BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

BURKINA FASO, chronologie contemporaine

 

2012

2 décembre 2012
Burkina Faso. Victoire du parti au pouvoir aux élections législatives

Le Congrès pour la démocratie et le progrès, au pouvoir, remporte les élections législatives, avec 48,7 p. 100 des suffrages et 70 sièges sur 127. L'Alliance pour la démocratie et la Fédération-Rassemblement démocratique africain de Gilbert Ouédraogo obtient 11,2 p. 100 des voix et a 19 élus. L'Union pour le progrès et le changement de Zéphirin Di ...

Retour en haut

 

2010

21 novembre 2010
Burkina Faso. Réélection du président Blaise Compaoré

Le président Blaise Compaoré, au pouvoir depuis octobre 1987, est réélu à la tête de l'État dès le premier tour avec 80,2 p. 100 des suffrages. Il devance de très loin ses deux principaux adversaires, Hama Arba Diallo (8,21 p. 100) et Bénéwendé Stanislas Sankara (6,34 p. 100). Le taux de participation de ce scrutin sans véritable enjeu est de 54,9 ...

Retour en haut

 

2008

15-31 mars 2008
Afrique. Manifestations contre la vie chère

Le 15, Ouagadougou et d'autre villes du Burkina Faso sont le théâtre de manifestations contre la vie chère. Des événements semblables s'étaient déjà produits dans le pays, ainsi qu'au Cameroun, en février. Le 30, des manifestations contre la hausse des produits de première nécessité ont lieu à Dakar, au Sénégal, et le 31 à Abidjan, en Côte d'Ivoir ...

Retour en haut

 

2005

13 novembre 2005
Burkina Faso. Réélection du président Blaise Compaoré

Le président Blaise Compaoré, au pouvoir depuis octobre 1987, est réélu dès le premier tour avec 80,3 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 57,5 p. 100. L'opposition prenait part au scrutin pour la première fois depuis le rétablissement du multipartisme en janvier 1991.  ...

Retour en haut

 

1998

15 novembre 1998
Burkina Faso. Réélection du président Blaise Compaoré

Blaise Compaoré est réélu à la tête de l'État avec 87,5 p. 100 des suffrages. Ses principaux opposants, Joseph Ki Zerbo et Herman Yameogo, boycottaient le scrutin, dénonçant l'absence d'un contrôle électoral indépendant. Le taux de participation est de 56,1 p. 100. Il est plus de deux fois supérieur à celui qui avait marqué le scrutin de décembre ...

Retour en haut

 

1994

11 janvier 1994
Afrique. Dévaluation du franc CFA

Sous la pression de la France et du Fonds monétaire international (F.M.I.), les dirigeants des quatorze États africains appartenant à la zone franc (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée équatoriale, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo), réunis à Dakar, annoncent la dévaluation de 50 p. 100 du fran ...

Retour en haut

 

1992

24 mai 1992
Burkina Faso. Victoire du parti du président aux élections législatives

Le 24, les élections législatives sont marquées par la nette victoire du parti du président Blaise Compaoré, l'Organisation pour la démocratie populaire-Mouvement du travail, qui remporte soixante-dix-huit sièges sur cent sept. Le premier parti d'opposition, la Convention nationale des patriotes progressistes-Parti social-démocrate de Pierre Tapso ...

Retour en haut

 

1991

1er-9 décembre 1991
Burkina Faso. Élection présidentielle boycottée par l'opposition

Le 1er, l'élection présidentielle, à laquelle Blaise Compaoré, chef de l'État arrivé au pouvoir grâce à un coup d'État le 15 octobre 1987, se présente comme unique candidat, a lieu dans un climat mouvementé, les partis d'opposition qui réclament la tenue d'une conférence nationale ayant décidé de ne pas participer au scrutin. Le préside ...

Retour en haut

 

1990

25 janvier-1er février 1990
Vatican – Afrique. Sixième voyage du pape en Afrique

Le 25, Jean-Paul II entame son sixième voyage pastoral en Afrique – son quarante-cinquième dans le monde – au cours duquel il visite cinq des pays les plus pauvres du continent. Dans l'archipel du Cap-Vert (90 p. 100 de catholiques), sa première étape, il lance un appel contre toute forme d'esclavage. Le 27, le pape se rend en Guinée-Bissau (6,5 p ...

Retour en haut

 

1989

18 septembre 1989
Burkina Faso. Exécution des auteurs d'une tentative de complot

Le commandant Jean Baptiste Lingani, ministre de la Défense, et le capitaine Henri Zongo, ministre de la Promotion économique, tous deux chefs historiques de la révolution burkinabé et anciens proches de Thomas Sankara, renversé et assassiné en octobre 1987, sont passés par les armes, ainsi que deux autres militaires, après avoir « reconnu », par ...

Retour en haut

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2015, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média