycée de Besançon, Petit entre major de sa promotion à l'École polytechnique en 1807. Répétiteur puis professeur à Polytechnique, il soutient sa thèse en 1811 et y effectue des recherches sur la ...  Lire la suite
PICTET RAOUL PIERRE (1846-1929)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien et industriel suisse, Raoul Pierre Pictet est né à Genève le 4 avril 1846. Après avoir suivi les cours de l'École polytechnique et du Collège de France, il dirigea une fabrique de dioxyde de soufre (appelé alors acide sulfureux anhydre) et s'intéressa rapidement, pour des problèmes industriels, à la liquéfaction des gaz. Les études de ...  Lire la suite
PLANCK MAX (1858-1947)

Écrit par :  Josef SMOLKA

L'œuvre que le physicien allemand Planck a accomplie au cours de sa longue vie est fondamentale. Einstein a salué en son auteur « un homme à qui il a été donné de doter le monde d'une grande idée créatrice » et dont la découverte « devint la base de toute la recherche en physique au xxe siècle ». ...  Lire la suite
POPOV ALEKSANDR STEPANOVITCH (1859-1906)

Écrit par :  E.U., Reginald Leslie SMITH-ROSE

Physicien et ingénieur russe, né le 4 (16 dans le calendrier grégorien) mars 1859 à Tourinskie Roudniki (auj. Krasnotourinsk), près de Perm (Russie), mort le 31 décembre 1905 (13 janvier 1906 dans le calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg. Fils d'un prêtre orthodoxe, Aleksandr Stepanovich Popov commence son éducation au séminaire et pense ...  Lire la suite
RANKINE WILLIAM JOHN MACQUORN (1820-1872)

Écrit par :  Pierre MOYEN

Ingénieur et physicien écossais né à Édimbourg et mort à Glasgow, William J. M. Rankine commence ses recherches par l'étude de la fatigue des métaux et son application aux essieux des locomotives (1843). S'intéressant ensuite aux propriétés thermodynamiques de la vapeur d'eau, il propose le cycle qui porte son nom et qui décrit les variations ...  Lire la suite
RAOULT FRANÇOIS MARIE (1830-1901)

Écrit par :  Georges KAYAS

Chimiste et physicien français né à Fournes-en-Weppes, dans le Nord, et mort à Grenoble. Après avoir occupé plusieurs postes d'enseignement et été nommé professeur de chimie au lycée de Sens, François Marie Raoult fut chargé de cours à l'université de Grenoble (1867) ; en 1870, il accéda à la chaire de chimie de cette même université, poste qu'il ...  Lire la suite
RAYLEIGH JOHN WILLIAM STRUTT lord (1842-1919)

Écrit par :  Jean-Paul MATHIEU

Physicien britannique, né le 12 novembre 1842 à Langford Grove (Essex). John William Strutt entra en 1861 au Trinity College de Cambridge et en sortit, brillamment diplômé, en 1865. En 1873, devenu troisième baron Rayleigh, il fut élu membre de la Royal Society. La mort de Maxwell (1879) laissa libre la chaire de physique expérimentale de ...  Lire la suite
REGNAULT VICTOR (1810-1878)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien et chimiste français, né le 21 juillet 1810 à Aix-la-Chapelle, Victor Regnault était issu d'une famille pauvre et dut commencer à travailler comme assistant d'un drapier. Admis en 1830 à l'École polytechnique, il fit un séjour à Giessen (Allemagne) où il travailla sous la direction du grand chimiste allemand Justus von Liebig qui y avait ...  Lire la suite
RITTER JOHANN WILHELM (1776-1810)

Écrit par :  Georges KAYAS

Physicien et chimiste allemand né à Samitz (Silésie) et mort à Munich. Autodidacte, Johann W. Ritter se rend à Iéna, à l'âge de dix-neuf ans, pour étudier la physique et la chimie ; il devient l'un des partisans de la Naturphilosophie naissante. Il réalise plusieurs expériences sur les phénomènes galvaniques, qu'il s'efforce ...  Lire la suite
RYDBERG JOHANNES ROBERT (1854-1919)

Écrit par :  Georges KAYAS

Physicien suédois né à Halmstad et mort à Lund. Johannes R. Rydberg effectue ses études à l'université de Lund, où il sera nommé professeur en 1901. Lauréat de mathématiques (1879), Rydberg s'oriente vers la physique et plus particulièrement vers l'étude des spectres optiques des éléments. En 1889, alors maître de conférences à Lund, examinant les ...  Lire la suite
RÖNTGEN WILHELM CONRAD (1845-1923)

Écrit par :  Bernard CAGNAC

Physicien allemand, Wilhelm C. Röntgen reçut le premier prix Nobel de physique en 1901 pour sa découverte des rayons X en 1895. Röntgen est né le 27 mars 1845 à Lennep, en Rhénanie (Allemagne) et mort le 10 février 1923 à Munich. Son père était commerçant en textiles. Cependant, il vécut la plus ...  Lire la suite
SAUSSURE NICOLAS THÉODORE DE (1767-1845)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

Chimiste et physiologiste suisse, d'origine française, qui appliqua le premier la méthode expérimentale à l'étude de la respiration et de la nutrition végétale. Nicolas de Saussure accompagne très jeune son père, Horace Bénédict de Saussure, dans ses voyages et participe à ses travaux. Nommé professeur de minéralogie et de zoologie à Genève en ...  Lire la suite
SAVART FÉLIX (1791-1841)

Écrit par :  Georges KAYAS

Physicien français né à Mézières et mort à Paris. Alors qu'il était chirurgien militaire, Félix Savart traduit le De arte medica du médecin romain du ~ ier siècle, Celse, puis, abandonnant la médecine, il se consacre exclusivement à l'acoustique. En 1819, Savart se rend à Paris, ...  Lire la suite
STEFAN JOSEF (1835-1893)

Écrit par :  Agnès LECOURTOIS

Physicien autrichien né à Sankt Peter près de Klagenfurt et mort à Vienne. Les travaux originaux de Josef Stefan, intéressant des domaines importants de la physique, comprennent la théorie cinétique des gaz, l'hydrodynamique et surtout la théorie du rayonnement. Après des études à l'université de Vienne où il obtient son doctorat en 1858, nommé ...  Lire la suite
STOKES sir GEORGE GABRIEL (1819-1903)

Écrit par :  Agnès LECOURTOIS

Physicien et mathématicien britannique né à Skreen et mort à Cambridge. Nommé professeur de mathématiques à l'université de Cambridge en 1849, George Gabriel Stokes fut élu en 1851 à la Royal Society, où il assura pendant trente ans les fonctions de secrétaire, avant d'en devenir président. Isaac Newton est le seul à avoir cumulé ces fonctions ...  Lire la suite
THOMPSON sir BENJAMIN comte de Rumford (1753-1814)

Écrit par :  E.U.

Physicien britannique, né le 26 mars 1753 à Woburn (Massachusetts), mort le 21 août 1814 à Auteuil (France). Sujet britannique né dans l’une des treize colonies américaines, Benjamin Thompson épouse en 1772 une veuve fortunée, Sarah Walker, et s’installe à Rumford (auj. Concord), dans le New Hampshire. Fidèle à la Couronne britannique, il ...  Lire la suite
THOMSON sir JOSEPH JOHN (1856-1940)

Écrit par :  Bernard PIRE

Né à Cheetham Hill, dans la banlieue de Manchester, le 18 décembre 1856, John Joseph Thomson entra au Trinity College de Cambridge en 1876 et y fit toute sa carrière. En 1884, il succéda à lord Rayleigh à la prestigieuse chaire Cavendish de physique expérimentale. Marié en 1890, il eut deux enfants dont George Paget Thomson , Prix Nobel de ...  Lire la suite
TSIOLKOVSKI KONSTANTIN EDOUARDOVITCH (1857-1935)

Écrit par :  Bertrand DREYFUS

Physicien russe, né à Ijevsk (district de Kazan) et mort à Kalouga, Tsiolkovski est universellement considéré comme le précurseur de l'ère spatiale. Autodidacte, en raison d'une surdité qui l'empêche de fréquenter l'école, il acquiert, par la lecture, de vastes connaissances en mathématiques, en physique et en technologie. Tout en gagnant sa vie ...  Lire la suite
TYNDALL JOHN (1820-1893)

Écrit par :  Pierre MOYEN

Physicien irlandais, né à Leighlin Bridge (comté de Carlow) et mort à Hindhead (Surrey). Tyndall a déjà travaillé comme ingénieur lorsqu'il part étudier, avec Bunsen, à Marburg, où il obtient son doctorat (1850). De retour en Angleterre, il fait des recherches sur la transparence des gaz et des vapeurs à la chaleur, ce qui l'occupe de 1859 à ...  Lire la suite
VAN DER WAALS JOHANNES DIDERIK (1837-1923)

Écrit par :  Paul GLANSDORFF

Physicien néerlandais né à Leyde le 23 novembre 1837 et mort à Amsterdam le 8 mars 1923, Van der Waals fut tout d'abord instituteur avant de devenir, à la suite d'efforts solitaires, professeur dans l'enseignement moyen (1863). Il fréquenta les cours de l'université de Leyde de 1862 à 1865 et enseigna la physique à Deventer et à La Haye (1866). En ...  Lire la suite
VOLTA ALESSANDRO (1745-1827)

Écrit par :  Bernard PIRE

Physicien italien connu pour ses travaux fondamentaux sur l'électricité et son invention de la pile électrique, Alessandro Volta est né le 18 février 1745 à Côme. Nommé professeur de physique au lycée de Côme en 1774, il y met au point l'électrophore, première machine électrique à influence, qui lui permet d'accomplir de nombreuses expériences. Il ...  Lire la suite
WEISS PIERRE (1865-1940)

Écrit par :  E.U.

Physicien français, né le 25 mars 1865 à Mulhouse, mort le 24 octobre 1940 à Lyon. Pierre Weiss obtient son diplôme de génie mécanique à l'école polytechnique de Zurich en 1887 puis entre à l'École normale supérieure de Paris en 1888. Il est ensuite nommé maître de conférences à l'université de Rennes en 1895, puis de Lyon en 1899. En 1902, il ...  Lire la suite
WHEATSTONE sir CHARLES (1802-1875)

Écrit par :  Pierre MOYEN

Physicien anglais né à Gloucester et mort à Paris. Wheatstone publie ses premiers travaux en acoustique alors qu'il était employé chez un marchand d'instruments de musique (1823). En 1837, après avoir étudié la vitesse d'un courant électrique dans un conducteur grâce à un système de miroirs ...  Lire la suite
WIEN WILHELM (1864-1928)

Écrit par :  Bernard PIRE

Né le 13 janvier 1864 à Fischhausen (Prusse-Orientale, aujourd'hui en Pologne), Wilhelm Wien était le fils d'un propriétaire terrien. Après des études universitaires à Göttingen et à Berlin, il consacra sa thèse (soutenue en 1886) à l'étude expérimentale de la diffraction de la lumière et à l'influence des matériaux sur la couleur de la lumière ...  Lire la suite
WILSON CHARLES THOMSON REES (1869-1959)

Écrit par :  Bernard PIRE

Né le 14 février 1869 à Glencorse, près d'Édimbourg (Écosse), dans une famille de fermiers, Charles Thomson Rees Wilson devint orphelin à l'âge de quatre ans. Il fit ses études à Manchester grâce à la générosité d'un demi-frère qui avait fait fortune à Calcutta. Il se destinait à la médecine. Cependant, admis en 1888 à l'université de Cambridge, ...  Lire la suite
WOLLASTON WILLIAM HYDE (1766-1828)

Écrit par :  Agnès LECOURTOIS

Savant anglais que ses nombreuses contributions à la chimie et à la physique, sur le plan théorique comme sur celui des applications, placent au premier rang des hommes de science de son temps. Né à East Dereham (Norfolk), William Hyde Wollaston obtient à Cambridge son doctorat en médecine (1793) et pratique durant plusieurs années. Élu membre de ...  Lire la suite
ZEEMAN PIETER (1865-1943)

Écrit par :  Bernard PIRE

Né le 25 mai 1865 dans le petit village de Zonnemaire, sur l’île de Schouwen, en Zélande (Pays-Bas), Pieter Zeeman était le fils d’un pasteur protestant. Ses études à l’université de Leyde le firent côtoyer Heike Kamerlingh Onnes (Prix Nobel en 1913) et Hendrik Antoon Lorentz avec qui il partagera le prix Nobel en 1902. Après son doctorat en 1893, ...  Lire la suite
ŒRSTED ou ØRSTED HANS CHRISTIAN (1777-1851)

Écrit par :  Agnès LECOURTOIS

Physicien et chimiste danois, né à Rudkøbing et mort à Copenhague, auquel on doit la découverte de l' électromagnétisme . Après avoir achevé ses études de pharmacien à l'université de Copenhague (1797), Hans Christian Œrsted publie des essais d'esthétique et de médecine qui lui valent des distinctions honorifiques ; en 1799, il obtient un doctorat ...  Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.